WAKE UP AMERICA. Tome 1. 1940-1960

Scénario : Lewis, John ; Aydin, Andrew
Dessin : Powell, Nate
Dépôt légal : 01/2014
Éditeur: Rue de Sèvres
Planches : 128

20 janvier 2009. Investiture de Barack Obama. Rosa tiens à être là avec ses deux enfants pour cet évènement hors du commun. Elle en profite pour leur faire rencontrer une légende vivante de la lutte contre les inégalités : John Lewis. Héros de la lutte contre la ségrégation raciale, il ne se fait pas prier pour raconter, en toute humilité, son aventure héroïque contre le système.

bigsix.jpg

Six leaders of the nation’s largest black civil rights organizations meet in New York’s Hotel Roosevelt on July 2, 1963, to plan a civil rights march on Washington. From left, are: John Lewis, chairman Student Non-Violence Coordinating Committee; Whitney Young national director, Urban League; A. Philip Randolph, president of the Negro American Labor Council; Dr. Martin Luther King Jr. president Southern Christian Leadership Conference; James Farmer, Congress of Racial Equality director

b0885-22061-626c63-thumb

Connaissez-vous les « big six » ? Avez-vous entendu parler de John Lewis ? Non ? Et pourtant John Lewis n’est pas n’importe qui. Cet imminent sénateur de de Géorgie est un des compagnons de Martin Luther King qui avec 4 autres ont été les leaders de l’« African-American Civil Rights Movement (AACRM)». Leur combat a changé la face de l’Amérique.

 

wake_up_america_image1.jpg

Les éditions Rue de Sèvres ont la très bonne idée d’inclure dans leur ligne éditoriale des bandes dessinées engagées. Et quoi de plus emblématique dans l’histoire du vingtième siècle que la lutte des noirs américains pour leurs droits civiques. Cette publication française d’un « graphic novel » américain se propose de vous raconter au travers de la vie d’un de ses éminents membres, les 28 ans de lutte pour la justice. Andrew Ayddin fait un focus sur John Lewis sur un mode chronologique. Il expose patiemment la vie des noirs dans les années post guerre : des citoyens de seconde zone, à la merci d’un lynchage ou d’un jugement hallucinant de partialité. On mesure le courage de John Lewis de s’être dressé contre le système. Il n’est pas seul et peu à peu le récit nous apprend les victoires de leur mouvement (l’accès à l’université mixte, ou tout simplement à des bars ou des magasins). Bien sûr, nous connaissons tous le nom de Rosa Park (condamnée pour avoir refusé de céder sa place à un blanc dans le bus) ou les discours du pasteur King. Mais connaissez-vous leur adhésion à la non-violence directement inspirée par Gandhi ? Elle sera leur moyen de lutte. La seule donnant des résultats sans s’aliéner l’opinion. Ainsi, John Lewis racontent les séances d’humiliations collectives pour ne craquer face à la haine et la bêtise lors de lors actions non-violentes. Là ou Black Panthers ou Malcom X ont échoué dans les années 60, les leaders de l’AACMR ont réussi.

 

wake-up.jpg

Les dessins de Nate Powell rendent hommage au courage de ces gens. La couleur n’a voix au chapitre, juste du noir et blanc comme pour souligner la dureté et l’âpreté du combat. Mais c’est surtout la mise en page qui frappe : pas de gaufrier habituel, des gros plans sur les visages ou des détails, la disparition des cadres au sein d’une même action, la superposition des actions et des protagonistes, donnent un récit vif et ….actif (pouvait-il en être autrement pour un tel sujet ?). Il réussit à instiller les tensions et les risques d’être noir dans le sud de l’Amérique des années 40.

Finalement ces 121 pages feront naître en vous des questions, des certitudes : qu’est ce que le courage pour transcender le système et faire bouger les lignes ? Tout citoyen est-il acteur de la société ? Chacun, d’aussi loin qu’il vienne, peut-il faire pencher le destin ? La vie de John Lewis est un exemple. Aussi longtemps que l’on trouvera des gens comme lui sur le chemin de l’obscurantisme, nous pouvons avoir foi dans l’humanité.

Note : 8/10

Tigrevolant

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :