Les brumes d’Asceltis T4- En terre scente.

Brumes d'Asceltis (Les)4.jpgBrumes d'Asceltis (Les)4g.jpgAuteurs : Jarry et Istin.

Editeur : Soleil.

Sortie : 09/2012.

 

Un dernier espoir persiste encore.

Les armes qui se trouvent dans le tombeau d’Azell renferment assez de pouvoir pour terrasser un dieu. Elya la Sylve, Aka l’Oslan, Allila la Sükir et Albian le Naadir partent alors à leur recherche. Leur quête les mènera sur les terres du dieu lépreux, puis jusqu’au lointain désert Akorenn. Là-bas, ils apprendront enfin où se trouve le tombeau d’Azell : en terre Scent, sur le mont des Mortes-Brumes. Mais, les Corgones sont déjà entrées en guerre et la région est à feu et à sang. Cette dernière épreuve décidera du destin d’Asceltis…

asceltis 2.jpg

Préparez les chips !

 

En même temps que la sortie du tome 5, le 4e opus est ressorti en version longue, un peu comme au cinéma en somme .J’imagine que les lecteurs de la première heure doivent l’avoir mauvaise. En plus des séries qui  s’éternisent avec un 2e cycle, des spin –off (ici ils sont déjà au nombre de deux : Les exilés d’Asceltis et Elya) , voilà donc la version longue. J’espère que tu as, brave lecteur, soit du caractère pour refuser ce déluge soit une bonne bourse.

asceltis.jpgLe pire, c’est que cette série mère est très agréable  à lire et à regarder. C’est même de la belle ouvrage pour les fans du genre. Pour terminer cette 1ère quête, on a droit à tous les éléments «Tolkien » de rigueur : une grande bataille homérique, l’affrontement final accompagné de sang et de larme et même un message philosophique. Et comme les personnages sont très attachants, les brumes d’Asceltis est une série que je recommande, enfin les 4 premiers tomes (une intégrale est disponible d’ailleurs). Pour le reste, attendez la version longue ou la version bis, voire la non censurée, on ne sait jamais ce qui peut encore nous tomber dessus.

a08-3e78906.gifDessin 

a06-3e788fc.gifScénario 

a07-3e78901.gif Global.

Samba.

asceltis3.JPG

 

Inscrivez-vous à la version courte.

Shi Xiu T3 :L’appât.

Shi Xiu3.jpgShi Xiu3g.jpgAuteur :Meylaender et Qing Song.

Editeur : Fei.

Sortie : 03/2013

 

Un nouveau poisson.

 

La nouvelle alliance des pirates est devenue une véritable puissance qui commence à inquiéter l’Empire. Pour se faire oublier, Shi Xiu décide d’attaquer des cibles neutres : les navires anglais. Mais le jeu de l’espionnage est plus dangereux qu’elle ne l’aurait cru..


Du rhum, des femmes ….


Ah , le charme asiatique, je ne peux y résister  . Christine va encore me qualifier de faible chose mais comment voulez vous ne pas tomber sous le charme de cette affriolante pirate qu’est Shi Xiu ?


Elle m’a fait penser un peu à Emma Thurman dans Kill Bill , attirante mais aussi terriblement dangereuse . Elle joue dans ce tome un agent d’infiltration sur un navire de sa majesté. Certaines scènes sont peu vraisemblables mais c’est un peu comme dans les James Bond, on veut bien y croire .


Vous l’aurez compris , on est dans le film d’aventure  avec un dépaysement garanti. Rajoutez-y un beau  suspense  final  et on obtient une lecture fort agréable. Comme le dessin détaillé du chinois  Qing Song est une belle réussite esthétique, Shi Xiu mérite toute notre attention surtout si vous êtes friand d’aventures exotiques.


a08-3e78906.gifDessin


a06-3e788fc.gifScénario


 a07-3e78901.gifGlobal.


Samba.

On en parle sur pont de la canonnière.

Shi Xiu3t.jpg

 

Inscrivez-vous au décret de l’empereur.

 

Ekhö monde miroir T1 New-York.

ekho2.jpgekho 1.jpgAuteurs: Arleston et Barbucci.

Éditeur: Soleil.

Sortie:03/2013.

 

Atterrissage forcé.

Quand Fourmille prend son avion pour New York, elle est loin de s’imaginer que son voyage va prendre un tour étrange. Au milieu du vol, elle est abordée par une étrange créature qui lui demande si elle accepte l’héritage d’une tante disparue depuis 20 ans.

Et après qu’un éclair ait touché le 747, c’est à bord d’un dragon qu’elle atterrit à New York.

Elle découvre alors un monde complètement décalé, où tout est semblable à la Terre, mais tellement différent. Ici, pas d’électricité, et c’est dans un Manhatan d’heroic fantasy qu’elle se trouve plongée.

Au coeur de l’intrigue, une race étrange, les Preshauns, qui semble dominer cet univers parallèle : Ekhö.

 

Appel boomerang.

ekho.jpgEkho , c’est une extension philoplasmique d’une a- réalité alternative .

Parfois, je me demande ce que met Arleston dans ses thés pour nous pondre des postulats peptiques pareils. 

Il doit utiliser à forte dose des psychoneuroniques pour arriver à nous amuser avec ses univers cosmoreveurs. Sur ce coup là, il est vachement bien tracté par les BDtraits  de Barbucci (ex joueur de sky doll). Un univers très dynamo et bien imaginopensé . On y trouve aussi pas mal de fraicheur chromosomiale XX. Ekho se lit comme la gangman style, c’est amusant mais on n’y cherchera pas non plus le génie néanderthalien. A noter que chaque tome  se passera dans une ville différence, prochaine station : Paris.

Ehko devrait plaire à un large publique vu la qualité de son dessin, de la richesse de son univers et aussi par son coté « sans prise de tête » du scénario. Les personnages sont là pour vous divertir mesdames et messieurs. Une petite tasse de thé en attendant la suite ?

a05-3e788c9.gif Scénario.

a08-3e78906.gif dessin.

a07-3e78901.gif Global.

Samba.

ekho 3.jpg

 

On en parle dans la bulle pyroclastique .

Inscrivez-vous au salon de thé.

La grande évasion T5 :Diên Biên Phu

Grande évasion (La)5.jpgevasion.jpgAuteurs :Gloris et Le Saëc

Editeur : Delcourt.

Sortie : 05/2013

 

1954. 

Au moment où la défaite paraît inéluctable pour le corps expéditionnaire français encerclé par le Viêt-Minh à Diên Biên Phu, quelques rescapés des troupes d’élite assiégées refusent ce constat d’échec. Plus réalistes ou plus fous que les autres, ces têtes-brûlées décident de s’échapper et d’opérer une percée à travers les lignes ennemies pour une mission dont la seule issue sera la vie ou la mort…

 

Un bel uniforme.

Comme souvent avec un album d’une série concept, je ne sais pas trop  quelle tactique adoptée.


L’offensive en disant que cet album est dispensable ou alors la défensive en mettant en avant sa lecture agréable .En tout cas , ça ne va pas me faire changer d’avis sur ces séries concepts qui ne font qu’inonder inutilement un marché déjà saturé .


Revenons au théâtre des opérations militaires. Le sujet de cette bataille est rarement abordé en BD et je trouvais de prime abord intéressante cette incursion en pages ennemies. Le problème, c’est qu’il s’agit d’une fiction donc le coté réaliste ou réel de l’affaire est tout de suite mis en caution. Bon, l’immersion en enfer est quand même réussie, on suit pendant les ¾ du tome la vie militaire de cette base : ravitaillements, organisation défensive, mixité culturelle des troupes et aussi une sortie  détente. Ensuite, la tactique française de l’époque  me laisse très dubitatif. Fatalement, un 2e gros bordel arrive. La rédition est ordonnée mais un petit groupe va tenter la fuite. J’ai eu l’impression  par moment d’être dans un bon vieux film de guerre style Rambo, les 12 salopards ou Platoon pour  son coté merdier en pleine jungle. Le problème, c’est le nombre trop grand de protagonistes, pas le temps d’avoir une once de sympathie pour aucun d’entre eux malgré un bel héroïsme pour certains. Il y a bien la prostituée Lili qui marque un peu les pages mais son rôle est aussi le moins vraisemblable.  En plus, malgré un dessin agréable et efficace, on a un mal fou à reconnaitre qui est qui, on n’arrive même pas à faire la différence entre les soldats français et les viêt-minhs.


Voilà, si vous aimez les récits de guerre, cet album aura certainement vos faveurs, les autres opteront plus pour une retraite stratégique de circonstance.


coeurs-avis-3.5-3e6b9a7.jpgDessin 
 

Scénario coeurs-avis-3-3e6b9a6.jpg


coeurs-avis-3-3e6b9a6.jpgGlobal.

SAMBA. 

317eme-section-1965-20-g-600x446.jpg

Inscrivez-vous à la ligne rouge.

 

BDzoom a réalisé un beau repartage sur cette BD , cliquez ici.

Fortuna Chance T1 et 2

Fortuna chance1.jpgFortuna chance2p.jpgAuteurs : Pistis et Castillo.
Editeur : Clair de lune.
Sortie : 08/2008 et 10/2010.

Lucky boy
Difficile de résister à la chance, surtout quant elle revêt les atours attrayants d’une blonde pulpeuse. Mais on ne saurait trop se méfier de la belle et de son caractère lunatique. Une contrariété, une déception et la frontière entre chance et malchance s’avère alors bien mince… Danny Keating, un obscur petit comptable Bostonais et Vincenzo Varetto, un journaliste en mal de sensation, vont en faire la dure expérience.

Aguicheuse ?
La couverture du tome 1 annonce la couleur, on essaye d’alpaguer le lecteur mâle féru de jolie blonde. Une fois à l’intérieur, on découvre une sorte de nouvelle sur la chance ou son contraire qui surfe sur le concept du film « destination finale » .Un album d’amorçage qui rate bien son coup, celui de susciter un minimum d’intérêt ou d’empathie pour ses personnages. On se demande d’ailleurs où les auteurs veulent nous emmener. Le tome 2 répond à cette question et on a même droit  à un semblant de thriller. Malheureusement, il est trop léger pour  sauver cette série du naufrage. Il nous reste le cahier d’illustration en fin de tome 2 pour admirer la plastique de l’héroïne qui arrivera peut être à vous faire hésiter à revendre ces albums. Dans l’abondance des titres actuellement, une série moyenne ne suffit plus où alors rien que pour vos yeux.
Dessin : 6.5/10
Scénario : 4/10
5-17ae.gif5/10 Global.

Fortuna chance2.jpg

Inscrivez-vous à la newsletter.

Bordeline T4:Martyr.

Borderline4.jpgBorderline4p.jpgAuteurs: Robin et Berr.
Editeur : Grand angle.
Sortie : 04/2011

Hopla boum.
De retour à Paris, Fernando Villa, l’auteur dont les écrits sont prémonitions, aperçoit un homme qui explose avant de se jeter dans la Seine. D’après les informations télévisées, cet homme répondait au nom de Jalil Lamouri, un radicaliste religieux ayant basculé vers le terrorisme. C’est alors que Fernando entre à nouveau en transe pour écrire le récit de la vie Jalil, une source inespérée de renseignements pour remonter la piste jusqu’à une secte d’intégristes catholiques, dont il faudra déjouer les projets. Un jeu d’écriture très serré

Mon cœur fait BOUM.
C’est toujours un plaisir de retrouver Jean Reno, notre héros malgré lui. Il est un peu comme Richard Virenque, il subit à son insu des visions de victime l’utilisant comme réceptacle pour témoigner. On est alors plongé au cœur d’un polar fantastique dont notre expert médium pourrait avoir le premier rôle dans une série TV. Dans ce tome 4, les auteurs se sont amusés à chambouler nos aprioris . Quand on voit certains illuminés aux USA, on n’en est pas si loin en réalité. Sinon, la grande information vient de Nathalie Berr qui arrête là cette série . C’est vraiment regrettable car son dessin détaillé et élégant sera très difficile à remplacer. Curieux de voir si on aura une suite et si le futur dessin sera à la hauteur . Le challenge ne sera pas évident surtout au niveau des émotions. Le regard de cocker de Fernando Villa me manque déjà.
Scénario :7 /10
dessin 8 /10
7-17b0.gifGlobal 

Borderline4v.jpg

Inscrivez-vous à la newsletter

Le fils de l’officier T1 : la tête abîmée.

Fils de l'officier (Le)1.jpgFils de l'officier (Le)1p.jpgAuteurs :Cothias –Ordas et Galland.
Editeur : Grand angle.
Sortie : 05/2011

Le misérable
Abandonné par son officier de père à la naissance, Sidoine a écopé de ce prénom ridicule en hommage à une mère qu’il a à peine connue. Elevé en Bretagne par un facteur alcoolique, il aurait pu s’en sortir grâce aux études. Mais Sidoine n’est pas né sous la bonne étoile…

La grosse rigolade !
Pour commencer, situons l’histoire car la pochette n’annonce pas vraiment la couleur. Nous nous trouvons au début du 20e siècle dans un bled perdu de Bretagne pour nous narrer la jeunesse d’un p’tit gars dont les origines se trouvent bien loin de là en Indochine. Si vous attendez une histoire gnangnan à la « Rani », vous allez être surpris car le ton du récit  est plutôt âpre. On ne rigole vraiment pas car le duo Cothias/Ordas nous livre ici un scénario sans concession n’hésitant pas à nous dévoiler le pire. Les dialogues sentent bon le terroir mais le tout est couvert par une dureté à faire froid dans le dos. Je pense que les auteurs ont envie de nous endurcir, ils espèrent peut être qu’on les remerciera plus tard. Là, on verra à la fin de ce triptyque. Coté dessin, Christelle Galland s’en sort plutôt bien pour une première surtout au niveau de l’expression mais il y a quand même du travail  pour effacer la rigidité des personnages.
Bref, si vous aimez le noir de chez noir et que les bons sentiments vous dégoutent, cette série est pour vous.
Scénario : 7/10
Dessin :6/10
Global :

7-17b0.gif

On en parle sur le forum.

Fils de l'officier (Le)1v.jpg

Inscrivez-vous à la newsletter.

Western Valley T1 : Chicanas.

Auteurs : Di Giorgio et Mormile.
Editeur : Soleil.
Sortie :07/2011

La Cow-girl.
Une mystérieuse bande de tueurs sème la terreur à Silvertown. Les bandits terrorisent fermiers et vachers, leur extorquant d’importantes rançons. Mais à peine ces hors-la-loi perçoivent-ils l’argent… qu’ils le brûlent ! Car ces chacals courent après un but bien plus important. Mais lequel ? Une seule personne semble capable d’arrêter ces bandes armées : Chicanas.

Lire la suite « Western Valley T1 : Chicanas. »

La geste des chevaliers dragons t12 :Ellys.

Geste des Chevaliers Dragons (La)12.jpgGeste des Chevaliers Dragons (La)12p.jpgAuteurs : Ange et Cossu.
Editeur : Soleil.
Sortie : 06/2011

Dragon or not dragon ?
Quinze ans auparavant… Le récit des exploits du Chevalier Jaïna et de son écuyère Ellys, parties occire la Bête, a marqué l’histoire de l’Ordre des Chevaliers Dragon. Mais leur Geste s’était terminée en tragédie… Aujourd’hui… Ellys est mariée dans les terres du sud. Heureuse… ou presque, jusqu’à ce que les rumeurs commencent à effleurer sa vie. Les morts. Le Veill. Les disparitions. Un Dragon. La malédiction ? Ou la chance d’une nouvelle aurore ? Le passé n’est jamais une malédiction…

J’assume….
Vous pourrez admirer sur la couverture de ce tome 12 de la geste, un magnifique stickers « la suite du mythique tome 1 ».  Et bien, on construit vite des légendes à partir de pas grand-chose de nos jours.
Mais ne nous arrêtons pas au marketing, ouvrons donc cette suite d’il y a 15 ans. Oh surprise, enfin un dessin à la hauteur. Ça nous change des graphismes bien pouraves des derniers tomes. Un trait fin qui a comme qualité première d’être expressif et esthétiquement agréable à l’œil. On peut se demander d’ailleurs pourquoi n’avoir pas  poussé un peu plus l’effeuillage des pucelles  …un petit combat topless c’est toujours un plaisir surtout qu’a cet âge là, le maintien est encore de mise. Autant assumer son lectorat de bons mâles voyeurs.
Pour l’histoire, on revient aux bases avec le combat final contre un vilain dragon. Bouhhhhhh le méchant cracheur e feu. Tiens au fait, comment le mec, le Henj, survit au Veill ?
Allez ne soyons pas mauvaise langue, il y  avait tellement longtemps qu’on n’avait pas eu un récit correct qu’on s’y plonge volontiers en  fermant les yeux sur  le peu de subtilité qu’on y trouve.
Un album cossu de fil blanc à lire pendant les longues soirées pluvieuses de cet été 2011.
Dessin 8/10
Scenario 5/10
Global :

6-17af.gif

 

Geste.jpg

Inscrivez-vous à la newsletter.

All watcher T7 : le trou noir financier.

I.R.$. - All Watcher7.jpgI.R.$. - All Watcher7p.jpgAuteurs : Bourgne et Desberg
Editeur : le lombard.
Sortie : 06/2011.

Cosmique .
Il aura fallu sept albums et beaucoup trop de sang versé pour que Larry B. Max et Mia Maï parviennent à mettre un nom sur All Watcher : Kazan Zorloff ! Mais le plan de « celui qui voit tout » semble avoir fonctionné. Maintenant en train de prendre la fuite, il poursuit un objectif connu de lui seul, car un trou noir aspire tout ce qui se trouve à proximité, ne laissant que le néant. Pour empêcher cela, il faudrait connaître son plan…
Bling Bling.
Pas de chance pour All Watcher , mais c’est Samba qui s’occupe de la chronique de cet ultime tome de ce spin off de la série IRS. Si vous me lisez régulièrement, vous savez que je suis assez réfractaire au style Desberg.
Je commence par le bon point : le dessin de Bourgne. Un trait réaliste, précis et agréable à suivre qui respecte parfaitement l’univers IRS.  Il n’y a eu que le dessin de Koller qui a dénoté dans l’ensemble.
Pour l’histoire, au milieu des cours d’astronomie et de la  haute finance, on retrouve un Larry Max nettement plus hargneux que d’habitude (certainement le surmenage).Le voilà transformé en James Bond essayant de sauver le monde (quel mamour  ce Larry). On a l’impression de suivre une série US style 24 Heures chrono tellement l’action et l’urgence sont omniprésents. Du classique en somme pour l’agent des finances .La partie intéressante vient via des flashbacks de la vie du fameux All Watcher .Mais bon, j’ai trouvé tout ça pas très crédible (surtout les scènes d’action et le rendu du tsunami) et puis dépenser 84 euro pour simplement se vider l’esprit, je trouve ça cher payé. Je sais que vous êtes nombreux à apprécier cette série mais j’assume mon statut d’irréductible gaulois devant ces albums bling bling sans âmes.
6-17af.gif

On en parle sur le forum.

I.R.$. - All Watcher7v.jpg

Inscrivez vous à la newsletter.

La brigade de l’étrange T1 : le fantôme de Ploumanach.

Brigade de l'étrange (La)1.jpgbrigade.jpgAuteurs : Chanoinat et Marniquet.
Editeur : Albin Michel
Sortie : 11/2005.

Chimère.
Une série de meurtres effroyables a été commise dans la région des Sables d’Or, en passant par le Cap Fréhel et le fort de la Latte. A chaque fois fut aperçue, la nuit venue, la silhouette terrifiante d’un personnage errant sur la lande, sans tête et avec une jambe de bois. La rumeur veut que le Comte de Kermadec soit de retour sur ses terres ancestrales. Mais le sergent Leguen certifie avoir vu le Comte se faire décapiter par un sabre prussien sur le champ de bataille après qu’il ait eu la jambe arrachée. Les villageois et marins de la région ont aussitôt fait le rapprochement entre ces crimes horribles et la silhouette errante qui les accompagne, avec le fantôme du Comte venu hanter pour toujours la lande de l’Armor, déjà bien peuplée de Korrigans, d’Ankou et autres revenants…

Bienvenue chez les fous !
Là, il est clair que mon bon ami André (mon fournisseur de BD d’un autre temps) a tapé fort, très fort même. Si vous connaissez cette brigade de l’étrange, je vous tire mon chapeau et je vous soupçonne d’être un lecteur nostalgique ou classique .Car voyez vous, nous sommes ici en présence d’une BD très old school : vieux papier, couleurs délavées, dessin hyper classique et bien figé avec un scénario minimaliste et hallucinogène. Je suppose que c’était voulu des auteurs de faire cette BD vintage mais que tout ça est d’un ridicule consternant. Pour vous faire une idée, je me suis cru chez Scoubidobidouuuuuuu.
En gros il y a un fantôme (yarhh,yaahh,yarrh) qui tue plusieurs personnes, la brigade de l’étrange arrive, on se bagarre , on visite les différents suspects ( on se rixe de nouveau) , on trouve le fantôme, on se rebagarre ( ah oui j’avais oublié , au début de l’album on jouait déjà des poings) et en une page( la dernière ouf !!) on connait tout des motivations des protagonistes. Le must c’est que c’est assez bavard, on sait tout de leurs occupations, je m’attendais presqu’à  connaitre le nombre de bières bues.J’ai rarement lu un scénario aussi faiblard .Mais qu’est il arrivé à l’auteur de Thomas Silane pour nous pondre un truc pareil ?
Le pire c’est qu’il existe 4 tomes de cette série et que 12 tomes étaient prévus .Comme le dernier date de 2007, je suppose que le nouvel éditeur Glénat à clôturer là ce grand chef d’œuvre du 9e art. Rendons grâce à ce grand éditeur.
3-17ac.gif

On n’en parle pas sur le forum, pas la peine.

Brigade de l'étrange (La)1p.jpg

Inscrivez-vous à la newsletter.

Angor Tome 1 à3.

angor.jpgangor2.jpgAuteurs : Gaudin et Armand
Editeur : Soleil.
Sortie : 01/2011

Abracadabra.
Le royaume d’Angor… La population y vit, formée sous forme de castes. On y fait la rencontre de Talinn, Lorky, Evrane. Pas facile pour eux de vivre quand les parents sont de pauvres fermiers et qu’ils seront obligés de suivre cette « voie ». D’une certaine façon résignés, rien ne les empêche pourtant de rêver d’aventure, de chevalerie… de liberté surtout.
Mais s’ils veulent décider de ce qu’ils feront, de ce qu’ils seront, ils devront bien être obligés de prendre leur destin en mains. Et d’aussi quitter la cité… L’occasion va leur être donnée après une bataille meurtrière entre deux chevaliers à laquelle ils ont été témoins. Ils récupèrent sur les lieux du combat un collier dont ils n’imaginent pas de prime abord les propriétés. Ce pendentif, en effet, a un pouvoir exceptionnel : il permet de passer à volonté de leur âge actuel à un autre âge MAIS UNIQUE de leur choix..
L’objet va être l’élément qui va déclencher leur départ pour un long voyage. Mais ce voyage pourrait se révéler dramatique car un membre de l’Ordre des Epées va se lancer à leur poursuite…

Mon ordinaire.
Voilà bien une BD où faire une chronique est un  véritable supplice pour moi. Car voyez vous, je n’ai pas grand-chose à dire à son sujet .C’est typiquement le style de BD sans grand défaut mais aussi sans grande originalité ni magie …une BD moyenne est somme. C’est de la HF ordinaire avec ses codes habituels correctement dessinée. On note néanmoins une finition un peu  plus expéditive sur certaines cases. Comme les personnages sont assez légers (sauf Lorky), j’aurais aimé y retrouver plus d’humour. Quand je parle de légèreté, c’est que les protagonistes manquent réellement de coffre surtout au niveau de leur caractère, j’ai vraiment eu du mal à me sentir concerner par leur quête de liberté .C’est peut être un problème de génération, il est vrai que cette série est plutôt destinée à un lectorat jeune. Bon j’arrête là car vous allez me dire que pour un mec qui n’avait rien à dire, j’en fais des tartines avec rien.
6-17af.gif

On en parle sur le forum.

angor3.JPG

Inscrivez-vous à la newsletter.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑