Jill et Sherlock

1.jpg2.jpgTous les chemins mènent à Aube

Auteurs : YO-one et Jim Bishop

Editeur : Ankama

Collection : Etincelle

128 pages – cartonné

Parution : août 2017

Héroïc-fantasy – Aventures

 

Présentation :

 

Jill, jeune ado plein d’enthousiasme, n’a qu’un seul rêve : devenir aventurier !

4.jpg

Accompagné de Sherlock, son chien (pardon, son ami !), Jill, naïf et volontaire, s’en va vers la ville d’Aube pour y devenir aventurier, sûr d’y arriver (puisqu’il a une carte). Mais le chemin va se révéler plus difficile qu’il ne le pensait… Panneaux contradictoires, voleurs, pont suspendu, Jill va devoir affronter ses peurs les plus terribles jusqu’à l’arrivée à Aube. La ville sera-t-elle à la hauteur de ses espérances ?

3.jpg

Mon avis :

Cette BD jeunesse, développe un fantastique et des héros qu’on pourrait qualifier de sympathiques. Le but, très clair, des auteurs est de faire vivre une aventure qui aborde avec un décalage et un humour, pleins de bons sentiments, les problématiques propres à l’adolescence. C’est très bien tout ça, si ce n’est un conformisme terrible au niveau du scénario : une quête, des opposants, des adjuvants, des épreuves. On n’est pas dans les archétypes mais plutôt dans les stéréotypes voire les clichés. Le dessin, entre guimauve et manga peine à convaincre. Bref du déjà vu, du déjà lu.

5.jpg

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg Dessin_R_sf_txt_65px.jpg Album_R_sf_txt_65px.jpg

Antigone, Clotilde Bruneau,Giuseppe Baiguera, Luc Ferry, la sagesse des mythes, Glénat, Histoire, mythologie, drame

Antigone, Clotilde Bruneau,Giuseppe Baiguera, Luc Ferry, la sagesse des mythes, Glénat, Histoire, mythologie, drame

Antigone, Clotilde Bruneau,Giuseppe Baiguera, Luc Ferry, la sagesse des mythes, Glénat, Histoire, mythologie, drame

 

Skippy

Bjorn le Morphir

bjorn le morphir,tome 7,la revanche du morphir,lavachery,gilbert,rue de sèvres,07 mars 2018,héroïc-fantasybjorn le morphir,tome 7,la revanche du morphir,lavachery,gilbert,rue de sèvres,07 mars 2018,héroïc-fantasyTome 7 – La revanche du Morphir

Scénario : Thomas Lavachery et Thomas Gilbert

Dessin : Thomas Gilbert

Editeur : Rue de Sèvres

74 pages – cartonné

Parution : 07 mars 2018

Héroïc fantasy – aventures

 

Présentation :

Une nouvelle aventure de Bjorn le Morphir !

Bjorn le morphir aurait-il perdu ses pouvoirs ? L’expédition en territoire gol a tourné au désastre et Bjorn s’est enrôlé, contraint et forcé, dans l’armée de Batachikhan, le nouveau maître des steppes. Côtoyer le seigneur de guerre n’est pas sans risque. L’homme a l’esprit tortueux, un cœur d’acier, une main de fer. Malheur à celui qui a l’heur de lui déplaire ! Dans le sillage du conquérant, Bjorn prend du galon, apprend l’art de la guerre et de la stratégie militaire. Entre deux combats, il devient même père en adoptant une fillette trouvée dans le désert. Le Fizzland paraît soudain bien loin… Qu’attend Bjorn pour délivrer son peuple et revoir sa chère Sigrid ? Qu’attend-t-il pour redevenir un morphir ?

bjorn le morphir,tome 7,la revanche du morphir,lavachery,gilbert,rue de sèvres,07 mars 2018,héroïc-fantasy

Mon avis :

Romans de Thomas Lavachery, saga mythologico-scandinave :  pas moins de 7 tomes de Bjorn le Morphir ont été publiés sur plusieurs cycles entre 2004 et 2012. Fort de son succès, en 2009, l’École des Loisirs s’est associée avec les éditions Casterman pour adapter la série en bande dessinée avec la participation de Thomas Gilbert au dessin et au scénario. Fin de l’aventure en 2013, après quatre albums.

bjorn le morphir,tome 7,la revanche du morphir,lavachery,gilbert,rue de sèvres,07 mars 2018,héroïc-fantasy

Mars 2015, la saga reprend après un changement d’éditeur : le pôle BD de l’Ecole des loisirs, Rue de Sèvres, effectue un lifting de la maquette, change le format et republie le premier cycle en passant de quatre tomes à trois sous de nouvelles couvertures. Le pari est réussi. La série y gagne en cohérence et en lisibilité, les jeunes lecteurs sont au rendez-vous.

bjorn le morphir,tome 7,la revanche du morphir,lavachery,gilbert,rue de sèvres,07 mars 2018,héroïc-fantasy

Si nous, lecteurs, sommes habitués aux contenus récurrents des récits d’héroïc-fantasy, cette série qui reste fidèle à la dimension épique d’un genre convenu ne nous surprend guère. Entre épreuves et rebondissements, quelques touches d’humour et un canevas amoureux, le récit progresse sans répit. La ligne fine du trait et une colorisation réussie donnent au graphisme le dynamisme essentiel à cette adaptation plutôt réussie. Le succès semble assuré auprès des jeunes lecteurs qui ont souvent découvert la série via le monde scolaire : lectures conseillées, mises à disposition des livres en bibliothèques, animations en classe par l’auteur lui-même.

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg Dessin_R_sf_txt_65px.jpg Album_R_sf_txt_65px.jpg

vers l'ouest,zheng jianhe,deng zhihui,urban china,légende,conte,batailles

vers l'ouest,zheng jianhe,deng zhihui,urban china,légende,conte,batailles

vers l'ouest,zheng jianhe,deng zhihui,urban china,légende,conte,batailles

 

Skippy

Le coeur des Amazones

cov.jpg1.jpgTextes : Géraldine Bindi

Dessins : Christian Rossi

Éditeur : Casterman

160 pages – cartonné

Parution : 07 mars 2018

Récit épique

 

Présentation :

Le chef-d’œuvre d’un maître du réalisme.

Plus jamais depuis la rébellion sanglante qui avait fait d’elles des femmes libres, plus jamais les amazones ne se soumettraient, elles l’avaient juré. Mais quand leur jeune reine, Penthésilée, défie le demi-dieu Achille, leur rencontre remet en cause ce qui ne l’avait jamais été : la haine des hommes, héritée de leurs aînées…

Christian Rossi et Géraldine Bindi s’emparent du mythe des amazones pour en faire le récit épique d’une guerre des sexes qui espère sa fin.

2.jpg

Mon avis :

C’est tout un monde – que dis-je ? – tout un univers que le lecteur est invité à explorer. C’est une véritable plongée immersive dans la culture antique qui est proposée à la lecture de ce long et merveilleux album.

3.jpg

Le scénario est basé sur le travail de Géraldine Bindi, une jeune enseignante de lettres modernes qui tentait de rédiger une histoire sur les Amazones. « Je songeais à écrire un roman, mais je me suis rendue compte que l’histoire que j’avais en tête m’apparaissait surtout sous forme d’images ». Elle a proposé une collaboration à Christian (« La Gloire d’Héra ») Rossi qui s’est montré très enthousiaste. Mêlant « Penthésilée », un drame rédigé par Heinrich von Kleist, quelques citations de L’Iliade et leurs visions personnelles, née de leurs connaissances pointues de l’art et de la littérature grecque classique, le tandem Bindi-Rossi livre un récit hypnotique en parallèle avec celui de la guerre de Troie, qui débute avant le duel entre Achille et Hector et s’achève après la chute de la cité. Violence, sexualité, péripéties et rebondissements entraînent le lecteur dans une interprétation du mythe qui résonne comme un écho à nos préoccupations contemporaines et dont l’aspect fantastique a été volontairement évacué.

4.jpg

Mais ce qui fait de Le cœur des Amazones une expérience graphique incontournable, c’est sa somptueuse mise en page. La technique du dessin à la fine pointe de feutre noir, à laquelle s’ajoute des aquarelles au brou de noix, donne une tonalité sépia à un travail réalisé par un maître du réalisme expressif. Il aura fallu trois longues années aux auteurs pour arriver au bout de ce défi. Cela donne un flux de lecture, un rythme, des émotions qui font la part belle à la lente émergence de personnalités hors-normes.

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

les ailes du singe, willem, paquet, policier, aventure, animalier, 7/10, 06/2017

 

Il s'appelait Ptirou, Dupuis, Laurent Verron, Yves Sente, Aventures, paquebot, 1929, origines de Spirou

 

 Skippy

Les chroniques de Groomlake

1.jpg2.jpgScénario : Chris Ryall

Dessin : Ben Templesmith

Editeur : Delcourt

128 pages – cartonné

Parution : 21 février 2018

Science-fiction

 

Présentation :

Karl Bauer est irrésistiblement attiré vers un étrange endroit, situé du côté de Roswell, dans le Nevada. Plus précisément à Groomlake, là où a été installée la fameuse Zone 51. Il y a quelques années, le père de Karl fut enlevé par des aliens, et en était revenu… changé. Aujourd’hui, Karl est pris au piège d’une conspiration visant à fabriquer des armes à l’aide d’une technologie extra-terrestre…

3.jpg

Mon avis :

De l’humour qui se prétend noir, mais s’avère le plus souvent grassement scatologique, de la science-fiction qui se veut originale mais qui dégage une pénible et bavarde impression de déjà vu, ces « chroniques de Groomlake » datant de 2009 vont avoir bien du mal à convaincre le lecteur lambda. Les quatre épisodes parus aux USA sont repris ici en album et devraient pourtant retenir l’attention de certains fans. Il est vrai que le dessin de l’australien Ben Templesmith vaut, pour certaines planches, vraiment le détour et que Chris Ryall a réussi à se distinguer, depuis lors, pour des scénarii bien plus audacieux.

Ce péché de jeunesse est à prendre pour ce qu’il est :

un petit must, uniquement pour inconditionnels convaincus !  

4.jpg

 
 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

 

 

 

Skippy

Le troisième oeil

1.jpg2.jpgTome 1/3 – Le sommeil empoisonné

Scénario : Didier Tronchet

Dessin : Baron Brumaire

Editeur : Casterman

56 pages – cartonné

Parution : 07 février 2018

Aventures

 

Présentation :

Un enfant est hanté par des rêves de serpents. Il vient d’un pays qu’on dit maudit.
Seule Violine peut percer son secret.
Et ce qu’elle croit deviner la pétrifie…

Violine, 16 ans, elle lit dans les têtes !

3.jpg

 

Une ado dotée d’un grand pouvoir, mais au caractère passablement revêche, doit aider un mystérieux réfugié en danger de mort.

Violine est une ado qui a un don rare : elle peut lire vos pensées en vous regardant simplement dans les yeux ! Mais comme le plus souvent elle utilise ce pouvoir pour tricher en classe et voler au supermarché, sa mère – qui connaît son secret – lui demande d’essayer d’entrer en contact avec un enfant, réfugié et mutique, qui est soigné à l’hôpital. Tsampa, est sujet à des crises de terreur et on le dit amnésique. Après que le jeune garçon se soit échappé de l’hôpital, Violine l’accueille chez elle et découvre qu’il est originaire du West Karaghar, un état maudit à côté de l’Inde, qu’il est en fuite, et poursuivi par des tueurs… Mais les persécuteurs de Tsampa retrouvent sa trace et l’enlèvent après avoir empoisonnés les parents de Violine, qui n’a d’autre choix que de se lancer à leur recherche, si elle veut sauver le garçon et découvrir l’antidote.

4.jpg

Mon avis :

Après plus de 10 ans d’absence, Violine est de retour. Après Fabrice Tarrin et Jean-Marc Krings, c’est au tour de Baron Brumaire d’en assumer maintenant le dessin, toujours avec Tronchet comme scénariste. Le dernier album de la série publiée chez Dupuis, La maison piège, terminait le cycle africain. Le sommeil empoisonné ouvre le nouveau cycle indien par un changement notable d’éditeur : Casterman a repris la série.

5.jpg

Didier Tronchet livre un scénario d’aventures des plus classique. Son récit est mené sur le rythme trépidant d’une longue course-poursuite. Il rend hommage à la bande dessinée franco-belge de l’âge d’or avec des allusions plus ou moins évidentes aux séries des magazines Spirou et Tintin des années 40-70. Les nostalgiques apprécieront.

6.jpg

Le dessin fragile et relâché de Baron Brumaire ne s’encombre pas de détails et mise plutôt sur une fluidité adaptée à l’enchainement trépidant des scènes d’action. Toujours est-il que, une fois la lecture commencée, on ne peut plus lâcher cet album drôle et rafraichissant. Les ados vont-ils  adorer ?

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

vers l'ouest,zheng jianhe,deng zhihui,urban china,légende,conte,batailles

 

vers l'ouest,zheng jianhe,deng zhihui,urban china,légende,conte,batailles

 

vers l'ouest,zheng jianhe,deng zhihui,urban china,légende,conte,batailles

 

Skippy

Alex + Ada

1.jpg2.jpgTome 3/3

Scénario : Sarah Vaughn

Dessin : Jonathan Luna

Editeur : Delcourt

128 pages – cartonné

Parution : 07 février 2018

Science-fiction

Présentation :

Entre Blade Runner, inspiré de Philip K. Dick, et la série TV Real Humans, cette trilogie de science-fiction explore avec une grande sensibilité une question essentielle : Que signifie être Humain ?

3.jpg

Après avoir accueilli Ada chez lui, Alex prend un énorme risque en la déverrouillant, permettant à l’androïde de penser par elle-même. Ils développent une relation qui semble contre nature. Tous deux doivent faire face aux restrictions qui entourent les êtres dotés d’intelligence artificielle et à l’hostilité croissante envers les humains. Sont-ils suffisamment « armés » pour survivre à ce qui les attend ?

 

4.jpg

Mon avis :

Ce tome regroupe les épisodes 11 à 15 de la série US et clôture le récit d’une histoire d’amour atypique entre un humain, Alex et un robot, Ada. Appel à la tolérance et à l’acceptation des différences, le combat mené ici ne se joue pas dans des affrontements spectaculaires, mais dans un quotidien ordinaire. Tout le charme de cette série se trouve là. Les auteurs ont respecté leur choix de ligne graphique jusqu’à la fin : un dessin fin et lisse, des cases répétitives et rectangulaires de la largeur de la page, des postures figées. Un choix déroutant au début mais qui convient idéalement à la narration. Il faut lire Alex + Ada comme un beau petit conte contemporain, un chemin vers l’harmonie et l’apaisement.

5.jpg

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

vers l'ouest,zheng jianhe,deng zhihui,urban china,légende,conte,batailles

 

vers l'ouest,zheng jianhe,deng zhihui,urban china,légende,conte,batailles

 

vers l'ouest,zheng jianhe,deng zhihui,urban china,légende,conte,batailles

 

Skippy

Cintré(e)

1.jpg3.jpgScénario et dessin : Jean-Luc Loyer

Editeur : Futuropolis

136 pages – cartonné

Parution : 08 février 2018

Roman graphique – autobiographie

 

Présentation :

C’est la rencontre de deux personnages que tout oppose. Lui, timoré et effacé, vit sa vie en pointillé. Dessinateur de bande dessinée, il trimballe sa vie comme il trimballe son obésité. Tout est une charge. Le suicide d’une gamine le hante. Même s’il n’y est pour rien, il se sent coupable. Il aurait dû voir, dire, parler, intervenir… Il supporte docilement sa maîtresse, acariâtre et véritable manipulatrice, qui lui fait espérer une vie qu’il n’aura jamais.
Puis il croise le chemin d’Eléonore. Extravertie, délirante et désinhibée, elle est son opposé. Mais derrière cette façade, elle aussi fuit quelque chose : sa jeune vie chaotique, faite d’alcool, de drogue et de prostitution… Aujourd’hui, elle tente de se reconstruire. Mais son sevrage, sa situation familiale et son caractère laissent apparaître des troubles qui vont s’accroître à grande vitesse.

4.jpg

Ce récit noir respire l’humour et la tendresse. Les deux personnages portent en eux une même problématique : le rapport à leur corps. Lui par son obésité, elle par son anorexie, consécutive à sa schizophrénie. Il pensait changer la vie de cette gamine, mais c’est la sienne qui va être bouleversée.

5.jpg

Mon avis :

Dans le genre autobiographisme (roman graphique autobiographique), cette improbable histoire d’amour diffuse une tendresse qui fait tout le charme de cet album. Sans chercher une ligne narrative précise, Jean-Luc Loyer arrive à entrainer le lecteur dans un parcours chaotique où la douleur n’est jamais loin de situations parfois cocasses. Les lecteurs familiers de son travail retrouveront le ton de « Les Mangeurs de Cailloux » où il racontait son enfance passée dans les corons du Pas-de-Calais.

Il nous livre un récit qui arrive à toucher et procurer une réelle émotion tout en restant pudique. Les thèmes de l’anorexie, de l’obésité, de la schizophrénie ou encore de la difficulté de gagner correctement sa vie comme auteur de bande dessinée sont traités avec une telle douceur et sensibilité qu’on ne peut qu’éprouver de l’empathie pour les personnages. 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

alix senator,valérie mangin,thierry demarez,casterman,antiquité,rome,egypte

 

alix senator,valérie mangin,thierry demarez,casterman,antiquité,rome,egypte

 

alix senator,valérie mangin,thierry demarez,casterman,antiquité,rome,egypte

 

Skippy

Terre gâtée

1.jpg4.jpgTome 01/04 – Ange le migrant

Scénario : Marguerite Abouet et Charli Belleteau

Dessin et couleurs : Christian De Metter

Editeur : Rue de Sèvres

84 pages – cartonné

Parution : 24 janvier 2018

Fable contemporaine

 

Présentation :

Un homme défiguré et affaibli arrive dans un village africain. Qui est-il ? Pour les Natifs et le sorcier du village, c’est un migrant qui n’a pas réussi à traverser la mer. Pour le pasteur, c’est un ange, jamais personne n’est revenu vivant du désert. C’est ainsi qu’il le prénomme. Ange est soigné et réussit à se faire embaucher sur le chantier de la route de l’Ouest. 
Dans une Afrique en plein essor, Claudia, une veuve et influente femme d’affaires, dirige ce chantier. 
Secondée par Benjamin, jeune blanc marié pour « convenance familiale » à sa fille Grace, Claudia y exploite les migrants de passage, toujours plus nombreux à tenter un départ vers l’Europe. Le chantier s’étend sur les territoires des Errants et prive le peuple nomade de ses terres. La tension monte dans la région. L’heure de la vengeance a sonné ! 

2.jpg

Mon avis :

Fable sur l’Afrique contemporaine aux allures de western, Terre gâtée est une série qui se donne une certaine ambition. Sa parution est programmée sur quatre tomes et ce premier doit être considéré comme une mise en place du contexte et des personnages. C’est tout d’abord une fable et dans ce type de récit, on n’échappe pas aux réductions archétypales. Ensuite, c’est une sorte de western contemporain et crépusculaire, ce qui est surtout perceptible dans les cadrages et la colorisation. Enfin, l’Afrique proposée ici n’a rien de réelle, c’est plutôt un condensé des maux qui affectent le continent. A condition d’accepter ces prémisses, la lecture de l’album s’avère intéressante. Certains lecteurs auront peut-être du mal à s’y retrouver dans la confusion d’une première lecture superficielle. Ils pourraient n’y voir qu’un ramassis des clichés habituels sur le sujet. Je les invite cependant à prendre le temps de considérer cette histoire avec une bienveillance et d’apprécier le travail graphique qui ne manque pas d’épaisseur. A suivre …

3.jpg

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg

 

Dessin_R_sf_txt_65px.jpg

 

Album_R_sf_txt_65px.jpg

vers l'ouest,zheng jianhe,deng zhihui,urban china,légende,conte,batailles

 

vers l'ouest,zheng jianhe,deng zhihui,urban china,légende,conte,batailles

 

vers l'ouest,zheng jianhe,deng zhihui,urban china,légende,conte,batailles

 

Skippy

terre gâtée,tome14,ange le migrant,abouet,belleteau,de metter,rue de sèvres,24 janvier 2018,afrique,migration

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑