LES MONDES DE THORGAL Louve : tome 2 « La main coupée du dieu Tyr »

Scénario : Yann
Dessin : Roman Surzhenko
Couleurs : Graza
Illustration de couverture : Roman Surzhenko
Dépôt Légal : novembre 2012
Editeur : Le Lombard
Format normal
ISBN : 978-2—8036-3103-2
Planches : 46

c406b-2924919712
Résumé :

Dans le tome 01, Louve est attirée vers un terrier mystérieux par une meute de loups… elle y découvre un paradis où la violence est bannie. Pour sauver son père, Louve laisse Azzalepston lui enlever sa part sauvage.

Dans ce second tome, la part sauvage de Louve doit récupérer la main droite coupée du dieu Tyr, et la rapporter à Azzalepston afin de devenir Louve à part entière. La moitié faible de Louve sera aidée par les dieux afin de participer à la même quête, dans le but de réunir ses deux moitiés et redevenir l’enfant qu’elle était !

Mon avis :

Dans le premier tome, le récit reste collé à l’univers de Louve, l’enfance ; les épreuves restent abordables par une enfant des dieux.

Dans le tome 2, le scénario alterne entre la quête de l’enfant et les débordements des adultes qui l’entourent : tentative de séduction de sa maman, galipettes de Vigrid… les adultes paraissent terriblement  « mortels »  par rapport au courage de Louve. L’histoire délaisse un peu l’univers scandinave, au profit de créatures fantastiques me faisant penser aux bestioles peuplant l’univers de Pelisse dans « la quête de l’oiseau du temps ». Le vocabulaire ne s’appuie plus sur la mythologie des dieux vikings pour nommer les nouveaux personnages : « Lannfeust », forgeron du village,  « evranim » (ou minerva) chouette mascotte de Louve, mage azzalepston… Cela me paraît un peu léger par rapport à la gravité de la situation de Louve. La BD mère n’a jamais pris par-dessous la jambe les différentes aventures de Thorgal et de sa famille, j’ai toujours associé les personnages à la quête de la perfection, de la pureté, défendant le bien contre le mal.
Je reste un peu sceptique quant à ce tome, Aaricia ne me convainc pas en tentant de repousser son séducteur, les créatures me semblent un peu trop monstrueuses pour être honnêtes.
Bref, si l’histoire était restée dans la veine du premier tome, ce spin off aurait pu s’adresser à un public jeunesse,  cela manque un peu de sérieux pour les fans de Thorgal.
Par ailleurs j’aime beaucoup  le dessin qui est très clair, un peu moins expressif que celui de Rosinski, très détaillé, semi réaliste, il est bien adapté à une série jeunesse. Premier album réalisé sans la patte de Grzegorz Rosinski, la couverture n’est pas mal du tout.
On en parle ici :

louve.jpg

Ma note :
Scénario : 6/10
Dessin : 8/10
Moyenne : 7/10
Planante

3 commentaires sur “LES MONDES DE THORGAL Louve : tome 2 « La main coupée du dieu Tyr »

  1. Contrairement à la série de Kris de Valnor, j’ai été déçu par le premier tome de celle-ci qui semblait destinée à un public plus jeune. La chronique de Planante confirme mon impression et m’incite donc à arrêter là … ça fera plus de temps à consacrer à mon retard ! ^^
    Et puis les scénar de Yann me déçoivent de plus en plus !

    J'aime

  2. Je n’ai pas d’à priori sur les spin off, certains sont réussis et apportent un éclairage intéressant sur la série mère … d’autres moins et ont surtout un but mercantile … il faut faire son tri ! ^^

    J'aime

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :