EXPOSITION « FRANCOIS BOUCQ » A LA GALERIE CHAMPAKA A BRUXELLES.

boucq10.jpgLa galerie Champaka, installée au n°27 de la rue Ernest Allard à Bruxelles (Sablon), spécialisée dans les Arts de la Bande Dessinée, organise, du 6 décembre 2012 au 5 janvier 2013, une exposition-vente de François Boucq. Dessinateur et scénariste, c’est un grand nom de la bande dessinée franco-belge. Les planches exposées concernent deux de ses séries à savoir : « Jérôme Moucherot » et « Bouncer ».

SambaBD était au vernissage en présence de l’auteur.

 

 

 

A l’occasion de la parution de Jérôme Moucherot, Le manifeste du

mâle dominant, aux Editions du Lombard et de Bouncer – To Hell,

aux Editions Glénat, la Galerie Champaka met sur pied un face à

face entre l’univers humoristique et l’univers réaliste du travail de

François Boucq. Les éléments issus de l’ensemble des albums de

«Jérôme Moucherot» et de «Bouncer» disposeront chacun, à égalité,

du mur de gauche ou de droite, sur les deux niveaux de l’espace de

la Galerie. La présentation des pièces originales sera complétée par

un dispositif d’impressions aux encres pigmentaires de grand format.

 

boucq.jpg

 

L’Auteur

François Boucq est né à Lille en 1955. Après des débuts

prestigieux comme illustrateur et dessinateur de presse pour Le Point, Le Matin de

Paris et Playboy, le talent de Boucq se révèle dans la bande dessinée. Il collabore à

Pilote, Fluide Glacial et (A Suivre). Son univers surréaliste s’inspire de son enfance

dont il retire un goût prononcé pour les visages expressifs. Son dessin est dense,

puissant, fouillé et approfondi par un sens aigu de raconteur d’histoire. Héritier

direct de Franquin et de Giraud-Moebius, Boucq a ouvert de nombreuses portes

dans le dessin réaliste. Entre caricature et précision du dessin, le « style Boucq »

est unique.

 

boucq1.jpg

 

Jérôme Moucherot

Au début des années 1980, François Boucq donne naissance à Jérôme Moucherot

qui deviendra très vite l’une des figures de proue de la bande dessinée d’humour

contemporaine.

 

boucq3.jpg

 

Bouncer

Bouncer, personnage mythique et héros maudit, né de sa collaboration avec

Alejandro Jodorowski, nous livre un récit de western extraordinaire, dans un Far-

West impitoyable.

 

boucq8.jpg


 

Galerie Champaka

27, rue Ernest Allard

B-1000 Bruxelles

Belgique

Tel : + 32 2 514 91 52

Fax : + 32 2 346 16 09

sablon@galeriechampaka.com

http://www.galeriechampaka.com

• Mercredi à samedi : 11h00 à 18h30

• Dimanche : 10h30 à 13h30

LES ENQUÊTES AUTO DE MARGOT – Tome 4: Le pilote aux deux visages.

 

Couv_172211.jpgPlancheA_172211.jpgDessin & scénario: Olivier Marin 

Storyboard, dessin, couleurs : Callixte

Editions Paquet

Collection Calandre

Sortie : 19/09/2012

48 pages

Prix conseillé : 13,50 €

ISBN : 9782888904809

Automobile, polar.

 

Résumé (de l’éditeur): Pise, printemps 1962. Margot et Louis savourent leur voyage de noces. Lors d’une promenade romantique sur une plage de Toscane, ils découvrent des pièces automobiles amenées par une tempête. Ces éléments proviennent d’une Fiat 500. Margot est persuadée que l’épave de la voiture est toujours au fond de la mer. Au grand dam de Louis, elle décide de percer ce mystère et part sur les traces d’un ancien pilote devenu tétraplégique suite à un accident de rallye. Qui est véritablement cet homme ? Un as du volant fauché en pleine gloire ou une petite frappe sans envergure ?

1211282006460001.JPG

 

Mon avis : 4e épisode des enquêtes de la jolie journaliste Margot. Dans chaque album, Olivier Marin, créateur de la série, focalise l’album sur un modèle de voiture qui devient ainsi le personnage central de l’histoire. Il s’agit pour cet opus de la mythique Fiat 500 qui a permis après la seconde guerre mondiale de repeupler une partie de l’Italie…C’était une petite voiture citadine, sympa, économique, facile à l’entretien et tout usage !

1211282007520001.JPG

Le dessin est toujours aussi exceptionnel. J’ai appris lors d’une dédicace d’Olivier Marin qu’il s’agissait en réalité d’un travail à quatre mains. Olivier Marin et Callixte se répartissent le travail  grâce à un code couleur qui permet de savoir exactement qui a fait quoi. Marin dessine les décors et les voitures (crayonné bleu) alors que Callixte réalise les personnages (crayonnés rouges). Le dessin est dans une ligne claire impeccable, trop peut-être ! Les couleurs sont soignées et la mise au net irréprochable. On y retrouve des personnages inspirés de la vie réelle comme Berlusconi ou Roberto Benigni. Vous pourrez essayer de retrouver des visages connus.

1211282004400001.JPG

Au niveau du scénario, c’est un polar, une enquête sur une Fiat 500 dont Margot a retrouvé l’épave au fond de la mer. S’en suit une enquête sur le pilote de cette voiture qui vit reclus dans sa maison. Mais la vérité première n’est pas toujours la vérité définitive…La suite à la lecture de l’album…

1211282008480001.JPG

En conclusion, un album d’une excellente tenue avec un dessin très bien maîtrisé et une enquête originale qui sort des sentiers battus. Non, la course de voiture y est anecdotique. Et pourtant la magie de la collection Calandre est toujours bien là…  

 

Graphisme :   8,5/10

Scénario :     7,5/10

Moyenne :     8,0/10

 

Capitol.

1211282005220001.JPG

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑