LIVERFOOL – L’histoire vraie du premier manager des Beatles.

 

Couv_177310.jpg1212221359000001.JPGDessin : Vanders – Scénario: Gihef

Editions Emmanuel Proust

Collection Atmosphères

Sortie : 22/11/2012

112 pages

Prix conseillé : 21,00 €

ISBN : 9782848104140

Roman graphique, biographie rock, musique, Beatles

 

 

1212221359500001.JPG

 

Résumé (de l’éditeur): 1962… Le monde bouge sur le rythme endiablé de la chanson : « Love me Do ». C’est le premier 45 tours d’un groupe jusque là inconnu et au nom bizarre : The Beatles. La success story des quatre garçons de Liverpool peut commencer…
Mais dans l’ombre de cette réussite incroyable, un homme : ALLAN WILLIAMS. Cet homme d’affaires audacieux et promoteur d’événements du Merseyside, est le premier manager des Fab Four. C’est lui le premier à croire au potentiel rock des Beatles !
Oui, on ne le sait pas assez ! C’est ALLAN qui permet aux Beatles de jouer, des caves les plus sombres de Liverpool aux clubs huppés de Hambourg ! Instigateur d’un parcours chaotique, le groupe lui doit beaucoup.
Génie malchanceux ou formidable loser ? Voici l’histoire du manager aujourd’hui oublié qui a contribué à la légende du plus grand groupe de tous les temps.

1212221400560001.JPG

Mon avis : Cette histoire vraie mais romancée raconte le destin étonnant du premier manager des Beatles, Allan Williams. Gihef, dessinateur belge confirmé (Enchaînés, Haute sécurité,…), est le scénariste de cet album alors que le Lillois Damien Vanders (back to perdition, Welcome to hope,…) s’occupe du dessin. Gihef confirme ainsi qu’il se tourne de plus en plus vers le scénario (Mister Hollywood, Skipper,…).

1212221401550001.JPG

A la lecture de l’album, on sent directement que les auteurs sont des passionnés, des fans des « Fab’four » de Liverpool, les Beatles. Ils racontent cette histoire avec humour mais tout en veillant au respect des faits historiques. Ils se bornent à combler les vides en imaginant certaines scènes et en gardant ce caractère plausible de la narration. Le récit est enlevé, donne un sentiment de folie du moment mais aussi un sentiment de désenchantement dans le chef d’Allan Williams qui est conscient d’être passé à côté de quelque chose d’énorme. Maintenant, il gagne sa vie en racontant son aventure avec les Beatles, moyennant payement de quelques livres sterling et  de moult verres dans les bars de Liverpool. Un destin un peu triste qu’on pourrait paraphraser par la chanson « The fool on the hill » des mêmes Beatles, un livre sur Allan Williams porte aussi ce nom.

1212221404120001.JPG

Au niveau du dessin, Vanders a réalisé un beau travail graphique, entre l’encre noire et la couleur sépia, sombre, qui rappelle beaucoup les photos d’époque. On se croit dans un film des années ’60 de la BBC avec ce grain de folie de l’époque du « singing Liverpool ». La ville est très bien rendue également. Les auteurs se sont très bien documentés pour nous offre un album remarquable et qui tient la route. A noter qu’en fin d’album, les auteurs nous proposent un « Met king Off », une annexe qui nous décrit le périple des auteurs à Liverpool sur les lieux de la légende.

1212221406340001.JPG

En conclusion, ce biopic très documenté nous fait découvrir une ville et les débuts du groupe mythique, les Beatles. Vraiment bien foutu cet album. Pour les amateurs de musique, des Beatles et d’une (belle) histoire romancée, cet album sera un livre à lire et à garder dans sa bibliothèque !

1212221407440001.JPG

Pour en savoir plus, le site de l’éditeur: ICI

 

Graphisme :   8,5/10

Scénario :     8,5/10

Moyenne :     8,5/10

 

Capitol.

1212221409070001.JPG

1212221410150001.JPG

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑