Niourk – tome 1 – L’enfant Noir

niourk,enfant noir,vatine,ankama,comix buro,stefan wul,science fiction,anticipationniourk,enfant noir,vatine,ankama,comix buro,stefan wul,science fiction,anticipationScénario, dessins et couleurs : Olivier Vatine

Editeur : Ankama

46 planches

date de sortie : octobre 2012

 genre : Science fiction, anticipation

 

 

Résumé (éditeur)

Sur une Terre post-apocalyptique où l’Humanité a régressé au stade primitif après une catastrophe nucléaire ayant asséché les océans et donné naissance à des chimères mutantes, quelques tribus survivent à l’état sauvage. Parmi elles, la horde de Thoz, où vit l’enfant noir, rejeté par les siens. Lorsque le vieux sorcier de la tribu le condamne à mort, l’enfant noir se met en marche pour Niourk, la ville des dieux, où ne subsistent que ruines et étranges mécanismes, vestiges de la civilisation du XXe siècle.
Poulpes mutants, mégalopole fantôme et androïdes vénusiens : redécouvrez le plus grand succès de l auteur culte Stefan Wul, un classique de la science-fiction remis à neuf par un maître du genre : Olivier Vatine.

 

niourk,enfant noir,vatine,ankama,comix buro,stefan wul,science fiction,anticipation

 

Olivier Vatine inaugure la collection ‘les univers de Stefan Wul’ lancée chez Ankama en collaboration avec Comix Buro.

Stefan Wul, de son vrai nom Pierre Pairault, était  un auteur français de roman de SF parus dans la seconde moitié les années 50. Onze romans paraîtront dans la fameuse collection Anticipation des éditions Fleuve Noir et font partie maintenant des classiques de la SF française. L’univers de Stefan Wul a par ailleurs inspiré de nombreux auteurs.

Niourk est le second roman de cet univers et le premier à être adapté en BD.

Démarrer cette collection avec Olivier Vatine aux commandes est une riche idée tant il semble à l’aise pour mettre en scène des mondes post-apocalyptiques.

niourk,enfant noir,vatine,ankama,comix buro,stefan wul,science fiction,anticipationL’histoire se met lentement en place. Cet enfant noir qui est rejeté par la tribu est en marche pour prendre en main son destin. L’histoire gagne en intensité à chaque page avec une narration en voix off de l’enfant, qui, au fil du récit prend de l’ampleur et sort de l’ombre. En ayant découvert les vestiges de l’ancienne civilisation et pris la force de l’ancien sage de la tribu, il jouera un rôle déterminant dans la suite du récit.

Dans cet  album, le dessin d’Olivier Vatine atteint des sommets. En optant pour des cases aérées et sobres, agencées dans un découpage dynamique, il arrive à faire passer la tension du récit dans un espèce de faux rythme lent. Les cadrages et découpages y sont pour quelque chose, alternant les scènes d’actions de la tribu et le cheminement solitaire de l’enfant noir. Les dessins pleines pages marquant les têtes de chapitres forcent le lecteur à faire une pause et accentuent l’effet de semi torpeur du récit.

On peut regretter cependant que ce premier album ne soit pas plus dense et ne bénéficie pas d’une pagination plus importante. Logique commerciale certainement. Mais à la fin de la lecture on a l’impression de n’avoir lu qu’une mise en place. Certes bien menée, mais tout de même on reste sur notre fin d’autant que l’album se termine sur un suspense digne des meilleurs feuilletons. Espérons que la suite ne se fasse pas trop attendre !

Pour conclure, voilà une très belle entrée en matière pour cette collection SF et une belle façon de découvrir l’œuvre de Stefan Wul.

Rappelons au passage que les films d’animation de René laloux ‘les maîtres du temps’ et ‘la planète sauvage’ dessinés respectivement par Moebius et Topor sont adaptés de romans de Stefan Wul.

 

Ma note : 8/10

Loubrun

Clues T3 :Cicatrices.

Clues3.jpgClues3d.jpgAuteure :Mara
Editeur : Akiléos.
Sortie : 09/2012

Retour au passé.
Ce troisième tome de la série propose de revenir sur les débuts dans la police du futur inspecteur Hawkins, ainsi que sur sa rencontre avec la mère d’Emily, offrant ainsi aux lecteurs certains éléments clés de la série.

Cure de jouvence.
Si vous pensiez retrouver la pétillante Emily dans ce tome 3, et bien c’est raté. Cet album prend résolument le cap sur le début de carrière du ténébreux inspecteur Hawkins. On en connaitra aussi plus sur la mère d’Emily, un bien étrange personnage qui me laisse assez perplexe vu son comportement assez ambigu. Bref, un album qui apporte quelques réponses qui ne seront pas sans conséquences pour la suite. Normalement, cette série devrait être bouclée en 4 tomes.
Cet opus tranche dans le vif par rapport aux deux premiers, un ton est nettement plus sérieux, plus sombre. On remarque aussi un beau changement dans la colorisation qui franchement s’améliore bien.
Clues arrive étonnamment à mélanger le classicisme d’un polar victorien avec une bonne dose de fraicheur grâce à un ton très spontané et jeune. Il faudrait parfois gommer des attitudes un peu trop caricaturales mais ça fait aussi partie du charme de cette BD.
Au final, une lecture agréable qui devrait ravir les amateurs du genre « polar à l’ancienne ».

Scénario : 6.5/10.
Dessin : 7/10
6.5/10 Global.
Public cible : Polar victorien.
Samba.

Clues3dn.jpg

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑