LE REVEREND Tome 1. Les diables déchus du Nevada

le_reverend_page01-bbd49[1].jpg2162753870[1].jpgScénario : Lylian
Dessin : Lebon, Augustin
Couleurs : Poupelin, Hugo
Dépot légal : 10/2012
Editeur : Emmanuel Proust Éditions
Collection : Atmosphères
Planches : 46 

http://augustinlebon.blogspot.fr/
www.wix.com/oguhpoup/portfolio
http://lyliank.blogspot.com/

1870, désert du Nevada, une diligence à destination d’Eureka est attaquée. Sans pitié, les assaillants tuent, pillent, violentent une jeune mère. Animé par un souffle divin, son très jeune fils récupère des armes et abats les quatre assaillants …

Hiver 1875, le gamin a bien grandi et n’a pas oublié : Angus Whitecross est devenu chasseur de primes. Vraie légende de l’Ouest connu sous le nom du Révérend, il compte bien faire résonner le son de la vengeance dans la paisible bourgade d’Eureka

le_reverend_page02-b7cbe[1].jpgOctobre 2012, Lylian écrit l’histoire du révérend. Augustin Lebon le dessine et Hugo Poupelin colorise le tout. Attention, ces hommes sont dangereux : ils sont déterminés, habiles au verbe comme au crayon ou au pinceau et surtout bien décidés à nous narrer par le menu la vengeance d’Angus à coup de rebondissements, de révélations, d’actions ou autres cadavres dans le placard.

Décembre 2012, Samba BD lit ce petit western et se laisse séduire. Si Lylian n’active pas grand-chose de neuf dans les ressorts classiques du western, il apporte une certaine fraicheur. Il distille des indices çà et là, propose un lot de fausses pistes et emballe le tout avec des flash-back. Et…la magie de la BD opère. Le pauvre lecteur se laisse mener gentiment jusqu’à la page 55 ou il tombe misérablement sur le fatidique « suite et fin dans le tome 2 ». Arrrrrgh ! Pourquoi nous amener jusqu’ici pour nous abandonner au beau milieu des rocheuses plusieurs balles dans le buffet et une déesse de cabaret à ses cotés ?

angus-10[1].jpgPour sa première œuvre Augustin Lebond livre un dessin ligne claire à votre jugement. Il est superbe : les paysages, les décors, les personnages sont traités avec beaucoup de justesse et d’à propos. Les ellipses sont bien exprimées. Cependant, le coté figé des visages nuit à une lecture fluide. Ils manquent d’expressivités et desservent par moment le rythme voulu par le scénariste. Il en est de même dans le rendu des mouvements. Mais le pardon n’est jamais loin pour une première publication ! Enfin, Hugo Poupelin aux pinceaux colorise le tout avec des rendus ocre, sepia et enneigés. Cela se marie bien et crédibilise l’ensemble.

Avec une influence assumée aux westerns Hollywoodiens, ou plutôt Italiens, ce trio réussit son association. Nul doute que la suite, promise par Augustin Lebon pour Octobre 2012, sera percutante !

WANTED Le révérend Tome 2
Octobre 2013 chez EP éditions

Rev-pagedegardes-nb[1].jpg

Note : 7.5/10

Tigrevolant

 

Un commentaire sur “LE REVEREND Tome 1. Les diables déchus du Nevada

  1. le dessin et la mise en couleur sont alléchants. Belle chronique ! sur le coup j’ai cru que l’histoire se déroulait jusqu’en octobre 2012 … 😉

    J'aime

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :