Djinn T11 : une jeunesse éternelle.

Auteurs : Dufaux et Miralles.
Editeur : Dargaud.
Sortie : 11/2012

 

 

ffd00-2903237453
Mode d’emploi.

Jade apprend à Tamila comment utiliser son corps pour envoûter un homme… Mais l’homme en question est le Maharadjah et Tamila est la fille de Radjah Sing, un révolutionnaire qui ne recule devant rien pour chasser les Anglais hors de l’Inde. Quand la « petite histoire » rencontre la grande, le jeu devient dangereux et Jade est menacée…

Couv_121456.jpg

UMP : Un Malin Plaisir.
Ce onzième tome de Djinn ressemble un peu à la situation actuelle de l’UMP. Si, si vous allez voir. On a des deux cotés des  luttes pour le pouvoir, des jalousies internes et des intrigues de palais. Bon, je ne vais quand même pas aller jusqu’à comparer Copé et Fillon à Jade et Miss Nelson. Elles ont des arguments nettement plus imparables que ces deux comiques. Pas besoin  non plus de faire appel à un  nain de jardin avec son Karcher pour mettre de l’ordre dans ces luttes intestines. Sinon, je continue ma comparaison avec  la politique, on retrouve toujours les mêmes beaux discours sur le désir, sur le pouvoir de séduction avec cette ambition de dominer l’adversaire. Par contre vu qu’on connait assez bien les plaisirs charnels de nos héros, ce sont les préliminaires qui deviennent de plus en plus agréables comme par exemple  les batailles de Radjah Sing ou  le chemin qui mène à l’allée des pleurs (magnifique scène entre parenthèse !).
Pour illustrer ces rivalités, Ana Miralles continue à charmer nos pupilles. C’est déjà un véritable défilé de mode chez Carl Maharadjah qu’elle nous offre. Le second invité, c’est L’Inde : belle, envoûtante mais aussi très dangereuse pour les étrangers que nous sommes.
Bref, après un cycle africain très âpre et un premier tome d’introduction, Djinn arrive de nouveau à faire tourner nos têtes dans tous les sens pour notre plus grand plaisir.

Scénario : 8/10.
Dessin : 9/10
8.5/10 Global.
Public cible : Sex addict.
On en parle sur le forum.
Samba.

Djinn11ss.jpg

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

Un commentaire sur “Djinn T11 : une jeunesse éternelle.

  1. Toujours en rattrapage dans mes lectures, je viens enfin de lire Djinn tome 11.Dessin superbe et quelques scènes d’anthologie. Le scénario de Dufaux est hypnotique…9/10.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :