JEROME MOUCHEROT – Tome 5: Le manifeste du mâle dominant.

Couv_172247.jpgPlancheA_172247.jpgDessin & scénario: Boucq

Editions Le Lombard

Sortie : 05/10/2012

88 pages

Prix conseillé : 14,45 €

ISBN : 978803630851

Humour

 

Résumé (de l’éditeur): La vie moderne comporte bien des dangers. Jérôme Moucherot, grand fauve conquérant de l’impossible, mâle dominant au sommet de la pyramide de l’évolution (selon Léonard de Vinci lui-même !) a réussi à les braver pour en tirer parti. Parfaitement adapté à son milieu, il traque sans pitié les victimes de l’insécurité de la jungle urbaine.

1212081543400001.JPG

Mon avis : Après avoir été publié par Casterman, François Boucq et son personnage Jérôme Moucherot changent d’éditeur pour aller au Lombard. L’éditeur bruxellois en profite pour rééditer les quatre premiers albums avec des couvertures légèrement modifiées. Dans la foulée sort un 5e tome intitulé « le Manifeste du mâle dominant ». François Boucq a le sens de la formule et un sens de l’humour détonnant et débridé. Dans cet album, il nous fait un tour du propriétaire. Il nous rappelle par le détail quel est l’univers de Jérôme Moucherot, sa vie, son œuvre pour le meilleur, le pire et le rire ! L’album qui devait faire 48 pages au départ se termine en 88 pages comme quoi il y a de la matière à traiter. Si vous avez lu à l’origine en 1984 l’album qui a fait découvrir Moucherot, à savoir « les pionniers de l’aventure humaine », vous y retrouverez tous les personnages qui y évoluent (Léonard Di Vinci, Les bodybuilders, les esquimaux, la jungle de la ville, le docteur Livingstone,…). Tout ce petit monde se retrouve et est suivi dans le détail au fil des aventures de Moucherot. Les lecteurs avertis retrouveront donc un univers déjà connu mais qui mérite une étude approfondie.

1212081546420001.JPG

Au niveau du dessin, l’évolution graphique de Boucq est perceptible au premier coup d’œil. Que de distance parcourue en près de  30 ans. Son dessin s’est simplifié, affiné, éclairci. Il est devenu aussi plus percutant et plus incisif. Le relookage de Moucherot est réussi.

Reste le scénario qui est aussi le travail exclusif de Boucq. Il nous a concocté une mécanique fine et bien huilée qui entraîne le lecteur dans un flux irrésistible. Boucq a poussé très loin sa démarche humoristique, sa folie décalée, son non-sense, sa dérision flegmatique. Certains pourront être désorientés. Il faut aimer cet humour particulier, ce phrasé et cette rhétorique.

1212081548370001.JPG

Un excellent album humoristique qui est vraiment une marque de fabrique ou quand un auteur renommé nous en met plein la vue grâce à son expérience graphique et sa volonté de nous étonner.

 

Graphisme :   8,0/10

Scénario :     8,0/10

Moyenne :     8,0/10

 

Capitol.

Lien vers la page internet de l’éditeur: ICI

1212081549210001.JPG

2 commentaires sur “JEROME MOUCHEROT – Tome 5: Le manifeste du mâle dominant.

  1. Je ne connais pas Moucherot, l’humour décalé me fait penser à celui de Tronchet. En cas c’est que l’on peu retrouver dans « la dérisoire effervescence du comprimé ».

    J'aime

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :