Bouncer. To Hell …. Tome 8

Titre : To hell
Tome : 8
Scénario : Jodorowsky, Alexandro
Dessin : Boucq, François
Couleurs : Boucq, François, Boucq, Alexandre
Editeur : Glénat
Dépot Légal : 11/2012
Nb Pages : 58

Maintenant propriétaire de l’Infierno Saloons de Barrio City, Bouncer, toujours en proie à ses démons, ne peut empêcher l’assassinat de Sakayawea enceinte. Fou de justice, Bouncer endosse l’habit de shérif et court après l’assassin de son amie et cela …. jusqu’en enfer !

 

 

bouncer,to hell,tome 8,boucq,jodorowsky,western,910

Apres trois ans d’absence (trois trop longues années) Bouncer est de retour. Chaque fois, ce western ultra violent, retourne l’âme humaine et Jodorowsky n’hésite pas une seconde à plonger son héros dans la fange de l’humanité. Un peu comme si « Jodo » se repaissait de cette « merveilleuse et énorme violence ». Et finalement cela a un côté … fascinant ! Ne nous voilons pas la face. Cette débauche d’action et de violence inhérente au genre humain agit, malheureusement comme un aimant pour l’Homme. Mieux, on en redemande : c’est quand même le tome 8 de la série Bouncer ! Dans cette série, il reste quand même un arrière-gout de nausée car ils y vont fort : la vision angélique cinématographique est très, très loin.

513d7-3257778622

Autre coté fascinant, la capacité du scénariste à renouveler l’infâme ordure de service. « Tout de blanc vêtu, Pretty John, fielleux fils à papa bossu, qui ne se déplace jamais sans ses gardes du corps, est l’archétype du salaud détestable. Il fouette des prostituées pour le plaisir, s’acharne sur des indiennes innocentes. Avec son «look» d’aristocrate dégénéré, lavallière, nœud papillon rose, manteau de fourrure en renard blanc, gants immaculés et canne-épée sournoise, il sème la terreur en toute impunité ». Ça, c’est du méchant !

bouncer,to hell,tome 8,boucq,jodorowsky,western,910

Cette histoire en diptyque est un aller « to hell…. » et un retour « and back… ». Et comme à chaque fois, l’intrigue apporte son lot de seconds rôles magnifiques. Cela donne du liant à l’ensemble de cette série, oh combien surprenante. 

 

bouncer,to hell,tome 8,boucq,jodorowsky,western,910Le trait de l’excellent Boucq est à la hauteur du défi de l’imaginaire de son scénariste. Il alterne les grands angles magnifiques dignes des photos du National Géographic et les scènes cadrées d’action très cinématographique. Le lecteur est subjugué. Le trait et le coloriage très ronds, les personnages croqués vrais mais caricaturaux sont autant de marque de fabrique du lauréat 1998 d’Angoulême. Petit clin d’œil du dessinateur, en payant un tribut au maître : il emprunte le décor de « l’enfer » (prison iconoclaste du méchant) à Corvado dans « Chihuahua Pearl » ! Sympathique ! En fin, la maitrise de Boucq dans le dessin des mouvements est impressionante : c’est simple, on a l’impression que le Bouncer a deux bras.

 

Les décors grandioses, le scénario haletant et un héros mutilé font de ce western atypique un vrai plaisir de lecture. Le parallèle avec d’autres westerns est impossible ; l’œuvre est unique ! La suite s’imagine bien dans une course poursuite endiablée façon horde sauvage. Ça va saigner !

bouncer,to hell,tome 8,boucq,jodorowsky,western,910

9/10

Tigrevolant

4 commentaires sur “Bouncer. To Hell …. Tome 8

  1. J’ai découvert cette série avec le tome 8 (mieux vaut tard que jamais!). Je suis maintenant à la recherche des 7 premiers tomes…Il y a urgence!

    J'aime

  2. En effet, je pense que c’est un incontournable. Il est impérieux de les avoir sur ses étagères. ET l’interview ? j’ai hâte de la lire…

    J'aime

  3. Belle chronique Tigre, d’autant que je partage complètement ton enthousiasme sur cette excellente série bien trash à la Jodo ! ^^
    Quant au graphisme de Maitre Boucq, il mériterait bien le prix du meilleur dessin … malgré un détail (volontaire ou non ?), Mocho apparait avec la patte arrière droite amputée dans les premières planches … puis c’est la gauche (page 19)… heureusement, il est plus rigoureux avec le bras gauche (ah le bras !) du Bouncer ! ^^

    J'aime

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :