SARA LONE – tome 1: Pinky princess

Couv_199089.jpgPlancheA_199089.jpgDessin : David Morancho – scénario : Erik Arnoux

Editions Sandawé

Sortie : 30/10/2013

48 pages

Prix conseillé : 11,95 €

ISBN : 9782930623191

Polar, Amérique.

 

Résumé (de l’éditeur): Toute fin des années 50, au Texas. Une jeune femme au passé sulfureux se retrouve prise dans un engrenage destructeur après le meurtre brutal de son père, patron d’une modeste pêcherie artisanale de crevettes du golfe du Mexique… Quittant les nuits chaudes de la Nouvelle-Orléans, elle revient au pays après des années d’absence pour reprendre l’affaire à son compte, en dépit de l’hostilité ambiante…

 

capitol,sara lone,arnoux,morancho,sandawé,8.510,polar,amérique,102013

 

Mon avis : Sandawé nous propose un nouvel album financé par crowdfunding (les lecteurs financent le projet). Le duo des auteurs est inédit. Erik Arnoux, un pilier de chez Glenat, s’est attelé au scénario. Il s’associe à David Morancho, un dessinateur très talentueux mais inconnu au bataillon dans le monde du franco-belge. Le résultat est étonnant. On en vient même à se poser des questions sur la genèse de cette collaboration et le parcours qui a amené ce projet chez Sandawé. Cet album, c’est l’évidence même. Il devait être publié ou je n’ai jamais lu une bande dessinée…Cerise sur le gâteau, le jour même de la sortie de l’album (tome 1) en librairie, le tome 2 boucle déjà son financement, ce qui est exceptionnel! Autant d’éléments positifs, en si peu de temps, ne peuvent être simplement dû au hasard. Il se passe un phénomène « Sara Lone » et c’est Sandawé qui tiré la floche ! Les premières critiques sont plus que positives et les retours en librairie devraient être très bons. Le tirage a déjà été augmenté en vue de la sortie du tome 2 et le buzz devrait travailler à fond. J’en prends les paris…

Le dessin d’abord de David Morancho fait mouche. Ce dessinateur espagnol (c’est fou ce que les dessinateurs espagnols s’exportent depuis l’arrivée de la grave crise immobilière qui secoue ce pays) a édité en Espagne et aux Etats-Unis. Il a fait de l’illustration, des storyboards pour la publicité. Son dessin est complètement maîtrisé tant au niveau des personnages que des décors. Le trait est fin et a du style. Il a également un sens de la mise en scène et du cadrage. Le lecteur ne peut qu’adhérer directement à ce graphisme élégant. L’Amérique de la fin des années ’50 est très bien rendu.

 

capitol,sara lone,arnoux,morancho,sandawé,8.510,polar,amérique,102013

 

Le scénario d’Erik Arnoux, un nom dans le milieu, tant au niveau du dessin que du scénario, nous offre un polar bien ficelé où vient se mêler une chronique historique des USA, avec en arrière fond la découverte d’un trésor sous-marin, un conflit social, un complot d’Etat. Sara Lone est prise dans cette intrigue qui la dépasse. Mais la jeune femme a une personnalité forte et ne compte pas s’en laisser compter. Dès le départ, j’ai été captivé par l’histoire. Le problème, c’est qu’il faudra maintenant patienter pendant près d’un an avant de connaître la suite.

En conclusion, malgré la sortie dans une période trustée par les gros tirages, je suis persuadé que cet album peut avoir plus qu’un succès critique et faire une percée significative dans le classement des meilleures ventes. Ce sera maintenant le « bouche à oreille » et les libraires qui vont décider du succès commercial de cet ouvrage. Pour moi, il le vaut largement car c’est réellement une des bonnes surprises de cette fin d’année 2013. Bref, faites tourner l’info…

 

Graphisme :      9.0/10

Scénario :        8.0/10

Moyenne :        8.5/10

 

Capitol.

Vous aurez plus de précisions sur cet étonnant album dans l’entretien que nous a accordé Erik Arnoux à paraître en deux parties demain sur SambaBD.

 

capitol,sara lone,arnoux,morancho,sandawé,8.510,polar,amérique,102013

Copyrights « Pincky Princess » (Sara Lone, n°1) par David Morancho et Erik Arnoux © Sandawé, 2013

 

Un commentaire sur “SARA LONE – tome 1: Pinky princess

  1. Même avis que l’ami Capitol et même note!
    J’ai dévoré ce polar/thriller magistralement mis en scène par David Morancho. Les planches sont sublimes et les ambiances fifty’s super bien rendues.
    Vu la qualité de cet album, je suis surpris qu’il ne soit pas rentré au catalogue d’une major. Tant pis pour elles et tant mieux pour Sandawé et ses « crowdfunder » qui ont eu du nez sur cette affaire.
    J’ai hâte de découvrir la suite.

    J’aime

  2. Déjà , j’ai vraiment adoré le dessin de Morancho .Deux, le scénario fait la part belle au bon vieux polar.Il ne reste plus qu’ à développer un peu plus la psychologie des personnages :8/10.
    PS:J’ai été déçu de ne pas trouver ce titre chez mon libraire …..snif!

    J’aime

  3. J’ai lu l’album au départ sur un PDF venant de l’éditeur et je viens de recevoir l’album ce matin. L’album est très bien réalisé. De plus, un cahier graphique est repris en fin d’album.Bravo Sandawé. Il ne reste plus qu’à le commander chez votre libraire si celui-ci n’a pas fait de stock…(Ca, c’est pour Samba!). Allo quoi? T’as pas Sara Lone?

    J’aime

  4. les dessins sont vraiment sympa, meme « smooth » avec une sensation de chaleur. Pas vu chez mon libraire …

    J’aime

  5. Je viens de passer chez Slumberland à Liège. Vu une pile de 5 à 6 albums de Sara Lone…

    J’aime

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :