ASTERIX chez Les Pictes

BVkCkuqIEAAnZKr.jpg large.jpgCa y est, ce bon vieux compère UDERZO prend sa retraite! On aurait pu penser que Asterix partirait avec lui ( je suppose qu’il y avait pensé lui même mais il fallait compter avec la fille du regretté GOSCINNY – c’est que le petit gaulois est une mine d’or! ); d’autant plus que les dernières aventures manquaient de souffle, on voyait bien que UDERZO avait toujours le trait de génie du dessinateur aguerri mais ses scénarii étaient plus que moyens.

Lorsque j’ai appris que deux nouveaux allaient reprendre les aventures de nos gaulois préférés j’avoue avoir eu peur! tout le monde se souvient des catastrophiques reprises de LUCKY LUKE après le décès de MORRIS.

Et finalement ASTERIX chez les Pictes est plus qu’une agréable surprise! bien sur, on est loin des superbes histoires qui nous avaient tant fait rire, aux dialogues percutants, aux réparties virtuoses, aux noms cocasses des personnages, aux jeux de mots à se rouler par terre ( voir Asterix gladiateur, chez les bretons, en hispanie etc, etc.) mais le scénario de Jean-Yves FERRI tient la route. Ses personnages sont hauts en couleurs ( voir le chef pictes au teint blafard, aux traits de Vincent Cassel et qui répond au nom de Mac Abbeh ), nos gaulois vont une nouvelle fois porter secours à des voisins d’un autre pays, ici l’Ecosse, et nous avons droit à toute une série de clins d’oeil amusants sur les us et coutumes des calédoniens d’alors. Même le monstre du Loch Ness fait une cocasse apparition. Le druide local, Mac Robiotik, imbibé de l’alcool picte, l’eau de malt ( whisky bien sur ) est bien dépeint, Obelix est toujours aussi gaffeur qu’il veuille lancer le tronc ( jeu local ), donner des baffes aux bardes pictes, il est égal à lui même et nous l’aimons ainsi.

Nous avons même droit à des élections parsemées d’allusions à nos propres joutes électorales!

Le dessinateur Didier CONRAD a très bien assimilé le « coup de patte » du maître et il faut avoir l’oeil fin pour trouver une différence.

asterix,les pictes,ferry & conrad,uderzo

Des références multiples au cinéma ( hibernatus surtout ) : l’histoire commence dans le petit village gaulois, en plein hiver, Asterix et Obelix vont sur la plage prendre des huîtres et tombent sur un homme congelé, Mac Oloch, qui, une fois réveillé s’avère être un picte que le chef d’un clan rival a fait jeter en mer, lié à un tronc, afin d’éliminer l’adversaire potentiel à ses plans pour monter sur le trône de Calédonie. Nos héros vont le raccompagner chez lui et l’aider à mettre fin aux manigances de l’odieux Mac Abbeh.

3460543_5_32c3_extrait-du-dernier-album-asterix-chez-les_cf9a84a54d85cfc5f9307c0a081e56fa.jpg

Bref! un bel album qui relance la série et qui nous fait espérer de futures aventures encore plus grandioses et marrantes.

ASTERIX CHEZ LES PICTES 

LES EDITIONS ALBERT RENE – OCTOBRE 2013                                                                

ma note pour le dessin et le scénario : 8/10                                                   JR

pictes-parisien.jpg

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑