XIII MYSTERY- Tome 6: Billy Stockton.

Couv_196000.jpgPlancheA_196000.jpgscénario : Bollée Laurent-Frédéric – dessin : Cuzor Steve

Série créée par Jean Van Hamme et William Vance

Editions Dargaud

Sortie : 25/10/2013

56 pages

Prix conseillé : 11,99 €

ISBN : 9782505019541

Aventure, polar, thriller.

 

Résumé (de l’éditeur): Il s’appelait Billy Stockton : vingt ans à peine et, sur les épaules, le poids d’une dizaine de meurtres… Dans ce tome 6 de XIII Mystery, Laurent-Frédéric Bollée et Steve Cuzor reviennent sur l’histoire de celui qui a croisé le chemin de XIII dans une cellule du sordide pénitencier de Plain Rock. Un récit poignant et captivant sur la dérive d’un gosse auquel la vie n’a laissé d’autre refuge que celui de la folie. Histoire d’une enfance volée, d’une vie sacrifiée.

1311201049110001.JPG

Mon avis : XIII Mystery est la série spin-off de XIII qui nous permet de découvrir dans le détail la vie des personnages secondaires ou annexes que les lecteurs ont croisés dans la série principale. Parfois, cette plongée dans l’intime des personnages de la série, nous donne un éclairage différent et peut ainsi changer notre point de vue de l’intrigue principale. Dans d’autre cas, l’apport est totalement anecdotique, sans plus. Le présent album sur Billy Stockton fait partie d’une troisième catégorie : l’album qui n’amène pas grand-chose à la série principale mais qui est rudement bien foutu, indépendamment du reste. Les auteurs se sont emparés d’un personnage annexe, juste de passage dans le tome 3  de la série XIII appelé : « Toutes les larmes de l’enfer ».

1311201050050001.JPG

Un pauvre type dont l’enfance et l’adolescence ont été dévastées par les aléas de la vie. Il échappe comme par miracle d’un terrible accident d’avion privé. Ses parents sont morts dans ce crash. Orphelin et marqué à vie, il est l’unique héritier de la « Cardwell food ». Il est riche, très riche et mis sous tutelle. Il est confié à une tante éloignée Alice Stockton et son mari Jack qui ne voient qu’une chose : la pension que le gosse va leur rapporter chaque mois. L’enfant est régulièrement battu et se rebelle. La bombe a retardement est en route…

1311201051430001.JPG

Le dessin de type réaliste  de Cuzor est bien dans le ton de la série XIII. Les découpages  et les angles sont rapides et rythmés. La lecture est fluide et agréable. Le Billy Stockton de Cuzor n’a pas vraiment le look de celui de Vance. Mais Cuzor lui a donné une belle gueule d’ange qui va très bien avec le personnage qu’il désire décrire. Car l’ange devient vite un démon.

1311201052400001.JPG

Le scénario de Laurent-François Bollée exploite bien le filon du personnage de Vance et Van Hamme. D’un banal psychopathe en prison, il en fait un monstre, tantôt Docteur Jekyll et tantôt Mister Hyde, qui a un passé, des antécédents, qui peuvent expliquer certains comportements. Cela n’excuse en rien l’homme mais cela fait comprendre comment il en est arrivé là. Pour accentuer le sentiment de thriller mais aussi d’horreur, le scénariste a eu l’idée d’y associer un personnage atypique, un épouvantail, complice et confident de Billy Stockton.

1311201053450001.JPG

Au final, un excellent récit, un exercice de style, très bien exécuté par ce duo d’auteurs.  Excellent !

 

Graphisme :      8/10

Scénario :        8/10

Moyenne :        8/10

 

Capitol.

1311201054350001.JPG

Battling Boy T1 : La mort d’Haggard West.

Battling Boy1.jpgBattling Boy1f.jpgDe Paul Pope chez Dargaud/Urban Comics sorti le 10/2013.

 

 

Dans ce premier épisode, un dieu guerrier expédie son fils, Battling Boy, dans un monde infesté de monstres assoiffés de sang. Il l’y laisse avec une carte de crédit magique et une valise pleine de tee-shirts enchantés. Ses instructions sont claires : ne pas rentrer à la maison avant d’avoir libéré la planète des monstres. C’est une mission difficile, et Battling Boy est persuadé qu’il n’est pas capable de l’accomplir. Mais s’il échoue, personne d’autre ne pourra sauver ce monde !

Super Boy !

battling.JPGAmis des comics option super héros avec des superpouvoirs, j’ai une super série pour vous (les autres, passez vite votre super chemin)

Alors Battling Boy m’a surtout fait penser à Invincible avec une petit dose de Thor pour le papa du super garçon super fort grâce à ses super T-Shirts( et non pas de super collants ici mais il a quand même une super belle cape super solide) .

Le ton est assez déjanté, on y trouve pas mal d’humour absurde dans un récit super dynamique. Franchement, ça se lit sans ennui mais bon ne vous attendez pas à du super subtil quand même. Le dessin est un peu à l’image de l’histoire : fluide, nerveux et aussi par moment assez « destroy ».

Voilà, une BD sympathique, plaisante à suivre pour se vider l’esprit super facilement.

NB : Il s’agit de la première super coédition entre Dargaud et Urban Comics.

a06-3e788fc.gifDessin

a06-3e788fc.gifScénario

a06-3e788fc.gifGlobal.

Samba.

battling 1.JPG

 

Inscrivez-vous à la super newsletter.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑