A qui le tour ?

a qui le tour,fluide glacial,audie,humour,one shot,810,082013,lindingre,chauzy,lesbienne,homosexuel,sida,maladie,transgenrea qui le tour,fluide glacial,audie,humour,one shot,810,082013,lindingre,chauzy,lesbienne,homosexuel,sida,maladie,transgenreScénario : Lindingre, Yan
Dessin : Chauzy, Jean-Christophe
Dépôt légal : 08/2013 
Éditeur : Audie
Collection : Fluide Glacial
ISBN : 2-352-07348-0
Planches : 64

 

 

A qui le tour ? est un recueil d’histoires courtes qui ont toutes en commun le meurtre.  Vous trouverez ici un florilège d’assassinats macabres, sordides ignominieux, improbables, trash …le tout mis en dessins par Jean-Christophe CHAUZY.


a qui le tour,fluide glacial,audie,humour,one shot,810,082013,lindingre,chauzy,lesbienne,homosexuel,sida,maladie,transgenre,one shotYan LINDINGRE au scénario nous a pondu des histoires toutes plus sordides les unes que les autres !!!! Mais où va-t-il chercher tout cela ? Un curé qui engrosse une adolescente. Deux frères qui s’entretuent pour la garde du troisième. Le client d’une prostituée qui veut l’épouser après lui avoir fait l’amour. Deux clochards qui discutent sur le prix de la vie d’un homme.  Une virée raciste par une bande d’adeptes du KKK. Un agriculteur amoureux de sa trayeuse électrique. Voilà quelques unes des 13 histoires qui composent A qui le tour ?


La mort est présente toute au long de cette bande dessinée. Souvent des morts violentes et affreuses, mais le pire n’est pas là dans ces récits. Le pire étant le pourquoi du comment les protagonistes de ces histoires en arrivent à tuer leurs victimes. La bêtise humaine et la cruauté  sont ici mises en exergue par Yan LINDINGRE.


Certains pourront être choqués par autant de violences, de barbaries, de cruautés, de bêtises.  Personnellement, j’ai beaucoup aimé cet humour « très » noir, politiquement incorrect et décalé, que nous proposent Yan LINDINGRE et Jean-Christophe CHAUZY.

a qui le tour,fluide glacial,audie,humour,one shot,810,082013,lindingre,chauzy,lesbienne,homosexuel,sida,maladie,transgenre,one shot


A qui le tour ? est à lire absolument  si vous êtes adeptes de l’humour de feu Hara Kiri, de REISER & Co.

 

a qui le tour,fluide glacial,audie,humour,one shot,810,082013,lindingre,chauzy,lesbienne,homosexuel,sida,maladie,transgenre



Ma note : 8/10

Revedefer

RETOUR AU CONGO.

Couv_196832.jpgPlancheA_196832.jpgDessin : Hermann – scénario : Yves H.

Editions Glénat

Sortie : 09/10/2013

56 pages

Prix conseillé : 13,90 €

ISBN : 9782723497282

Aventure, Congo, année ’20, hommage.

 

Résumé (de l’éditeur): Belgique, fin des années 20. Le corps d’Évariste Brancard est retrouvé noyé dans un canal de Bruxelles. Rémy Georget, journaliste au quotidien « Le Matin », découvre qu’un membre de sa famille – son oncle Célestin, reclus au Congo – est lié à la victime. Il parvient à persuader M. Lingot, conservateur du musée du Congo belge, d’embarquer sur un paquebot avec lui pour la colonie dans l’espoir d’y retrouver cet oncle oublié. Mais, à bord, Lingot est retrouvé poignardé et c’est Rémy, surpris sur le lieu de crime, qui est accusé ! Parvenant à s’enfuir in extremis au débarquement, il va découvrir que ces meurtres successifs ont en réalité un lien avec les violences commises par les pionniers au Congo sous Léopold II…

1311241703060001.JPG

Mon avis : c’est le retour en one shot d’Hermann avec son fils, Yves H., en tant que scénariste. J’ai été agréablement surpris à la lecture de cet album. Comme le dit l’éditeur, il s’agit en effet d’un hommage à la bande dessinée des années ’50 et ’60. Je dirai plutôt un hommage appuyé à Hergé et à son mythique « Tintin au Congo ». Le personnage principal s’appelle Remy Georget (Georges Remy). Il travaille dans un journal à Bruxelles qui s’appelle « Le matin » (comprenez « Le Soir »). On voit dans une case une plaque « Rue de Terre-Neuve ». C’est une rue de Bruxelles qui a inspiré Hergé pour sa « rue du Labrador, 26 », l’adresse officielle de Tintin.

1311241703400001.JPG

 Le tout est mis à la sauce « Hermann » avec une histoire qui se passe pendant les années ’20 au Congo belge. Glénat fait référence aux années sombres de la colonie belge, je ne vois vraiment pas ce qu’il y a de  sombre dans le Congo mis en image par Hermann. L’éditeur Glenat lit-il les scénarios avant publication ?  J’appelle plutôt cela une ode à la beauté de ce pays formidable… Mais on n’est pas encore sorti des clichés de la colonisation belge colportés par une certaine intelligentsia, ou des auteurs de l’époque comme Mark Twain, sur la Belgique et sur Léopold II…Mais on aura encore le temps d’en parler longuement avec deux films hollywoodiens en préparation sur le sujet.

1311241704510001.JPG

Pour en revenir au sujet, il s’agit de démêler une énigme, une enquête sur les exactions, les trafics de plusieurs personnes qui ont vécus au Congo à cette époque. Mais nulle part dans le scénario d’Yves H., il n’est fait état exactement de leurs exactions. Il s’agit d’un règlement de compte entre anciens associés sans autres précisions. Pour le reste de l’histoire, il s’agit d’une aventure à travers un pays, des paysages, une faune qui sont extraordinaires. Il s’agit d’un cliché d’une époque vue du côté des européens. Il y a de l’action, du rythme.

1311241706170001.JPG

On retrouve la patte d’Hermann et sa colorisation particulière avec des teintes qui tirent plutôt vers des nuances pâles et grises comme pour marquer l’époque révolue des années ’20.

1311241706440001.JPG

Le scénario est bien monté et nous donne la possibilité de nous évader dans le passé. Le seul reproche que je peux faire au scénario, c’est justement que Yves H. ne dit pas grand-chose sur l’origine et les détails du différend. Ce point aurait pu être un peu plus développé.

1311241707500001.JPG

Cet album est pour moi une heureuse surprise. Je ne m’attendais pas vraiment pas à un tel album. Hermann nous est revenu au meilleur de sa forme.

 

Graphisme :      8,0/10

Scénario :        8,0/10

Moyenne :        8,0/10

 

Capitol.

1311241705330001.JPG

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑