Dos à la mer – tomes 1 et 2

Scénario : Olivier Berlion et Antonin Varenne
Dessin : Olivier Thomas
Editeur : Emmanuel Proust Éditions
dates de sortie :

tome 1 : février 2012
tome 2 : novembre 2012
Genre : polar


résumé du Tome 1

Henri, soudeur aux Chantiers de l’Atlantique, à Saint Nazaire, déjeune, depuis vingt ans, dans le même restaurant. Sa table est réservée, face à la mer. Mais aujourd’hui, un homme vulgaire et une jeune fille à la beauté perdue y sont installés. Soudain, l’homme gifle la femme ! Henri se plante devant le malfrat qui lui balance illico un énorme coup de boule. Le couple s’enfuit, oubliant un téléphone portable. Henri n’a jamais eu de portable… Quand un accident survient au chantier, Henri porte le chapeau. Viré, le soudeur fouille le répertoire du portable de « Natacha ». Le nom de la femme… « Allô ? J’ai trouvé un téléphone. Le restaurant… la bagarre… » Commence alors la fuite à travers la France d’un couple improbable. L’ouvrier et l’ex-terroriste basque. Mille kilomètres. Deux kilos d’héroïne. Des truands et l’ETA. Marseille. L’horizon, si les balles ne les arrêtent pas. Le soudeur breton, devra lâcher son rocher, abandonner les bateaux en construction sur lesquels jamais il n’embarque. À ses côtés, une femme, qu’il ne connaît pas, pour qui il aura le courage dérisoire de devenir lui-même. Une offrande naïve, dans une cavale et une guerre d’intérêts qui le dépasse.

Image (3) 819501665.jpg for post 2966

Tome 2

Henri et Natacha sont en cavale, direction Marseille. Dans leur coffre : 5 kilos d’héroïne pure… La mafia a décidé de livrer Natacha aux basques après avoir récupéré la dope, mais rien ne va se passer comme prévu… Henri, le timide soudeur breton, va-t-il sauver Natacha de ses ennemis ? A-t-il compris ce qu’elle lui cache ?

 

dos a la mer,berlion,varenne,thomas,emmanuel proust,polar,mafia,social

Dos à la mer, ou comment un excellent ouvrier soudeur des chantiers navals de St Nazaire se retrouve du jour au lendemain au milieu d’une sombre histoire où sont mêlés mafieux et terroristes basques.

dos a la mer,berlion,varenne,thomas,emmanuel proust,polar,mafia,socialOu comment se retrouver au mauvais endroit au mauvais moment peut vous sauver la vie. Henri, soudeur chevronné mais incompris et isolé, se retrouve embarqué dans cette histoire de trafic de drogue et y voit l’opportunité de changer le cours de sa vie. Lui qui s’était toujours laissé mené par le train-train quotidien, sans jamais oser affronter les réalités sortira grandi de cette aventure au cours de laquelle il aurait pu y laisser plusieurs fois la peau. Viré de son boulot, une famille faussement soudée (pour un soudeur c’est le comble !) , une vie terne, peu de courage, il n’avait pas grand-chose à perdre mais bien tout à gagner. C’était quitte ou double. Et pour une fois lui qui n’avait jamais quitté St Nazaire est allé au bout de lui-même, au bout de ses idées, au bout de la France, dans un contexte hostile et dangereux.

Le titre de polar social annoncé par l’éditeur colle parfaitement à cette histoire. On y voit un bon aperçu – surtout dans le tome 1 – des conditions de vie et de travail des ouvriers des chantiers navals. Concurrence internationale oblige, la direction est sous pression pour préserver les commandes et l’emploi. Cette pression qui se traduit par des délais écourtés, des matériaux de moins bonne facture, retombe toujours sur les ouvriers qui en font les frais. C’est le bas de l’échelle qui trinque. Henri est désabusé et n’a ni la force ni le courage de se battre, il courbe l’échine. Cette rencontre avec Natacha fait ressurgir des souvenirs d’enfance qui lui donneront un second souffle et lui feront pousser des ailes. Peu lui importe les conséquences et les dommages collatéraux, c’est pour lui une revanche mais aussi une quête de bonheur et l’espoir de pouvoir vivre des jours meilleurs.

Ce deuxième volume clôt ce polar dans une apothéose de rebondissements et de situations des plus scabreuses pour ce duo en cavale. Rythmé par des dialogues justes et percutants et mis en scène par un dessin réaliste très dynamique, ce récit ne manque de rien. Action, tendresse, violence, bêtise, trahisons, amour, humour, évasion, cavale, tout y est ou presque. Seuls les flics sont absents de cette histoire. Preuve est faite qu’un bon polar peut se passer de flics.

Dos à la mer, c’est un des meilleurs polar que j’ai lu en BD.

Ma note : 9/10

Loubrundos a la mer,berlion,varenne,thomas,emmanuel proust,polar,mafia,social

2 commentaires sur “Dos à la mer – tomes 1 et 2

  1. Ben dis donc, ca fait un paquet de 9/10 chez samba BD (dos à la mer, bouncer, magasin general …) que du bon sur ce site !
    Ne reste plus qu’à lire et savourer le meilleurs !

    J'aime

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :