Tout sauf l’amour

Tout sauf l'amour,futuropolis,bihel,toldac,makyo,02103,0810,one shot,comedie sentimentaleTout sauf l'amour,futuropolis,bihel,toldac,makyo,02103,0810,one shot,comedie sentimentaleScénario : Makyo et Toldac
Dessin : Bihel, Frédéric
Couleurs : Bihel, Frédéric
Dépôt légal : 02/2013
Editeur : Futuropolis
ISBN : 978-2-7548-0281-9
Planches : 93 

 

J’ouvre ma boite aux lettres, tiens, une enveloppe cartonnée, chouette une BD !!! La journée commence bien, je rentre et j’ouvre ce pli. Là, une couverture magnifique me saute au visage !!! Je regarde cette couv’ et je suis ébloui par la beauté de cette dernière !!! Qui est cette jeune femme à l’air mélancolique ? Pourquoi joue-t-elle avec une petite voiture ? Qui attend-elle assise sur cette banquette de bistrot ? Pleins de questions m’assaillent et je n’ai qu’une envie, lire cette BD.  Malheureusement c’est l’heure du diner et je dois la laisser là.  Plusieurs fois dans l’après midi je suis passé à côté avec une irrésistible envie de me plonger dedans.  Il y avait longtemps que je n’avais plus ressenti cette envie irrésistible de lire une BD. Il y a fallu que j’attende le soir une fois les enfants couchés pour pouvoir découvrir cette histoire.


Bien calé dans mon lit, j’ouvre enfin cette histoire scénarisée par Pierre MAKYO et TOLDAC et mise en dessin et couleurs par Frédéric BIHEL.  La couverture m’avait déjà scotché !!! Mais j’étais quand même en attente de voir le dessin des planches. Combien de fois une couverture nous attire l’œil chez notre libraire, et une fois que l’on ouvre la BD, le soufflé retombe !! Les dessins intérieurs n’étant pas à la hauteur de ceux de la couverture. D’ailleurs il arrive de plus en plus qu’un auteur dessine la couv’ pour attirer le chaland et qu’un autre se charge des dessins des planches et que là le niveau ne soit pas le même. Ce n’est absolument pas le cas ici !!! Les planches sont magnifiques !!! Qu’en est-il du scénario ?


Tout sauf l'amour,futuropolis,bihel,toldac,makyo,02103,0810,one shot,comedie sentimentaleL’histoire débute avec une femme et son enfant à la montagne. Une avalanche survient !!!   Puis nous nous retrouvons 20 ans plus tard. L’enfant a grandi, elle est devenue une belle jeune femme de 26 ans qui se prénomme Nina.  Nina ne s’est jamais remise de l’accident qui a couté la vie à sa mère.  Elle a pourtant tout pour mener une vie épanouie.  Elle a un bon job, prof de maths, un père très riche, elle est très jolie… Mais rien n’y fait Nina n’arrive pas à être heureuse !! Elle souffre de neurasthénie. Son père, Antoine de Beaumont, a tout essayé, psychiatres, comportementalistes, magnétiseurs, cures, sports … mais rien n’a réussi à rendre le sourire à sa fille chérie.  Antoine décide de tenter une autre solution … l’amour !!! Pour ce faire il va contacter José Alcano, jeune trentenaire, qui dirige une agence matrimoniale d’un genre nouveau. José emploi des vidéos, des capteurs sensoriels, il étudie les réactions du système nerveux, il fait des analyses de sang et hormonales. Tout cela dans le but de trouver l’âme sœur et ses résultats sont époustouflants !!!!  Antoine espère que José trouvera la moitié de Nina et que cette dernière connaitra enfin le bonheur !!! Je ne vous en dévoilerai pas plus sur l’intrigue sinon cela gâcherait votre lecture.  Pierre MAKYO et TOLDAC ont réalisés un scénario intéressant qui fait penser aux comédies sentimentales romantiques réalisées par les cinéastes Américains (Pretty Woman …).  Le scénario est un poil en dessous de la qualité des dessins ; mais il reste quand même intéressant.


En conclusion Tout sauf l’amour est un one shot de qualité, qui contient des personnages attachants, des dialogues bien ciselés, juste ce qu’il faut de rebondissements et cerise sur le gâteau des dessins  époustouflants !!!!


 

Revedefer


Tout sauf l'amour,futuropolis,bihel,toldac,makyo,02103,0810,one shot,comedie sentimentale


Ma note

Dessins : 9/10

Scénario : 7/10


Global : 8/10

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑