Gung Ho par Thomas Von Kummant – Trailer

Une fresque SF aux allures de grande saga, servie par un dessin virtuose et spectaculaire !

Dans un futur proche, la « plaie blanche » a presque complètement décimé l’humanité, et la civilisation n’est plus qu’un doux souvenir. L’Europe toute entière est devenue une zone de danger, où la survie n’est plus possible qu’à l’intérieur de villes ou de villages fortifiés. Les règles sont importantes dans la zone de danger. Même un enfant sait cela. Jusqu’à ce qu’il devienne adolescent…

Après le succès de la Chronique des Immortels, Benjamin Von Eckartsberg et Thomas Von Kummant reviennent dans un genre où l’on ne les attendait pas. Une saga dans un univers post-apocalyptique, non dénué d’éléments fantastiques, mettant en avant le graphisme virtuose et spectaculaire de Thomas Von Kummant.

Prévue en 5 tomes de 80 pages au format roman graphique, cette série fait l’objet en parallèle d’une édition grand format « De luxe » à un prix abordable, permettant d’apprécier à sa juste mesure tout le talent de Thomas Von Kummant. Le premier tome de ces versions au format augmenté, et au contenu enrichi par un cahier graphique de 20 pages, permettra de découvrir cette série dès le mois de février. Attention, tirage limité à 3000 ex. !

Les lutins et le cordonnier

les-lutins-et-le-cordonnier-bd-volume-1-simple-46461.jpglutinsetcordonnierverso.JPG

« Les lutins et le cordonnier »

Tome 1

Scénario : Martin Powel    d’après un conte de Grimm

Dessins : Pedro Rodriguez

Couleurs : Pedro Rodriguez

Traduction : de l’anglais (USA) par Benjamine des Courtils

Dépôt légal : Janvier 2013

Editeur : Emmanuel Proust Editions pour l’édition française

Collection : EPJeunesse

Format : 17 x 26 cm

ISBN : 978-2-84810-415-7

Planches : 32


Résumé :

 

 

Il était une fois, un pauvre cordonnier qui fabriquait les meilleures chaussures de la contrée, hélas, comme il n’était pas riche, il se retrouva bientôt avec une seule pièce de cuir à travailler.


Il prépara tout son attirail pour le lendemain et fila se mettre au lit… Le lendemain matin, miracle, les plus mignonnes petites chaussures l’attendaient dans son atelier… Elles furent  aussitôt achetées par une cliente fortunée.


Avec l’argent, le pauvre cordonnier pu se réapprovisionner en cuir…. Le soir, il prépara à nouveau son matériel pour confectionner ses chaussures dès le lendemain….  Et le miracle se reproduisit…

 

 

lutins et le cordonnier,powel,rodriguez,emmanuel proust,jeunesse

Mon avis :

 

Les personnages semblent arriver tout droit de l’équipage du  Mayflower, et les couleurs restituent l’univers de Brueghel et ses scènes champêtres.

 

C’est un conte très connu, et bien agréable à lire, Martin Powel prend quelques libertés avec le conte initial, mais la morale est sauve. Le pauvre cordonnier si généreux, vivra heureux et riche jusqu’à ses derniers jours.

 

Je reste sur ma faim, question lecture, 32 pages c’est un peu court.

 

C’est un album parfaitement accessible aux débutants en BD, et qui a sa place dans une bibliothèque scolaire en classe élémentaire.

 

 

 

Ma note :

 Scénario : 6/10


 Dessin : 7/10


Moyenne : 6.5/10

 Planante

 

lutins et le cordonnier,powel,rodriguez,emmanuel proust,jeunesse

 

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑