Top BD des bloggeurs.

 

 
topbd 2013
1- (=) Gaza 1956, Joe Sacco, Futuropolis                                             19.17
2- (+) Le journal de mon père, Jiro Taniguchi, Casterman    18.86
3- (=) Saison Brune, Philippe Squarzoni, Delcourt                                   18.7
4- (=) Habibi, Craig Thompson, Casterman                                                 18.61
5- (=) Persépolis, Marjanne Satrapi, L’Association                              18.55
6- (-) Maus, Art Spiegelmann, Flammarion                                                 18.54
7- (=) Asterios Polyp, David Mazzuchelli, Casterman                        18.5
8- (=) Idées Noires, Franquin, Fluide Glacial                                      18.5
9- (=) NonNonBâ, Shigeru Mizuki, Cornélius                                       18.5
10- (=) Rork, Andreas, Le Lombard                                                         18.5
11- (+) Tout seul, Christophe Chabouté, Vents d’Ouest                          18.44
12- (-) Daytripper, Fabio Moon, Gabriel Ba, Urban Comics                   18.41
13- (+) Un printemps à Tchernobyl, Emmanuel Lepage, Futuropolis   18.33
14- (=) Les derniers jours de Stefan Sweig, L. Seksik, Guillaume Sorel, Casterman  18.33
15- (=) Portugal, Cyril Pedrosa, Dupuis                                      18.3
16- (=) Universal War One, Denis Bajram, Soleil                               18.27
17- (=) V pour Vendetta, Alan Moore, David Lloyd, Delcourt 18.22
18- (-) Alice au pays des singes, Tébo, Nicolas Keramidas, Glénat                   18.2
19- (=) Urban tome 1- Les règles du jeu, L. Brunschwig, R. Ricci, Futuropolis 18.2
20- (=) Le Grand pouvoir du Chninkel, Van Hamme, G. Rosinski, Casterman   18.19
21- (=) Le sommet des dieux, Yumemuka Bura, Jirô Taniguchi, Casterman       18.16
22- (=) Les ignorants, Etienne Davodeau, Futuropolis                   18.04
23- (=) Quartier Lointain, Jiro Taniguchi, Casterman                     18.04
24- (=) Herakles tome 1, Edouard Cour, Akiléos   18.01
25- (=) Far Away, Jean-François Charles, Maryse Charles, Gabriele Gamberini, Glénat  18
26- (N) Le beau voyage, Zidrou, Benoît Springer, Dargaud   18
27- (=) Il était une fois en France, Fabien Nury, Sylvain Vallée, Glénat  17.94
28- (-) Kililana Song tome 1, Benjamin Flao, Futuropolis 17.88
29- (=) Les enfants de Jessica tome 1, L. Brunschwig, L. Hirn, Futuropolis  17.88
30- (=) Pinocchio, Winschluss, Les Requins Marteaux              17.85
31- (=) Pyongyang, Guy Delisle, Delcourt                                                       17.8
32- (=) L’enfant cachée, Loïc Dauvillier, Marc Lizano, Le Lombard                            17.8
33- (=) Azimut tome 1,  Wilfrid Lupano,  Jean-Baptiste Andréae, Vents d’Ouest        17.75
34- (=) Une métamorphose iranienne, Mana Neyestani, Editions Ca et là    17.75
35- (=) L’histoire des trois Adolf,Osamu Tezuka, Tonkam  17.75
36- (=) Trois Ombres, Cyril Pedrosa, Delcourt                                             17.69
37- (=) Holmes, Luc Brunschwig, Cecil, Futuropolis                                        17.69
38- (=) Lorenzaccio, Régis Peynet, 12 Bis                                                   17.67
39- (=) Cerebus tome 2- High Society, Dave Sim, Vertige Graphics     17.63
40- (=) Walking Dead, Robert Kirkman, Tony Moore, Charlie Adlard, Delcourt       17.56
Tome 1, Tome 2, Tome 3, Tome 4, Tome 5, Tome 6, Tome 7, Tome 8, Tome 9, Tome 10,
41- (=) L’orchestre des doigts, Osamu Yamamoto, Editions Milan                      17.5
42(+) Voyage aux îles de la désolation, Emmanuel Lepage, Futuropolis  17.5
43- (=) Manabé Shima, Florent Chavouet, Editions Philippe Picquier   17.5
44- (=) Un ciel radieux, Jiro Taniguchi, Casterman  17.5
45- (=) Alpha… Directions, Jens Harder, Editions de l’An 2                              17.5
46- (=) Anuki, Stéphane Sénégas, Frédéric Maupomé, Editions de la Gouttière   17.5
Tome 1, Tome 2,
47- (-) Moi, René Tardi, prisonnier au Stalag IIB, Jacques Tardi, Casterman     17.5
48- (=) Les seigneurs de Bagdad, Brian K. Vaughan, Niko Henrichon, Urban Comics  17.5
49- (=) La chronique des immortels, Von Eckartsberg, Van Kummant, Paquet  17.5
50- (=) Blankets, Craig Thompson, Casterman                                   17.44

CREVE SAUCISSE.

Couv_180264.jpgPlancheA_180264.jpgDessin : Simon Hureau – Scénario : Pascal Rabaté

Editions Futuropolis

Sortie : 10/01/2013

80 pages

Prix conseillé : 17,00 €

ISBN : 9782754808866

Polar, drame, comédie humaine.

 

Résumé (de l’éditeur): Didier est boucher, amateur de bande dessinée et… cocu ! Cela lui bousille la vie. Sandrine, son épouse, le trompe avec leur meilleur ami, Éric. Cela fait au moins un an que cela dure, depuis les vacances passées. Il aime sa femme plus que tout, il est patient, mais il ne supporte plus ses mensonges et ne peut définitivement plus encadrer son ancien copain. Il décide donc de se venger. Et son idée, il va la trouver dans un classique de la bande dessinée… 

1301222044330001.JPG

Mon avis : La titre interpelle déjà : « crève saucisse » ! La couverture est digne d’un étal de boucher. C’est le grand retour de Pascal Rabaté qui s’associe à Simon Hureau pour nous raconter au départ ce qui est une histoire banale. Didier, boucher de son état, se fait mettre des cornes par son meilleur ami Eric. Rien de bien innovant au départ ! Mais la mécanique est en route et bien en route. La vengeance est un plat qui se mange froid…très froid. Au départ, il se dit que sa femme va se lasser de cette passade et qu’elle va revenir à de meilleurs sentiments. Car le pire, c’est qu’il sait qu’il est cocu mais il n’a rien dit. Il encaisse et la rancœur monte petit à petit. Il va échafauder un plan en lisant une bande dessinée de Gil Jourdan car c’est un grand fan de bande dessinée !…Il veut réaliser le crime parfait jusqu’à ce que…Je vous laisse découvrir la suite. C’est décapant, noir, implacable et à la fois complètement déjanté et jubilatoire. On voit le piège se tendre et se refermer. Mais la morale de l’histoire, c’est le crime ne paye pas toujours comme le voudrait le justicier.

1301222045360001.JPG

L’histoire est très bien découpée, les dialogues sont justes et touchent leur cible. C’est un vrai plaisir de lecture car l’idée de scénario au départ basique est magnifiquement développée pour arriver à capter l’attention du lecteur et pour ne plus la relâcher qu’à la dernière planche de l’album. C’est inventif, rafraîchissant.

1301222047030001.JPG

Le dessin de Hureau sans être exceptionnel est dans la plus pure tradition de la farce, de la comédie de boulevard. Des personnages bien dessinés, des situations bien décrites. Il n’y a qu’à se faire porter par le récit.

1301222048070001.JPG

Au final, un album que j’ai dévoré avec délectation, avec un plaisir immense tellement c’est drôle et bien mis en place. Mon premier album « coup de cœur » de l’année 2013. Je parie que cet album sera bien vite adapté au cinéma. Les petits ruisseaux font les grandes rivières. A lire de toute urgence !

 

Graphisme :     8,0/10

Scénario :      10,0/10

Moyenne :       9,0/10

 

Capitol.

Lien vers le site internet de Futuropolis: ICI.

1301222048310001.JPG

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑