Steel Ball Run – Tome 1. Le 25 septembre 1890, San Diego Beach

stell ball run,tonkam, 810,012013,shonen,course,cheval,hirohiko araki,san diego,1890stell ball run,tonkam, 810,012013,shonen,course,cheval,hirohiko araki,san diego,1890Scénario : Araki, Hirohiko
Dessin : Araki, Hirohiko
Dépôt légal : 01/2013
Editeur : Tonkam
Collection : Shonen
ISBN : 978-2-7595-0956-0
Planches : 192 

 

 

Résumé de la série : Steel Ball Run est une course de chevaux qui aura lieu aux USA, au départ de San Diego pour finir à New York, à la fin du XIXe siècle. Plus de 6 000 km à parcourir, mais la récompense s’avère à la hauteur : 50 millions de dollars. Les participants viennent de tous les horizons (Angleterre, Égypte, Mongolie…) et tous ont leur propre motivation, comme ce jockey en quête de gloire ou encore le jeune indien qui veut récupérer sa terre face à l’envahisseur blanc. Mais Gyro Zeppeli semble concourir pour des raisons bien plus mystérieuses, armé d’étranges sphères d’acier.


Cours Forest cours !!!!


stell ball run,tonkam, 810,012013,shonen,course,cheval,hirohiko araki,san diego,1890Je ne suis pas un grand lecteur de manga et donc absolument pas un spécialiste de ce type de BD.  Je suis venu au manga en lisant : Death Note, Battle Royale, Sky Hawk, The Arms Peddler, Übell Blatt et quelques One Piece. J’ai découvert Steel Ball Run grâce à notre partenariat avec les éditions Tonkam.


Première impression la couverture me plait !!!! C’est déjà bon signe.  Les dessins d’Hirohiko Araki sont plaisants, travaillés, pleins de détails. C’est confiant que je me lance dans la lecture de ce manga.


Ce premier tome est un tome de mise en route. Hirohiko Araki prend le temps de nous présenter certains personnages, ce qui permet de se familiariser avec eux. Mais aussi de commencer à nous poser des questions sur ces derniers. Je trouve cela très intéressant et j’ai vraiment bien accroché à ce premier volume.


stell ball run,tonkam, 810,012013,shonen,course,cheval,hirohiko araki,san diego,1890Pourquoi Stephen Steel organise cette course ? Pourquoi la dote t-il d’un montant de 50 millions de dollars de gains ? Qui est la charmante jeune femme qui l’accompagne ? Pourquoi l’indien Sandman court il aussi vite ? Comment va-t-il parcourir les 6 000 kms à la seule force de ses jambes ? Gyro Zeppeli possède  d’étranges sphères de métal dont il se sert comme armes. D’où viennent-elles ?  Quels sont leurs pouvoirs ? Surtout qu’un ex jockey paraplégique au contact de ces dernières retrouve momentanément l’usage des ses jambes. D’autres personnages tout aussi mystérieux parsèment cette histoire.


Hirohiko Araki a réussit une belle entrée en matière pour ce premier tome de Steel Ball Run !!! Je n’ai qu’une hâte lire la suite !!!!


REVEDEFER


stell ball run,tonkam,810,012013,shonen,course,cheval,hirohiko araki,san diego,1890


Ma note


Scénario : 8/10

Dessins : 8/10


Global : 8/10

Le tunnel

le tunnel,junji ito,tonkam,horreur,épouvantele tunnel,junji ito,tonkam,horreur,épouvanteScénario et dessin : Junji Ito

Editeur : Editions Tonkam

collection : Frissons

Date de sortie : Janvier 2013

234 pages


 

Junji Ito est considéré comme l’un des maitres du manga d’horreur. Dans Le Tunnel, les éditions Tonkam nous proposent 5 nouvelles écrites dans les années 90, aussi effrayantes les unes que les autres.

Dans la première, une jeune fille voit rôder la mort dans les couloirs de l’hôpital où elle séjourne. Il s’agit en fait d’un patient dont les rêves de plus en plus longs semblent le transporter hors de l’espace et du temps…

La seconde histoire met en scène un écolier qui voit sa mère mourir écrasée par un train dans un mystérieux tunnel. Il est le seul à ne pas croire au suicide et l’exploration du tunnel vers lequel les gens semblent inexorablement attirés lui donnera raison quelques années plus tard …

 

le tunnel,junji ito,tonkam,horreur,épouvante


Chaque histoire explore à sa façon les noirceurs de l’âme humaine en flirtant entre le fantastique et l’horreur. La simplicité des personnages qui doivent faire face à des phénomènes étranges rend encore plus effrayantes ces nouvelles. Si toutes ces histoires sont différentes, elles ont toutes pour toile de fond le thème du temps qui passe. Quête de la jeunesse éternelle, rêves interminables, immortalité …

Le dessin très noir et hachuré de Junji Ito reflète parfaitement l’ambiance glauque de l’horreur mise en scène et certaines pages sont carrément oppressantes. De plus, l’auteur réussi à donner vie à ses personnages en faisant admirablement passer les sentiments de peur ou de folie dans un simple regard.

Adeptes de Stephen King ou des Histoires Fantastiques d’Edgar Allan Poe, vous ne devriez pas être déçus par Junji Ito.

 

le tunnel,junji ito,tonkam,horreur,épouvante


Normal
0
21

Petit bonus éditorial : un vernis sélectif phosphorescent a été appliqué sur la couverture. Effet fantôme garanti après extinction des feux !


Ma note : 7/10

Loubrun

 

 

le tunnel,junji ito,tonkam,horreur,épouvante

Voir le site de l’éditeur ICI

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑