HELL SCHOOL – Tome 1: Rituels.

178989_c.jpgPlancheA_178989.jpgDessin : Ers – Scénario: Dugomier 

Editions Le Lombard

Sortie : 11/01/2013

48 pages

Prix conseillé : 10,60 €

ISBN : 9782803632183

Thriller, polar.

 

 

Résumé (de l’éditeur): Résumé du tome : Située sur une petite île française, l’école de l’excellence est un établissement ultra-privé extrêmement rétrograde, dont les résultats ne sont plus à démontrer – le cauchemar de tout adolescent normalement constitué. Ainsi, le simple refus de Bastien, Hina et Boris de participer au bizutage suffira à les mettre au ban de toute vie sociale … ce qui leur laissera tout le temps d’enquêter sur les bizarreries de cette « École-Prison », comme la scolarisation gratuite des orphelins, ou les décès qui ont frappé ces mêmes orphelins au cours des dernières années !

 

1302021202060001.JPG

Mon avis : C’est le grand retour du tandem Ers-Dugomier, les auteurs de la série à succès « Les démons d’Alexia » qui a trouvé un épilogue (provisoire ?) en avril 2011. Les auteurs se sont donc donnés un an et demi pour revenir sur les étals des librairies.

Nouveau projet, veut dire nouvelle série avec de nouveaux personnages, dans un nouvel environnement. Cette série « Hell school » (école en enfer ou d’enfer, en français) est prévue en trois tomes mais on a déjà vu des séries prévues pour 3 tomes s’allonger sensiblement par la suite … Reste à savoir si la sauce va prendre. Je pense que le talent des auteurs est un gage de succès même si un sticker sur la couverture du style « Par les auteurs des démons d’Alexia » n’aurait pas été un luxe superflu dans l’avalanche des sorties en librairie.

1302021203080001.JPG

Mais, cette série est-elle vraiment dans la droite ligne de la série précédente ou les auteurs n’ont-ils pas voulu mettre en avant de façon marquée cette différence ? Il s’agit ici de l’histoire d’une école de haut niveau située sur une île privée, au large des côtes françaises en méditerranée, où tout n’est pas aussi paradisiaque, propre et net qu’on pourrait le penser à première vue. Il s’agit d’un thriller, d’un polar à la sauce « teenagers ». Connaissant les penchants des auteurs, je ne serais pas étonné qu’à un moment donné cela dérape un peu dans l’occultisme. Un des personnages principaux, Hira, est l’archétype de la rebelle. Elle a des cheveux bleus et est d’origine maorie … Les personnages sont bien typés et les potentiels de développements multiples.

1302021204160001.JPG

Dès la première scène, qui se passe quelques années avant le cœur de l’action, le lecteur assiste à la disparition mystérieuse et probablement provoquée d’un élève, un soir d’hiver et par mer agitée, sur la navette entre l’île et le continent. Le décor est planté et le lecteur sait directement où les auteurs veulent l’amener. Ajoutez-y des thèmes à foison tels que l’école, la discipline, l’uniforme, le bizutage et l’esprit de groupe, un encadrement pas toujours très net (le directeur de l’école est un type très étrange), la rébellion, le refus de rentrer dans le moule …Tous les ingrédients sont là au niveau du scénario pour mettre en route une fine mécanique…

1302021205130001.JPG

Le dessin est du même type que celui d’Alexia. Un dessin est très « Spirou ». Il a le mérite de se rapporter à une série « tout public » et fait passer plus facilement des thèmes pas toujours simples à traiter. C’est fluide, la lecture est facile. Au niveau de la colorisation, certains ont critiqué les couleurs « flashy ». C’est, semble-t-il, une demande des auteurs pour faire la différence avec la série « Alexia ». Pour ma part, elle ne m’a pas dérangé. J’ai plutôt trouvé la colorisation très réussie.

1302021207050001.JPG

Pour terminer cette chronique, je dirais qu’il s’agit d’un premier tome de mise en place. Je n’ai pas été enthousiasmé d’entrée mais la lecture de l’album a été agréable. Je dois reconnaître que ce début prometteur me donne l’envie de lire la suite …

 

Graphisme :     7,5/10

Scénario :       7,5/10

Moyenne :       7,5/10

 

Capitol.

1302021201070001.JPG

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑