TYLER CROSS

Couv_193265.jpgPlancheA_193265.jpgDessin : Brüno – Scénario : Fabien Nury

Editions Dargaud

Sortie : 23/08/2013

96 pages

Prix conseillé : 16,95 €

ISBN : 9782205070064

Polar, Thriller

 

Résumé (de l’éditeur): Tyler Cross vient de braquer 17 kilos d’héroïne pure appartenant à la Mafia. Il a 20 dollars en poche, un fusil à pompe, un Colt à la ceinture, et il est à pied, seul, au fin fond du Texas. Direction Black Rock, un bled paumé sous la coupe d’un magnat du pétrole et de ses fils. Le moins qu’on puisse dire, c’est que les péquenauds de Black Rock se souviendront longtemps du passage du gangster dans leur ville !

1308311121300001.JPG

Mon avis : C’est le retour du tandem Brüno-Nury, les auteurs de l’excellent « Atar Gull », un ovni qui avait défrayé la chronique, un de mes coups de cœur de l’époque, et que je vous conseille de lire sans attendre, si cela n’a pas encore été fait. Que vont donc nous proposer les auteurs après un tel album? L’effet de surprise n’est plus de mise et donc l’album est fort attendu dès l’annonce de sa sortie. L’époque est différente. Le lecteur se retrouve dans les années ’30. Tyler Cross est un braqueur qui se retrouve mêlé dans une histoire de drogue et de guerre entre mafias. Mais ce ne serait pas assez original, si en plus les auteurs y donnaient une teinte de western car l’action se passe dans un trou du Texas. C’est donc une histoire bien poussiéreuse pour un personnage atypique, violent mais non dénué d’un humour très noir. C’est une sorte de « Pulp fiction » à la sauce Tarantino en bande dessinée et cela tient la route…

1308311122100001.JPG

Le dessin de Brüno n’a pas changé depuis « Atar Gull ». Toujours aussi dépouillé, dans son style caractéristique, stylisé et massif à la foi, et pourtant le graphisme des planches accroche. Le miracle continue et c’est parti pour un album de 96 pages. Certaines planches sont fort graphiques et Tyler Cross est plus dans l’ambiance, dans l’action que dans les palabres. On agit d’abord, on discute après…Les couleurs sont en elles-mêmes tout un programme. Sombres, basiques, sans grandes nuances…Elles posent l’ambiance, bien noire.

Le scénario de Fabien Nury parvient à nous raconter une histoire déjà entendue par bribe à gauche et à droite. Mais, il parvient à y donner un goût d’innovation dans la narration, de nouveauté. Il a su revisiter des thèmes, des genres, qu’il fusionne dans une histoire décapante.

 

1308311123390001.JPG

 

Tyler Cross va devenir une série récurrente puisque le tome 2 est annoncé en fin d’album .Le titre portera le nom d’ « Angola ». L’univers de Tyler Cross a du potentiel. Je ne doute pas qu’elle va prendre de l’ampleur dans les prochains tomes. A noter qu’un cahier graphique complète cet album. Des amis des auteurs ont dessiné « leur » Tyler Cross. Un bien bel album à découvrir rapidement !

 

Graphisme :      8 /10

Scénario :        8/10

Moyenne :        8/10 

 

Capitol.

 

Capitol, Tyler Cross, Brüno, Nury, Dargaud, 8/10, Polar, Thriller, 08/2013.

 

Elfes T3 : Elfes blanc, cœur noir.

Elfes3.jpgElfes3f.jpgAuteurs : Peru et Bileau.

Editeur : Soleil.

Sortie : 08/2013.

 

Donner carte blanche.

Immortels et sages, les Elfes blancs vivent sur leurs îles, loin des hommes et des autres Elfes. Ils se considèrent comme les gardiens du monde et s’efforcent de protéger tout ce qui doit un jour disparaître : des livres, des armes, des œuvres d’arts et parfois même des créatures vivantes.

Aussi, quand le dernier dragon blanc est aperçu sur la terre des hommes, les elfes n’ont d’autre choix que de le prendre en chasse pour le ramener sur leurs îles. Ils envoient deux de leurs meilleurs pisteurs après le monstre. Elfes blancs, dragon blanc. La traque commence…

Agir de but en blanc.

Rappelons le principe de cette série « elfes » :5 peuples ,5 récits, 1 univers donc 5 tomes dans le même monde mais par des auteurs différents pour chaque album. Après avoir mangé son pain blanc avec le tome 1, attrapé des cheveux blancs avec le tome 2, quid du tome 3 avec aux commandes Peru(Lancelot-Mjöllnir) et Bileau ( la quête du Graal) ?

La couverture nous montre un elfe déterminé visiblement en colère. La lecture commence par un peu de philosophie sur les paradoxes de l’homme (j’ai d’ailleurs l’impression que c’est notre caractéristique principale). On fait ensuite connaissance avec Fall, un elfe orphelin blanc comme neige qui s’émerveille facilement. On est loin de son image ténébreuse de la couverture. Après il joue à la sage femme …si si avant d’aller chasser le dragon, un elfe multi-usages en somme. On le suit même guerroyer contre des Orcs avant de fraterniser avec l’humanité. Le scénario semble cousu de fil blanc et puis on s’enfonce dans le malheur, dans la rancœur, dans la vengeance. C’est à partir de cette colère blanche que j’ai trouvé que le récit devenait nettement intéressant, plus prenant aussi fatalement. Mais on arrive aussi presque à la fin, c’est même un peu frustrant car de belles choses à venir nous paraissaient promises. 

Coté dessin, une agréable immersion dans cet univers foisonnant accompagnée d’une mise en page dynamique. Le seul petit reproche, la trop grande ressemblance entre Fall et son père adoptif. 

Voilà, comme les 2 premiers tomes, un album très soigné de bonne facture qui aurait mérité comme le tome 1, une suite. 

a05-3e788c9.gifScénario 

a07-3e78901.gifDessin 

a06-3e788fc.gifGlobal 

Samba.

elfe_blanc_4.jpg

 

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑