Deadline

deadline,bollée,rossi,glénat,guerre de sécession,western,racisme,ku klux klan,homosexualitédeadline,bollée,rossi,glénat,guerre de sécession,western,racisme,ku klux klan,homosexualitéScénario : Laurent-Frédéric Bollée

Dessin et couleurs : Christian Rossi

Editeur : Glénat

date de sortie : septembre 2013

82 pages

genre : western dramatique

 

 

La petite bourgade tranquille de Hartsville voit sa quiétude troublée en ce jour de décembre 1901. John C. Lester, ancien officier de l’armée sudiste et co-fondateur du Ku Klux Klan se fait assassiner par un homme arrivé le matin même. C’est Louis Paugham l’assassin.

 

deadline,bollée,rossi,glénat,guerre de sécession,western,racisme,ku klux klan,homosexualité


Petit flash-back de 48 ans. Louis n’est encore qu’un gamin lorsque ses parents se font massacrer sur une route de Louisiane par des esclaves en fuite. Il est recueilli par Philip Paugham, imprimeur de son état et militant abolitionniste actif. Philip éduquera Louis dans le respect des différences, dans la tolérance, et lui enseignera les valeurs abolitionnistes. Pas facile, quand on a vu ses parents se faire massacrer par des Noirs ! Il grandira tiraillé entre la soif de vengeance et les idées abolitionnistes inculquées par son père adoptif. Jusqu’à ce que le destin le fasse basculer dans le bon camp. Il a alors 17 ans et se retrouve enrôlé dans l’armée des confédérés, affecté dans une gigantesque prison à ciel ouvert. Pour son baptême du feu, il fait partie d’un détachement chargé de transférer quelques prisonniers. Son rôle : tirer sur quiconque franchira cette ligne tracée au sol, la deadline. Il est alors fortement impressionné et troublé par un prisonnier Noir qui tient fièrement tête aux soldats. Les sentiments qu’il éprouve à son encontre changeront radicalement sa vie.

 

deadline,bollée,rossi,glénat,guerre de sécession,western,racisme,ku klux klan,homosexualité


Laurent Frédéric Bollée signe là un western étonnant et captivant. Sans en renouveler tout à fait le genre, il nous emmène dans un récit intimiste, violent et tendre à la fois. Dans cette Amérique déchirée par la guerre civile, il aborde avec subtilité et sans prosélytisme les thèmes du rejet de l’autre dans une époque où il ne faisait pas bon être différent. Les personnages sont admirablement bien campés et criant de vérité. Sentiments opposés dont la frontière est ici bien ténue – comme la deadline – l’amour et la haine animent tour à tour 40 années de la vie de Louis Paugham.

 

deadline,bollée,rossi,glénat,guerre de sécession,western,racisme,ku klux klan,homosexualité


Ce scénario nous prend littéralement aux tripes ! Le fond historique tout à fait véridique (John C. Lester est vraiment mort à Hartsville en décembre 1901) donne un caractère authentique à cette histoire. La narration parsemée de sauts dans le temps habilement dosés, permet de parcourir quasiment 50 années sans jamais être perdu dans le fil de l’histoire et sans jamais s’ennuyer.

Il faut dire que ce récit, en plus d’être bien écrit, est magistralement illustré. Dès la première planche, on en prend plein les yeux ! Contrastant entre ombres et lumières, toutes les pages sont flamboyantes et restituent à merveille les ambiances du scénario. Christian Rossi atteint ici des sommets et sa mise en couleurs directe est une vraie réussite. Que les scènes se déroulent de nuit, de jour, dans les sous-bois, en plaine ou en ville, qu’elles soient rythmées ou posées, les tons sont toujours justes et appropriés. Du grand art !

Deadline est un western intimiste somptueux !

 

deadline,bollée,rossi,glénat,guerre de sécession,western,racisme,ku klux klan,homosexualité

Ma note : 9/10 – coup de cœur

Loubrun

La Somnambule

la somnambule,thouard,casterman,6510,rivages,mc coy,michaka,062013,mustang,polar,thriller,policierla somnambule,thouard,casterman,6510,rivages,mc coy,michaka,062013,mustang,polar,thriller,policierScénario : Michaka, Stéphane
Dessin : Thouard, Jean-Louis
Couleurs : Thouard, Jean-Louis
Adapté de : McCloy, Helen
Dépôt légal : 06/2013
Éditeur : Casterman
ISBN : 978-2-203-04793-8
Planches : 82


La Somnambule est parue dans la collection Rivages  chez Casterman. C’est l’adaptation en bande dessinée d’un roman  écrit par Helen McCloy.


La Somnambule nous conte l’histoire de Marian Tansey, qui travaille dans une brocante à Boston. Marian est une jeune trentenaire qui ne se souvient pas de son passé au-delà de deux ans. Elle est amnésique. Elle habite chez Ruth à qui elle loue une chambre. Marian est souvent victime d’horribles cauchemars. 

 

la somnambule,thouard,casterman,6510,rivages,mc coy,michaka,062013,mustang,polar,thriller,policier


Au début de cette histoire, Marian, veut acheter une voiture, une Ford Mustang décapotable. A cette occasion, Elle va faire la connaissance de Dick, le vendeur, ce dernier ne restera pas insensible au charme de notre héroïne. L’achat de cette voiture va conduire Marian bien malgré elle sur les traces de son passé….


la somnambule,thouard,casterman,6510,rivages,mc coy,michaka,062013,mustang,polar,thriller,policier


Pas emballé par sa lecture le petit père Revedefer. J’ai lu une première fois cette histoire et bof,  pas accroché.  J’ai laissé décanter le tout et lu d’autres bandes dessinées. J’ai relu La Somnambule et pas mieux que la première lecture. J’étais embêté de faire une chronique pas très positive.  J’ai donc attendu quelques jours et relu cette histoire une troisième fois pour être bien sûr. Verdict, c’est toujours pareil !!!! Je trouve que le scénario manque de profondeur.  Les dessins de Jean-Louis Thouard  ne sont pas déplaisants mais j’ai quand même un peu de mal à « rentrer » dans son univers graphique. Pourtant, j’ai bien accroché à Histoires extraordinaires d’Edgar Poe sa précédente œuvre. J’ai même une  sérigraphie de cette série qui orne un des murs de ma chambre à coucher.  Ce qui me gène le plus, c’est le manque d’expressions au niveau des visages des différents protagonistes de l’histoire.


La Somnambule restera pour moi une bande dessinée moyenne qui n’a pas soulevé mon enthousiasme. J’ai lu des trucs bien pires et plus insipides, mais j’ai aussi lu des œuvres qui méritent plus leur place dans ma bibliothèque.

 

Ma note :     

Scénario : 6/10                                                                                  

Dessin : 7/10


Global : 6,5/10

Revedefer

 

la somnambule,thouard,casterman,6510,rivages,mc coy,michaka,062013,mustang,polar,thriller,policier


Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑