Le Caravage

Première partie : La palette et l’épée
Scénario Milo Manara
Dessin : Milo Manara
Editeur : Glénat
Date de Sortie : Avril 2015
Pages : 64
Genre : Histoire

 

la caravage f

Milo Manara respecte scrupuleusement la biographie du peintre. Il n’y a rien d’historiquement faux dans son récit.

Je connais les dessins de Manara, surtout ceux à caractère érotique, n’empêche qu’il dessine fichtrement bien.

Le Caravage, peint lui aussi fichtrement bien et à une vitesse… Ça lui vient comme ça ! et paf, il dépose sur la toile les scènes de la vie quotidienne dont il est le témoin en les transformant en allégories. Bref ! j’aime bien les deux artistes !

01.jpg

800px-Caravaggio_-_Giuditta_e_Oloferne.jpg

Avec ses personnages aux allures de statues antiques, Milo Manara s’est fait une belle place dans le milieu des amateurs d’érotisme et de beaux dessins.

Son choix de dessiner la vie du Caravage s’est fait par amour de l’histoire de l’art et par son intérêt pour le personnage qu’il trouve romanesque, rebelle et aventureux.

06.jpg

Pour rester fidèle au peintre, il a gardé sa palette de couleur dans l’album, les dessins sont sombres et ocrés ; le rouge et le jaune éclairent quelques vignettes et le clair-obscur reste assez présent.

07.jpg

Dans la Rome du Cinquecento, il était interdit de peindre des nus d’après modèles féminins. Les modèles masculins étaient utilisés et transformés en femme dans les tableaux.

Le Caravage a peint plusieurs jeunes garçons nus dans ses œuvres. Les chercheurs présument qu’il était homosexuel.

Dans ce premier tome, Rome est le cœur de l’intrigue et l’accent est mis sur les femmes et en particulier les prostituées et leur relation avec le peintre.

05.jpg

Étrangement dans les différents tableaux de jeunes garçons, le modèle a l’air d’être toujours le même, peau blême et cheveux frisés comme le premier jeune homme épluchant des fruits.

640px-CARAVAGGIO,_A_boy_peeling_fruit_(1593).jpg

640px-Caravaggio_-_Cupid_as_Victor_-_Google_Art_Project.jpg

 

« On retrouve chez Manara la personnalité puissante et débordante de vitalité que laissent deviner ses biographes, mais son Caravage à lui est plus doué d’une vie propre, dont la vérité découle de l’évidence des œuvres que ce grand peintre a produites. » Claudio Strinati (Historien de l’art)

 

 

Ma note:

a07-3e78901.gif

 

 

Lien vers la fiche technique de l’album chez Glénat: ICI.

 

 

Sophie.

2 commentaires sur “Le Caravage

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :