L’armée de l’ombre T3 : terre brûlée.

Armée de l'Ombre (L')3.jpgArmée de l'Ombre (L')3r.jpgAuteur : Olivier Speltens

Editeur : Paquet.

Sortie : 27 mai 2015.

Genre : Guerre, historique.

Automne 1943,

 l’armée allemande commence son long repli vers la mère patrie. La défaite à la bataille de Koursk a laissé les troupes de la Wehrmacht exsangue. Les hommes fuient l’armée rouge que désormais plus rien ne pourra arrêter. Face à l’hiver qui se profile, Kessler et ses compagnons devront appliquer une politique censée ralentir l’avancée soviétique : la terre brûlée…

« Il faut te faire une raison ! C’est une guerre d’extermination. »

 

l'armée de l'ombre t3.JPG


Mon avis.

Voilà bien un album que j’attendais avec impatience .Il faut dire que cette série arrive à vous prendre aux tripes par son réalisme. Un char T34 qui vous fonce dessus dessiné par Olivier Speltens, ça a réellement de la gueule. Une autre grande force de l’armée de l’ombre ,c’ est sa reconstitution historique minutieuse des combats sur le front de l’est du point-vue allemand .On y aborde aussi le ressenti des soldats, on a aussi bien des crapules, des vieux de la vieille défaitistes , des jeunes loups déterminés ou des soldats qui veulent simplement sauver leur peau. On perçoit bien l’enfer et l’absurdité de ces combats .On assiste aussi à des massacres de civils. C’était bien une guerre d’extermination !

Bref, ça sonne juste du début à la fin et l’odeur de la défaite inéluctable se fait de plus en plus forte.

Sinon, par rapport aux précédents albums, j’ai eu nettement plus facile à reconnaître  les personnages. 

On n’est plus très loin de la perfection en ce qui concerne le dessin.

Si vous êtes fan de ce genre d’histoire sur la 2e guerre mondiale, je ne peux que vous conseiller vivement cet excellent titre !

NB : Une version luxe avec dos toilé et cahier graphique  est également disponible mais ne tardez pas trop, elle sera vite épuisée.

 

a08-3e78906.gifScénario 

a09-3e78912.gifDessin 

a09-3e78912.gifGlobal 

 

Samba.

Armée de l'Ombre (L')3z.jpg

 

Inscrivez-vous à la newsletter

 

La druzina 1914-1918

druzina.jpgdruzina t2.jpgAuteurs :  Mazeau et Brada

Editeur : Glénat.

Sortie : 3 juin 2015.

Genre : histoire, guerre, espionnage.

Ian et Ratislav sont deux frères, dans la Tchécoslovaquie du début du XXesiècle, bouillonnante de velléités nationalistes. Ian, l’aîné, milite secrètement dans une organisation terroriste qui vise à déstabiliser l’empire Austro-hongrois. Ratislav, quant à lui, est plus intéressé par sa jolie fiancée que par la politique. Un soir, Ian est tué à la sortie d’une réunion politique. Peu après, Ratislav reçoit une lettre écrite de sa main, lui demandant de le venger en exécutant ceux qui ont causé sa mort. Il s’engage alors dans l’armée de l’empereur, dans le même régiment que l’un des traîtres. Aveuglé par sa haine, il endosse les valeurs des nationalistes, et mélange motifs personnels et valeurs politiques pour parvenir à ses fins…

« Un seul mot de moi suffirait à vous faire arrêter et fusiller ! »

 

Mon avis.

Cette BD est l’adaptation du Roman de Jacques Mazeau, La druzina, édité chez Balland. Jacques Mazeau est né à Paris en 1939, journaliste, il réalise son 1er roman  « la ferme d’en bas » à 36 ans .Chez Glénat, il scénarise la série « Malédiction de Bellary » dessinée par Guillaume Martinez, de la série « Disparitions » tirée de son roman «  l’or des maures », avec Pierre Wachs et Ersel, et de la série « OIL » avec Colak comme dessinateur .Brada est lui un jeune dessinateur originaire d’ex-Yougoslavie et s’affirme déjà comme un des plus prometteurs dessinateurs venus de l’est. Son trait m’a d’ailleurs fait penser justement à celui de Wachs ou celui d’Ersel justement. Son dessin est pour le moment assez académique mais  il se caractérise pour une belle lisibilité et des décors travaillés en plus d’une bonne expressivité comme une bonne pilsner en somme.

Je ne vais pas vous raconter des knödels , l’histoire se lit agréablement et nous en apprend plus sur le mouvement nationaliste tchèque en 1914 . En suivant un jeune tchèque voulant venger son frère, on fait assez vite le parallèle avec son homologue serbe Gavrilo Princip (BD sortie chez Futuropolis). Par contre, cette histoire dramatique  est nettement plus romancée  et tortueuse. La manipulation est de taille et elle va emmener son héros loin de ses bases pragoises. On sent clairement qu’il s’agit d’une adaptation d’un roman, aventures et romances sont au programme.

L’histoire zappe malheureusement l’épopée des 50.000 déserteurs tchèques vers Vladivostok  .Pour cela, vous pouvez vous reporter sur une autre BD chez Futuropolis « Svoboda ! ».

L’air de rien, on va devenir des experts de la 1er guerre mondiale avec toutes ces BD qui commémorent cet événement et franchement, on ne va pas s’en plaindre ou en faire une polévky.

 

 

 

a07-3e78901.gifScénario 

a07-3e78901.gifDessin 

a07-3e78901.gifGlobal 

Samba.

la druzina.JPG

 

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑