LA CHUTE DU REICH

casterman,la chute du reich,les reportages de lefrancLes reportages de Lefranc

LA CHUTE DU REICH

CASTERMAN – Parution: 29/04/2015

Scénario: ISABELLE BOURNIER

Dessin: OLIVIER WEINBERG

Couleurs: BRUNO WESEL

54 pages – grand format

 

Entre 1942 et 1943 l’Allemagne commence à perdre la seconde guerre mondiale. Victorieuse sur tous les fronts, elle connait son premier revers avec la défaite de Rommel et l’Afrika Korps à El Alamein. 

casterman,la chute du reich,les reportages de lefrancEn Russie la situation est critique! La VIe Armée, dirigée par le général Paulus, est défaite à Stalingrad. Ce coup sera fatal à la Wehrmacht. A partir de là les choses vont se précipiter, les russes foncent vers la Volga et vers l’Allemagne.

De leur coté les alliés, anglo-américains, débarquent en Sicile le 10 juillet 1943, les batailles d’Anzio et de Monte Cassino sont terribles; les alliés ont de lourdes pertes mais finissent par prendre l’Italie en libérant Rome le 4 juin 1944.

L’Opération Overlord est déclenchée le 6 juin. Le débarquement est fait en Normandie et débute la libération de l’Europe de l’Ouest. Malgré d’âpres combats, des pertes horribles sur les plages, la résistance acharnée des troupes allemandes (une contre-offensive dans les Ardennes a même failli réussir à repousser les alliés), les alliés, petit à petit libèrent l’Europe. 

Au début de l’année 1945 l’Allemagne, qui compte encore 7 millions de soldats et 40 divisions blindées ou motorisées, est prise en tenaille. A l’Est l’armée russe, qui a payé le lourd tribut de 26 900 000 morts durant cette guerre, rêve de vengeance et marche sur Berlin. A l’Ouest les troupes alliées, menées par les américains. Après les accords de Yalta, le général Eisenhower, soucieux de les respecter et, surtout, afin de sauvegarder la vie de ses soldats, laisse les russes entrer dans Berlin.

 

casterman,la chute du reich,les reportages de lefranc

La bataille sera une énorme boucherie! Les russes ont massé autour de la ville 30 000 pièces d’artillerie (soit une pièce tous les dix mètres). Berlin va devenir un champ de ruines où les

casterman,la chute du reich,les reportages de lefrancderniers soldats allemands, souvent des enfants ou des vieillards, vont se battre au corps à corps avec les chars russes.

Dans son bunker, l’homme qui a mené son pays vers cet holocauste, Adolf Hitler se suicide……

Voici un album qui est plus un récit d’histoire qu’une bande dessinée. Les dernières années de la guerre en Europe sont racontées à l’aide de photos, cartes de batailles, et beaucoup de dessins de scènes de combats terrestres ou aériens, villes en ruine, armes secrètes, uniformes et soldats, horreur des camps, etc.

En fin du tome on peut également trouver la liste des principaux musées et mémoriaux dédiés à la mémoire de ce terrible conflit et à l’inimaginable extermination planifiée des juifs. 

Un bel ouvrage qui peut faire comprendre aux plus jeunes la gravité de cette horrible guerre et ses répercussions sur l’humanité et notre civilisation actuelle.     JR

Scénario et dessin: 

 

casterman,la chute du reich,les reportages de lefranc

RIDER ON THE STORM – Tome 3: Rome.

Rider on the storm, rome, Deville, Géro, Paquet, 8/10, motocyclisme, aventure, polar, Carénage, 05/2015Rider on the storm, rome, Deville, Géro, Paquet, 8/10, motocyclisme, aventure, polar, Carénage, 05/2015Dessin : Baudouin Deville – Scénario: Géro

Sortie : 27/05/2015

Editions Paquet

48 pages – cartonné

Motocyclisme, Aventure, Polar.

 

 

 

Résumé (de l’éditeur) : La suite et fin de la trilogie Rider on the Storm nous emmène à Rome, sur les traces du père disparu de Gaspard. Mais alors qu’il entre dans la célèbre écurie Agusta, c’est une toute autre expérience de vie qui attend notre héros. Belles motos et gladiateurs au menu !

Rider on the storm, rome, Deville, Géro, Paquet, 8/10, motocyclisme, aventure, polar, Carénage, 05/2015

 

 

«  Je lui ai tout appris à ce gamin ! Et maintenant, il va courir avec les kastards.»

 

 

Mon avis : Retour vers la collection Carénage chez l’éditeur Paquet avec ce troisième et dernier tome de « Rider on the storm », le triptyque imaginé par Baudouin Deville au dessin et Géro au scénario. Le récit nous mène en Italie, à Rome, pendant les années ‘70 dans l’univers du Comte Agusta, lié de près aux victoires du mythique Giacomo Agostini.

Rider on the storm, rome, Deville, Géro, Paquet, 8/10, motocyclisme, aventure, polar, Carénage, 05/2015

Rappelons que Baudouin Deville est belge et né à Liège. Il fait cependant ses études à l’Académie des Beaux-Arts de Saint-Gilles à Bruxelles sous la direction d’Eddy Paape. Il partage son temps entre la BD et l’illustration. Il est passionné par les années ’70 et les motos. Il est également le directeur de la collection Carénage. Géro est le fils ainé de Baudouin Deville. Cette série est sa première expérience en BD. Il habite à Londres où il écrit sa thèse de doctorat en développement. Ses études l’amènent à voyager régulièrement en Amazonie pour travailler avec des communautés indigènes. Il édite également un blog sur les contes amérindiens.

Rider on the storm, rome, Deville, Géro, Paquet, 8/10, motocyclisme, aventure, polar, Carénage, 05/2015

Le dessin reste dans la droite ligne des deux premiers tomes de la série (Bruxelles et Londres). Il s’agit toujours d’une ligne claire de grande qualité, avec un graphisme bien net et propre, très lisible. Tout ce qui a rapport à la moto et à la mécanique est parfaitement rendu, c’est remarquable. L’aspect historique de Rome est très bien dessiné également. Bruxelles n’est pas oubliée dans le récit, ce qui nous vaut de voir certains endroits connus de Bruxelles (comme le Café « A la Mort subite » ou la prison de Saint-Gilles) et des scènes typiquement bruxelloises.

Rider on the storm, rome, Deville, Géro, Paquet, 8/10, motocyclisme, aventure, polar, Carénage, 05/2015

Le scénario de Géro est bien charpenté et alterne le récit policier et les plages consacrées plus spécifiquement à la moto. Cela ne manque pas de rebondissements. Les dialogues sont très savoureux surtout quand les personnages parlent en bruxellois. Je rassure directement tout le monde, les termes typiquement bruxellois sont systématiquement traduits en français en bas de case pour la bonne compréhension de tous. C’est le point fort de la série. La fin de l’histoire laisse la porte ouverte à une suite si le besoin s’en fait sentir. On peut interpréter la fin de l’histoire de plusieurs manières.

Rider on the storm, rome, Deville, Géro, Paquet, 8/10, motocyclisme, aventure, polar, Carénage, 05/2015

A noter que la dernière planche de l’album est consacrée à la MV Agusta 350-3, la moto mise en vedette par leur auteurs lors de ce troisième tome.

Rider on the storm, rome, Deville, Géro, Paquet, 8/10, motocyclisme, aventure, polar, Carénage, 05/2015

En conclusion, un album et une série qu’aimeront tous les amateurs de motos, les amateurs des années ’70, ceux qui aiment les polars à la sauce bruxelloise avec une pointe d’humour bien senti. Pour ma part, j’ai vraiment bien aimé ce côté second degré à l’humour bruxellois.

Rider on the storm, rome, Deville, Géro, Paquet, 8/10, motocyclisme, aventure, polar, Carénage, 05/2015

 

 

 

a08-3e78906.gifDessin

 

a08-3e78906.gifScénario

 

a08-3e78906.gifMoyenne

 

 

Liens vers la fiche technique de l’album chez Paquet : Ici.

Liens vers la page Facebook de Baudouin Deville : Ici.

Liens vers l’atelier de Baudouin Deville: Ici.

Rider on the storm, rome, Deville, Géro, Paquet, 8/10, motocyclisme, aventure, polar, Carénage, 05/2015

 Baudouin Deville et Géro devant la MV Agusta 350-3

 

Capitol.

 

 

Rider on the storm, rome, Deville, Géro, Paquet, 8/10, motocyclisme, aventure, polar, Carénage, 05/2015

 

 

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑