SECRETS – Cavale – Tome 3/3.

Secrets, Cavale, Magda, Germaine, Dupuis, 7/10, polar, thriller, drame, famille, 11/2014Secrets, Cavale, Magda, Germaine, Dupuis, 7/10, polar, thriller, drame, famille, 11/2014Dessin : Magda – Scénario: Frank Giroud et Florent Germaine

Sortie : 07/11/2014

Editions Dupuis

48 pages – Cartonné

Polar, thriller, banditisme, drame, famille,

 

 

Résumé (de l’éditeur) Nadia a maintenant découvert le secret de sa naissance. Avec l’aide de Léa, elle réussit à duper sa mère pour mettre en place son plan : retrouver son père, ex-braqueur en fuite, et l’aider à passer en Italie. Mais « la Tinosa » n’est pas femme à reculer face aux dangers. Elle se lance à la poursuite de sa fille alors que l’étau policier se resserre autour des bandits…

 

Secrets, Cavale, Magda, Germaine, Dupuis, 7/10, polar, thriller, drame, famille, 11/2014

 

 

«  Arrête ton cirque ! Moi non plus, je ne suis pas née de la dernière pluie ! Qu’est-ce que vous avez manigancé toutes les deux ?! »

 

 

Mon avis : Salon BD d’Hanret en Belgique, dernière ! Alors que j’avais lu les deux premiers tomes de cette trilogie, je me suis mis en tête d’acheter le tome 3 que je n’avais pas encore lu et de le faire dédicacer par Magda qui devait être présente l’après-midi. Manque de chance pour moi, je n’ai pas eu le courage d’attendre et je suis rentré  plus tôt que prévu dans mes pénates. Reste à lire et chroniquer le livre pour le bonheur de tous les lecteurs de Samba BD que cela intéresse.

Secrets, Cavale, Magda, Germaine, Dupuis, 7/10, polar, thriller, drame, famille, 11/2014

Il est parfois intéressant de relire ses chroniques, de voir son cheminement personnel sur la trilogie en fonction des avis donnés au fur et à mesure de la sortie des tomes respectifs. Dès le départ, j’avais regretté le titre « Cavale » qui m’en disait déjà beaucoup trop sur le contenu du scénario. Le premier tome était plutôt basé sur le côté psychologique de la jeune Nadia, le personnage central du récit, ce que j’avais apprécié. Le tome deux révèle les secrets personnels de Nadia qu’elle découvre sur le tard. La vérité sur sa naissance, l’identité de son père, le passé tumultueux de ses parents et enfin pour terminer l’album, l’évasion et la cavale de son père.On rentre dans le concret. Reste le tome 3 qui va raconter la rencontre entre Nadia et son père, pistés par la police. Les personnages passent à l’action ! Je laisse au lecteur le soin de découvrir toutes les péripéties.

Secrets, Cavale, Magda, Germaine, Dupuis, 7/10, polar, thriller, drame, famille, 11/2014

Magda est une figure bien connue de la BD. Après des études artistiques et avoir travaillé au studio d’Edouard Aidans, elle se lance dans des projets plus personnels. La série qui la fait vraiment connaître est la série fantastique « Charly » scénarisée en collaboration avec Denis Lapière. Germaine est un scénariste qui a fait son écolage auprès de Frank Giroud, travaillant en parallèle dans des magasins spécialisés BD. Il assiste Giroud sur les séries « Louis Ferchot » (Glénat) et « Quintett » (Dupuis) avant de cosigner « L’écorché » dans la série « Secrets » chez Dupuis.

Secrets, Cavale, Magda, Germaine, Dupuis, 7/10, polar, thriller, drame, famille, 11/2014

Le dessin de Magda est dans le style réaliste avec une base « ligne claire ». Le dessin est précis, dépouillé. Les décors sont détaillés, bien rendus, les personnages et leurs expressions également. C’est vraiment un plaisir de lire une histoire racontée graphiquement par Magda.

Le scénario de Germaine rend bien compte de la psychologie des personnages et de l’impact des événements sur ceux-ci. C’est le point fort du récit. Le côté polar est bien développé même si parfois la succession des développements est un peu téléphoné, prévisible. Reste la fin de l’histoire, qui est plus douce, plus constructive que la furie de la fin de la cavale.

Secrets, Cavale, Magda, Germaine, Dupuis, 7/10, polar, thriller, drame, famille, 11/2014

Pour clôturer cette chronique et la trilogie « Cavale », j’estime que le scénario a une bonne assise psychologique mais que les différents événements qui jalonnent l’histoire sont parfois attendus et ne m’ont pas beaucoup étonnés. C’est dans la suite logique d’une cavale. Reste que l’album est servi par un excellent graphisme de Magda. Les amateurs de récits psychologiques et de polar apprécieront.

 

 

a08-3e78906.gifDessin

 

a07-3e78901.gifScénario

 

a07-3e78901.gifMoyenne

 

 

Liens vers la fiche technique de l’album chez Dupuis : ICI.

Lien vers la chronique du tome 1 sur Samba BD : ICI.

Lien vers la chronique du tome 2 sur Samba BD : ICI.

 

 

Capitol.

 

Secrets, Cavale, Magda, Germaine, Dupuis, 7/10, polar, thriller, drame, famille, 11/2014

 

 

Un certain Cervantès

un certain cervantès,lax,futuropolis,don quichotte,littérature,adaptation,chronique sociale,road movie,injustice sociale,910,042015un certain cervantès,lax,futuropolis,don quichotte,littérature,adaptation,chronique sociale,road movie,injustice sociale,910,042015Auteur : Lax

Éditeur : Futuropolis

208 pages

date de sortie : avril 2015

genre : comédie dramatique, chronique sociale

 

 

 

Résumé

Pour fuir la police après avoir fait quelques bêtises, Mike Cervantès s’engage dans l’armée et part combattre en Afghanistan. Prisonnier des Talibans, il réussit à s’échapper mais est vite repris par ses bourreaux. Il est alors torturé et perdra la main gauche.

De retour au pays, Mike est déboussolé et sombre dans la dépression et la violence. Révolté contre la société ultralibérale qui broie les plus pauvres, il décide de lutter contre les injustices, ce qui le mènera en prison. Il y découvrira le roman d’un homonyme, un certain Miguel Cervantès dont la vie présente de curieuses similitudes avec la sienne, et dont le Don Quichotte sera pour lui une véritable révélation. Se sentant investit d’une mission, il s’identifiera pleinement au héros et partira en lutte contre toutes les formes d’injustices et dérives de la société contemporaine, qu’elles soient politiques, sociales, religieuses, économiques ou intellectuelles… Idéaliste jusqu’au paroxysme, c’est à bord de sa Ford Mustang qu’il accomplira sa mission et partira en guerre contre la société.

 

« – Oh ! c’est vous Miguel, quel bon vent ?

– Le vent de la révolte, Amigo. Celui qui vous porte. Le même qui m’a poussé à écrire Don Quichotte de la Mancha. L’Histoire bégaye »

 

On ne présente plus Christian Lacroix, plus connu sous le pseudo de Lax, tantôt dessinateur, tantôt scénariste, parfois les deux et dans tous les cas toujours pour le meilleur. Sa production n’est pas pléthorique mais tous ces albums sont d’une grande qualité. Aussi à l’aise dans le polar avec le Choucas que dans des romans graphiques sur fond historique comme les oubliés d’Annam et Azrayen scénarisés par Giroud, Lax a le don de sortir des albums toujours captivants. Sa dernière production, l’écureuil du vel d’hiv, date de 2012 et clôturait une trilogie consacrée à l’univers du cyclisme.

 

un certain cervantès,lax,futuropolis,don quichotte,littérature,adaptation,chronique sociale,road movie,injustice sociale,910,042015

 

Avec ce nouvel album, il change complètement de registre et s’attaque à un monument de la littérature. Pas besoin d’être une pointure en ce domaine pour que le nom de Cervantès nous évoque quelque chose. Qui n’a jamais entendu parler de ce Don Quichotte se battant contre les moulins à vent ? L’expression est devenue populaire et ce héros, un symbole des justiciers autoproclamés et autres doux idéalistes, combattants acharnés des injustices de ce bas monde.

Lax nous propose une vue originale de cette œuvre maintes et maintes fois adaptée au cinéma, théâtre, et même en BD. Mais plutôt que de mettre simplement le texte original en image, il le transpose à notre époque et fait un parallèle entre la propre histoire de Miguel Cervantès et le personnage de Mike dont la vie est très similaire à celle de l’auteur Espagnol : vétéran d’une guerre, pris en otage et libéré contre rançon, perte de la main gauche, désillusion et révolte contre la société.

 

un certain cervantès,lax,futuropolis,don quichotte,littérature,adaptation,chronique sociale,road movie,injustice sociale,910,042015

 

Le parallèle et la mise en abyme de l’œuvre est très habilement mené. Comme une vision hallucinatoire et servant de guide au héros, Lax fait intervenir dans sa narration le vrai Miguel du 16è siècle. Petites pauses amenant quelques pistes de réflexions sur la censure, l’injustice sociale et le contrôle de plus en plus oppressant de la société par les instances politiques et financières, cette trouvaille scénaristique donne une dimension de satire sociale et d’analyse politique à ce road movie animé. Elle permet en plus, pour qui comme moi n’aurait jamais lu le roman, d’y mettre un orteil et de bien saisir tous les parallèles entre l’histoire imaginée par Lax et le roman chevaleresque satirique de Miguel Cervantès. Les rapprochements avec le roman sont subtiles et parfois drôles ou pathétiques, comme la monture attribuée à Mike : une Ford Mustang dont l’emblème est un cheval galopant.

 

un certain cervantès,lax,futuropolis,don quichotte,littérature,adaptation,chronique sociale,road movie,injustice sociale,910,042015

 

Graphiquement, Lax nous livre un album flamboyant et des planches majestueuses reflétant une Amérique profonde, crasse et poussiéreuse. Son trait délicat, rehaussé de lavis dans les tons gris/ocres/noirs crée des ambiances très suggestives dans toutes les situations.

Dans des décors de road movie américain, le Don Quichotte de Lax évoque des sujets graves et contemporains en les abordant sous un angle tragi-comique où douceur, violence, bêtise et bon sens se côtoient à chaque page.

 

 un certain cervantès,lax,futuropolis,don quichotte,littérature,adaptation,chronique sociale,road movie,injustice sociale,910,042015

a09-3e78912.gif

 

 

Loubrun

 

 

un certain cervantès,lax,futuropolis,don quichotte,littérature,adaptation,chronique sociale,road movie,injustice sociale,910,042015

 

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑