HARPIGNIES par Elric et Darnaudet

Henri Joseph HARPIGNIES (1819-1916) fut un grand peintre paysagiste de l’école de Barbizon. Un peu oublié de nos jours – j’avoue que je n’avais jamais entendu parler de lui – il était reconnu et adulé à son époque.

Cet album a le mérite, par le biais d’une charmante histoire, de nous faire connaître ce personnage de notre histoire de l’art.

Tout commence par l’enterrement d’une grand-mère! notre héros, Eric Harpignies, se rend à contre coeur à l’enterrement ( il en a assez de supporter les allusions moqueuses de la famille sur son manque de travail – il dessine. ). A son retour il constate la disparition d’un tableau, le dernier, que sa famille conservait, peint par l’arrière, arrière, arrière, grand-oncle. Sa mère lui avoue l’avoir vendu pour payer certaines dettes car la famille ne roule pas sur l’or.

Plus tard Eric va, dans un musée, faire la connaissance de Marie, étudiante en art et admiratrice du peintre…. Harpignies. Marie va accepter de prendre un verre avec Eric, ce dernier s’étant servi de son patronyme pour intéresser la belle!

Pendant que se déroule cette gentille histoire d’amour naissant entre nos deux héros nous assistons, en parallèle, aux débuts dans la vie de l’ancêtre, Henri Joseph. Géniale approche des auteurs qui nous permettent ainsi de mieux connaître la véritable histoire du peintre.

Marie, voyant que Eric a du talent et peint comme son ancêtre, a la « bonne idée » de fabriquer des faux que nos deux tourtereaux iront vendre aux professionnels pour se faire de l’argent!

9782888906308_1.jpg

Mais l’expert contacté découvre la supercherie et, tenant les deux jeunes, les oblige à faire quelques autres faux dont il encaissera 50% de la vente.

harpignies_interieurs_hd_ok-3.jpgLes deux amoureux vont passer du temps à la campagne pour que Eric puisse « créer » ses oeuvres et, étant tous les deux musiciens, vont écrire des chansons!

Et tout finira bien ( si l’on peut dire car la dernière vignette ne laisse pas espérer que les deux amants finiront leur vie ensemble ), débarrassés de leur travail de faussaires, les amoureux se feront connaître comme musiciens et gagneront ainsi leur vie honnêtement.

Le parallèle avec le peintre Harpignies est encore plus flagrant! en effet le peintre avait commencé une carrière de musicien ( avec talent d’ailleurs ) avant de se consacrer à la peinture.

elric-dufau-explore-son-paysage-familial_415572_509x600p.jpgUne belle histoire d’amour et de vie, agréable à lire et douce et chaleureuse comme ce début de printemps. L’histoire est tirée de la vie – romancée ? – du scénariste Elric ( vrai descendant du peintre  )

En fin de volume un petit dossier de sept pages nous donne les grandes lignes de la vie du peintre HARPIGNIES.

 

HARPIGNIES – Editions PAQUET – Collection Blandice – Janvier 2014

MA NOTE pour le scénario et le dessin : 8/10

JR

 

Harpignies_3.jpg

Un commentaire sur “HARPIGNIES par Elric et Darnaudet

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :