Pyongyang

Pyongyang, Delisle, l'association, dictature, humour, chroniquesPyongyang, Delisle, l'association, dictature, humour, chroniquesScénario / Dessin : Delisle, Guy
Dépôt légal : 05/2003
Editeur : L’Association
Collection : Ciboulette
Planches : 176

Guy Delisle arrive à Pyongyang, capitale de la Corée du Nord. Chargé de superviser la production de dessins animés, il mettra à profit ces deux mois dans le pays le plus fermé au monde pour faire un peu de tourisme très très encadré : découverte de l’une des plus féroces dictatures au monde.

Pyongyang, Delisle, l'association, dictature, humour, chroniques

Une BD/un lieu, c’est le concept de Guy Delisle. Apres « Shenzhen » Guy Delisle pose sa valise en Corée du Nord. Pyongyang est une bande dessinée autobiographique de l’auteur publiée par L’Association. Cet auteur atypique ne se présente plus. Le style, l’humour et les manières de Guy Delisle, Fauve d’or 2012 à Angoulême pour « Chroniques de Jérusalem » fait partie du paysage du neuvième art. Il décrit, comme dans ses précèdents opus, une vision détaché mais bourrée d’humour de son environnement. Il révèle le monde qui l’entoure au travers de détails de la vie courante. Ici, il utilise comme schémas humoristiques les « absurdités générées par le régime dictatorial le plus paradoxal qui puisse s’imaginer ». Ainsi, il fait un focus sur le restaurant (bien grand mot pour cet endroit), l’hôtel bunkérisé, sur les images du « cher leader » omniprésentes jusque dans les toilettes ou encore sur la présence d’un guide et d’un traducteur attachés à sa personne 24h sur 24 !

 

pyongyang,delisle,l'association,dictature,humour,chroniques

 

Tout cela permet de décrire la propagande sur un ton dés plus léger. La présence de petits jeux (par exemple, un espion est caché parmi ces personnages, seras tu le reconnaitre ?) accentue encore l’absurdité du système totalement paranoïaque. Il nous gratifie de 176 pages de chroniques drôles, détachées, acerbes, truculentes mais jamais méchantes.

Pyongyang, Delisle, l'association, dictature, humour, chroniques

L’utilisation pour les dessins du noir et blanc au crayon est encore une marque de fabrique de G Delisle. Volontairement simple, l’ensemble du décor est dépouillé, austère (comme la vie en Corée du Nord ?). Le dessin type ligne claire sert de support à la voix off et appuie les propos hallucinés du narrateur pour faire passer le message de cette société entièrement féodalisée.

Pyongyang, Delisle, l'association, dictature, humour, chroniquesCette forme de tendresse désabusée sur son environnement permet une crédibilité faisant mouche. La description de ce pays au travers du regard d’un scénariste/dessinateur de BD est hilarante. « Pyongyang » est révélateur de la chape de plomb régnant sur le quotidien de 24 millions de Coréens totalement coupés du monde. Bien que sortie en 2003, cette BD est incroyablement et tristement d’actualité : 10 ans se sont écoulées et rien n’a changé. Ultime clin d’œil, G. Delisle utilise malicieusement en fil rouge le livre « 1984 » de George Orwell et son célèbre «Big Brother». Bien à propos ! Preuve (ultime, si il en faut ?) du talent de l’auteur, le réalisateur américain Gore Verbinski et le scénariste Steve Conrad, en ayant acquis les droits à l’été 2013, porteront « Pyongyang » au cinéma.

A lire et à relire (même dans 10 ans !!!)

Dessins : 7.5/10

Scénario : 9/10

Note globale 8.5/10

Tigrevolant

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑