Paci T1 :Bacalan.

paci.jpgpaci dargaud.JPGAuteur : Pierrot Vincent.

Editeur : Dargaud.

Sortie : 03/2014

 

L’accélérateur.

À peine sorti de prison, Pacifique, alias Paci, est contacté par son ancien boss, Ashram, pour reprendre son job de livreur de drogue en voiture. Mais il veut se ranger, ce qui n’est pas du goût de tous. Les vieux réflexes reviennent, seule issue pour Paci : comprendre son passé pour mieux l’affronter.

 

Hawai police patraque.

Commençons par  la définition de Pacifique : qui aime la paix, qui désire la tranquillité.paci t1.JPG

Voilà bien à quoi aspire notre héros, Paci, en sortant de taule. Le problème, c’est que le milieu de la pègre  n’a pas oublié ses talents de pilote et va donc chercher à tout prix à le débaucher pour de nouvelles cavalcades.

Il espérait Tahiti et  le voilà dans les 40e rugissants du cap-Horn et ses tumultes. Pendant son voyage, on  a pu constater qu’il était fortiche dans la course de bagnole. Vu ses tatouages digne d’un samoan, il devrait aussi exceller dans les va’a (course de pirogue). En tout cas, il a quelques aptitudes pour bien manier la pagaille, à l’instar de JC Dusse avec son planté de bâton. 

Le dessin de Vincent Pierrot (Belleville story) se veut  nerveux et percutant  comme un bon  Haka des All blacks néo-zélandais. On est un peu comme dans la nouvelle démocratie des îles Vanuatu dans la mouvance « indépendant ». 

Au final, le lecture s’avère très rapide mais aussi addictive en espérant vite avoir dans les mains la suite des malheurs de Pacifique. Il parait qu’on appelle ça « El Niño ».

 

 

a06-3e788fc.gifDessin 

a07-3e78901.gifScénario

a06-3e788fc.gif Global.

 

Samba.

paci 1.JPG

 

Inscrivez-vous à la newsletter.

 

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑