Wunderwaffen T1 Le pilote du diable.

Auteurs : Nolane et Maza.
Editeur : Soleil.
Sortie : 03/2012

La guerre continue
1946 : Les armes volantes spéciales des Nazis déciment les avions alliés.
Mais le pire reste encore à venir…En cet été 1946, les Japonais ont été battus mais la Seconde Guerre mondiale continue en Europe après l’échec surprise du débarquement allié, le 6 juin 1944.

9da84-4192310250

D’étranges avions à réaction totalement révolutionnaires, surnommés Wunderwaffen (« Armes miracles »), défendent désormais efficacement l’Allemagne. Le major Walter Murnau, tête brûlée, homme d’honneur et talentueux pilote de Wunderwaffen, se retrouve décoré par Adolf Hitler, atrocement mutilé lors d’un attentat, qui lui inspire crainte et dégoût. Le voilà publiquement surnommé « Le pilote du Diable »… Il devient alors l’icône d’un régime qu’il déteste. Sans se douter que même pour le « Pilote du Diable », l’enfer n’est jamais loin…

Le vent en poupe.
Initialement, voilà bien un album que j’allais snober par crainte d’un album de plus sur l’aviation sans scénario. Et puis, on feuillette l’album et là c’est la claque, j’ai été séduit par le réalisme des voltiges aériennes dessinées par Maza, on n’est pas loin de celles de Romain Hugault, une fameuse référence non ? Mais ce n’était pas encore gagné car  une histoire jouant sur une uchronie, on en a vu beaucoup s’écraser sur l’autel du grand n’importe quoi. Mais non, ici Richard D .Nolane a eu l’intelligence de rendre  son histoire la plus crédible possible. Et puis oser aborder son hypothèse du coté des allemands et notamment  avec ses dirigeants, il faillait l’oser. Un sujet hautement risqué mais j’ai trouvé son approche très juste, sans excès ni diabolisation excessive avec  les idées des uns et des autres qui apportent un plus indéniable. Au fil des pages , j’ai ressenti un  grand frisson parcourir tout mon Samba , car aller plus loin dans le cauchemar nazi , c’est une éventualité qu’on ne peut pas décemment admettre .Intelligent, intéressante et percutante , voilà les qualificatifs que je donnerais pour cette excellente surprise .Bon , il faut dire aussi que la guerre et l’aviation me passionnent énormément et que cette BD atterrit en terrien conquis.
A noter, un bonus sur ces fameuses armes miracles que j’ai lu d’un seul coup, c’est vous dire que le sujet me passionne.
Scénario : 9/10
Dessin : 8/10
surprises.smileysmiley.com.9.gifGlobal.

SAMBA.
On en parle sur le forum.

wunderwaffen

Inscrivez-vous à la newsletter.

11 commentaires sur “Wunderwaffen T1 Le pilote du diable.

  1. Je voie que les uchronies font des adeptes. Tant mieux !
    Cela faisait parti de mes futur lecture : je suis conforté dans mon choix

    J'aime

  2. je me méfie plutôt des uchronies mais ici c’est bien pensé et surtout on n’y rajoute pas cette dose de fantastique qui décrédibilise souvent l’ensemble.

    J'aime

  3. tu sais, c’est la typo officielle du parti alors j’obéis aux directives….pas envie de me retrouver sur le front de l’est …..

    J'aime

  4. Lu hier au soir et j’ai adoré :-)))) Les dessins et la mise en couleur sont géniaux !!!! le scénario est très intéressant :-))) Comme Samba un vrai coup de coeur, vivement la suite :-))))

    J'aime

  5. Je ne suis pas aussi enthousiaste que Samba et Revedefer…C’est une excellente serie B mais cela reste pour moi une série B. Les uchronies…Bof..bof…Du même niveau que Lady Spitfire…Bien mais rien d’exceptionnel pour moi.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :