CLAIR-OBSCUR DANS LA VALLEE DE LA LUNE

Couv_156746.jpgPlancheA_156746.jpgDessin :Fanny Montgermont- Scénario : Didier Alcante

Editions Dupuis

Collection Air libre

Sortie : 02/03/2012

64 pages

Prix conseillé : 15,50 €

ISBN : 9782800149165

Roman graphique, voyage, société

 

Résumé (de l’éditeur: José Suarez, guide touristique dans les haut-plateaux du Chili, est un homme sombre, rongé par un secret qui l’empêche de vivre et d’aimer. Sa rencontre avec Joan, une touriste américaine, va changer sa vie. Une aventure bouleversante au coeur des somptueux paysages d’un pays au passé douloureux.

 

093811.JPG

 

Mon avis : Cette BD, c’est d’abord une magnifique couverture qui attire l’œil et l’attention du candidat lecteur. En feuilletant l’album chez mon libraire, j’ai eu ensuite un avis plus mitigé…Il est jalonné tout au long de sa lecture de planches sombres et hermétiques puis ensuite de planches plus rayonnantes de couleurs et de clarté. Assez contrasté en fin de compte. Je l’ai quand même acheté avec la conscience de peut-être prendre le risque d’être déçu. Mais la vie est faite d’expérience avec ses moments de déception et ses moments de joie, de découverte.

093929.JPG

Je vous rassure de suite : il s’agit d’une découverte tant au niveau graphique qu’au niveau du scénario. Il s’agit en réalité de deux vies en parallèle qui se rencontrent lors d’un voyage au Chili. Le Chili qui a vécu sous la dictature militaire avec la répression qui s’en suivi pour les opposants du régime. José Suarez, le guide touristique, est un rescapé de cette période sombre et il va découvrir, via une cliente américaine, une autre façon d’appréhender la vie, de regarder son magnifique pays. D’où, cette dualité graphique entre les ténèbres et la lumière que Fanny Montgermont parvient à nous rendre merveilleusement. Les sentiments des personnages en sont magnifiés. Alcante nous livre un magnifique scénario qui allie la découverte d’un pays au passé tumultueux et la description de deux trajets de vie radicalement différents mais qui vont devoir cohabiter et grandir ensemble.

094114.JPG

Cet album, d’une grande sensibilité, délicat, demande malgré tout de l’attention, surtout au début de l’histoire. Il m’a fallu quelques planches pour bien rentrer dans l’histoire. Par après, c’est un plaisir de lecture. Des planches extraordinaires de beauté, de la poésie, des sentiments, des passés lourds à porter et pourtant un optimisme communicatif en fin d’album. Un grand album, très sensible, à lire d’urgence !

 

Graphisme :   8,0/10

Scénario :     8,0/10

Moyenne :     8,0/10

 

Capitol.

094011.JPG

Lloyd Singer T7:Psychothérapie.

Lloyd Singer7.jpgLloyd Singer7p.jpgAuteurs: Luc Brunschwig et Olivier Martin.
Editeur : Grand Angle.
Sortie : 03/2012.

C’est grave docteur ?
Quelques jours à peine se sont écoulés depuis que Lloyd Singer a été libéré, après son enlèvement par le serial killer surnommé « La Chanson Douce ». Un court repos avant d’être replongé dans la tourmente, celle de sa sœur, Esther, anorexique, qui use désormais de son corps martyrisé comme d’une arme, pour faire pression sur sa famille.
Seule la psychothérapeute Hannah Horowitz est encore convaincue de pouvoir faire quelque chose pour lui venir en aide. Mais pour cela, elle a besoin de comprendre comment fonctionne le quatuor Singer, et de déterrer les secrets et les non-dits qui pourrissent depuis des années les relations de la famille…

Burn out !
Ce 7e tome de Lloyd Singer (Ex Makabi, je rappelle pour permette à tout le monde de bien percuter) commence par une confession étonnante de Luc Brunschwig sur son 40e album. En plus du titre « psychothérapie », il a l’art de plomber l’ambiance notre bon Luc. Je commence donc ma lecture et je me dis que cet album ressemble à une grande confidence pour la famille Singer. On aborde la partie psychanalyse avec un intérêt certain pour connaitre les causes de l’anorexie de la sœur de Lloyd. Pendant que les pièces du puzzle se mettent en pièce, on suit également un vieux tordu  qui joue au Wolfgang Priklopil de service. On comprendra bien plus tard ce qui unit ce tueur à la famille de Lloyd. Alors que beaucoup d’auteurs arrivent à nous divertir, Luc Brunschwig arrive lui à nous émouvoir et ils ne sont pas légion dans le monde du 9art à réussir cet exploit .Je ne peux que vous encourager à débuter cette série terriblement « humaine » et prenante. Vous verrez, ça vous changera d’un Largo Winch ou d’un Lanfeust. Osez l’émotion, ça fait du bien.
Sinon, la grande nouveauté vient d’Olivier Martin qui reprend le flambeau d’Olivier Neuray. Pour ce qui est de la continuité graphique, le challenge est relevé avec brio. Il reste quelques variabilités sur les visages et les corps de certains protagonistes mais rien de bien rédhibitoire et qui n’entravera absolument pas votre plaisir de lecture.
La seule déception de cet album : devoir attendre pour connaitre la fin de ce 3e cycle.
Scénario :10/10
Dessin 7/10
surprises.smileysmiley.com.9.gif Global.

SAMBA
On en parle sur le forum.

Lloyd Singer7v.jpg

Inscrivez-vous à la newsletter.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑