Interview de Mauricet pour une belle nuance de rouge .

C’est à une  » speed interview  »  que je vous convie .Celle de Mauricet pour  son album « une bien belle nuance de rouge » sortit récemment chez Grand Angle(Bamboo).  Une interview assez courte mais très parlante qui  vous retranscrit très bien l’atmosphère  particulière et la sensibilité de cette BD.

mauricet2.jpg

> 1. « Une bien belle nuance de rouge » me semble une œuvre bien personnelle qui doit te tenir à cœur. Comment est née cette BD pleine de sensibilité avec un vampire ?

>
Je pense que cette histoire est née de ma volonté de dépeindre une adolescente mal dansmauricet3.jpg sa peau qui se cherche et de thèmes et de sentiments forts qui me tenaient à cœur comme l’amour, la mort, la sexualité, l’amitié. Le tout, sans cynisme. En essayant de créer des personnages vrais.

> 2. Pendant ma lecture, on se prend vite d’amitié pour Garance, un personnage pourtant loin des pinups habituelles, as-tu eu difficile pour rechercher son personnage ?

mauricet4.jpg>
Garance est une sorte d’amalgame de plein de filles que j’ai croisées à un moment ou autre, je crois. Dans sa façon de voir la vie, il y a forcément un peu de moi aussi. L’important, l’essentiel était de créer une nana vraie pleine d’imperfections et de petits défauts. Je suis attiré par la singularité.

> 3. Par contre pour Ambroise Brelot, quelles influences cinéma ou littéraire peut on y voir ?

>Un peu de Dracula de Stoker forcément, une touche de Connor MacLeod dans le premier Highlander, une pointe d’Edward aux mains d’argent et, je me répète mais… toujours un peu de moi.

mauricet5.jpg

> 4. Un truc qui m’a bluffé dans ce premier tome, c’est la qualité des couleurs. Je suppose que tu y as apporté un soin tout particulier ?

>Je ne suis absolument pas un théoricien de la couleur. J’y vais au feeling. La mise en couleur fait partie intégrante du processus narratif. Elle contribue à raconter l’histoire. C’est ma seule règle. J’y ai parfois accordé plus de temps et de réflexion que pour le dessin. J’aime aussi la sobriété et l’efficacité. Et ma gamme plaît visiblement. J’en suis ravi.

> 5. Je me demandais comme ça, une folie, est ce que Mauricet est un gothique ?

mauricet.jpg>Dans l’âme, je le suis très certainement. C’est plus une philosophie de vie qu’un look. Une sensibilité à fleur de peau, un intérêt pour la vie et la découverte, un respect de jolies valeurs qui font parfois sourire, et un goût certain pour le suranné. C’est ce qui se cache sous le maquillage et les couches de fringues noires d’un goth qui est important. L’essence même. Trop peu de gens s’arrêtent à l’emballage.

> 6. Peux tu nous parler un peu du tome 2, quand sortira il et ce qui nous attend car le cliffhanger final nous laisse sur notre faim si j’ose dire ?

>Le tome 2 sera intitulé ‘Le Serment’. Il devrait sortir début mars 2013. Il parlera plus d’Ambroise et de ce qui le lie à Garance. Il m’est difficile d’en dire plus. Je pense qu’il sera encore plus chargé d’émotions que le premier et apportera des réponses à presque toutes les questions posées.

Un grand merci à Mauricet pour avoir répondu à mes (bêtes) questions.
Pour plus d’info sur cet album, RDV sur le site de l’éditeur ou chez Mauricet Himself.

A bientot pour une autre interview.

Samba.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑