Ralph Azham T3 – Noires sont les étoiles

ralph 3.jpgRALPH-03-F-01.jpgScénario et dessin : Trondheim, Lewis

  • Couleurs : Findakly, Brigitte
  • Dépôt légal : 04/2012 (Parution le 06/04/2012)
  • Editeur : Dupuis
  • ISBN : 978-2-8001-5099-4
  • Planches : 52

 

 

 

Le tome 1 m’avait enthousiasmé, le tome 2 déçu, qu’en est-il de ce tome 3 ?

RALPH-03-F-03.jpgAyant été fortement déçu par le tome précédent, j’espérai ne pas revivre la même déconvenue avec ce nouvel album.

Lewis Trondheim reprend l’aventure là où il l’avait laissé avec le tome 2. La transition est beaucoup moins surprenante qu’entre le tome 1 et le tome 2. Il m’a été plus facile de me replonger dans l’univers de Ralph Azham.

L’histoire continue d’évoluer et d’apporter des réponses et aussi d’en poser d’autres. Le scénario est mieux ficelé et il y a plus de continuité. C’est moins perturbant qu’entre les deux albums précédents. Lewis Trondheim n’a finalement pas épuisé toutes ses bonnes idées dans le tome 1.

Ralph est toujours accompagné de Yassou et maître Migach. Il a toujours pour but de RALPH-03-F-02.jpgrendre la mémoire à sa sœur et il est toujours pourchassé mais par de plus en plus de monde. Il est toujours aussi décalé, égoïste et peu conventionnel, ce qui lui permet de se sortir de situations très embarrassantes. Rien ne semble lui faire peur, il dézingue les « méchants » plus vite que Lucky Luke ne dégaine son pistolet. Finalement, il est très attachant ce p’tit Ralph.

Je ne crierai pas au génie, ce nouvel opus étant loin d’avoir la même saveur que le premier. Mais après la déception du tome 2, je me suis bien régalé à sa lecture. Je serai donc présent pour le tome 4. Je veux savoir comment Raplh, sa sœur Rosie et ses amis vont pouvoir se débarrasser du super-méchant. Super méchant qui n’est pas sans rappeler, Thanos, dans Lanfeust de Troy. D’ailleurs je trouve qu’il y a beaucoup de similitudes entre ces deux séries. Ce qui n’est pas pour me déplaire !!

Vous l’aurez compris, Noires sont les étoiles redresse la barre et cela me réjouit. Si comme moi, vous avez été déçu par La mort au début du chemin et bien continuez quand même la lecture de cette série qui au demeurant est sympathique.

 

ralph t3 vignette.jpg


Revedefer

Ma note globale 7/10

Dessins 7/10

Scénario/ambiance 7/10

Surcouf T1 : la naissance d’une légende.

Surcouf (12bis)1.jpgSurcouf (12bis)1p.jpgAuteurs : Delalande,Surcouf et Michel.
Editeur : 12bis.
Sortie : 04/2012.

A l’abordage !
Fin du 18e siècle. La Révolution est en marche. Mais l’Angleterre est  maîtresse des mers. Le roi de France a recours à des armateurs privés qui offrent à des aventuriers la possibilité de s’enrichir sur le dos de l’ennemi. Ainsi est créée la course en mer. Un acte officiel, la « lettre de marque », en fixe le cadre légal. Les corsaires ne sont pas des pirates : ils ne peuvent
attaquer que des bateaux en guerre avec leur pays, ou transportant des marchandises ennemies.
Or, tandis que la guerre navale se déchaîne, un jeune homme s’apprête à quitter Saint-Malo. Il deviendra un héros de légende…
La terreur des océans et de l’Angleterre… Un symbole de courage, d’audace et d’aventure, dont le nom claque comme une voile au vent… Surcouf ! Le Tigre des Mers ! Le futur « roi des corsaires » ! Et voici qu’un mystérieux journaliste du Times, alors naissant, se lance sur ses traces…

Pour la France.
Là, j’ai vraiment le syndrome de la chronique vide (j’entends déjà  certains dirent comme d’hab) qui me guette. Non, pas que cette BD soit mauvaise ….ni extraordinaire non plus, normal quoi dans un moule classique, bien construite, bien dessinée mais ….je suis désolé de le dire conventionnelle aussi.
On suit via un espion anglais, la vie du célèbre corsaire Surcouf. On remonte ainsi le cours de son existante jusqu’à leur rencontre. SI vous avez fait attention aux auteurs, vous noterez qu’un descendant au corsaire français à travailler à l’élaboration de cette BD. On peut donc raisonnablement penser que l’histoire proposée doit être assez authentique .J’imagine qu’elle est aussi un peu romancée pour atténuer la barbarie des combats. Le dessin de Guy Michel est maintenant bien connus(Le sang du dragon par exemple) et son trait est définitivement très à l’aise avec le milieu maritime. C’est du très bon travail.
 Voilà, si vous êtes féru d’aventure et de grand large, cette BD vous fera indéniablement plaisir.

Scénario : 6.5/10
Dessin : 8/10
surprises.smileysmiley.com.7.3.gif Global.

On en parle sur le forum.
Samba.

surcouf.jpg

Inscrivez-vous à la newsletter.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑