Gabrielle B. Cycle II Antilles : Liberté.

gabrielle b.jpggabrielle b p.jpgAuteurs : Dominique et Alain Robet.
Editeur : Emmanuel Proust.
Sortie : 10/2011

A l’abordage.
L’espionne de Napoléon est envoyée aux Antilles pour une mission décisive : attirer dans un guet-apens, la flotte de l’amiral Nelson. Une mission secrète très risquée pour la belle Gabrielle … Entre l’absurdité de la guerre et les horreurs de l’esclavage, elle ne pourra compter que sur le fidèle Masque d’Argent.

Chanson du matelot.
Parole de Gaby Oh Gaby:
J’fais ma traversée au milieu des algues et des coraux
Et j’fais mes abordages sur les restes d’un vieux brick, la  Revenante
J’dis bonjour… Faut bien que je me mouille et dérouille mes adversaires
C’est ma dernière escapade, je m’écrase le nez au hublot
J’ai mon contrat de confiance, le Masque qu’il faut
J’ai qu’du bol, j’en vois Nelson qui rigole

Gaby, oh Gaby, tu devrais pas toujours tirer la gueule
J’peux pas dormir, j’fais qu’des mauvaises critiques
Gaby, oh Gaby, tu veux qu’j’te chante la mer
Le long, le long, long des Antilles
Pas très clairs

En r’gardant les résultats d’son attaque
Un pavillon  anglais qui fumait plus à changer de camp
Ca fait frémir, faut savoir dire stop
Tu sais, tu sais c’est comme ce type qui voudrait me prendre ma liberté
Et qu’abandonne sa marque sur le peau des femmes
J’sens comme un vide, ramènes moi sur la Revenante.

Gaby, oh Gaby, tu devrais pas toujours tirer la gueule.
J’peux pas dormir, j’fais qu’des mauvaises critiques
Gaby, oh Gaby, tu veux qu’j’te chante la mer
Le long, le long, long des Antilles
Pas très clairs

Gaby j’t’ai déjà dit qu’t’es bien plus belle en souriant
T’es belle comme un canon qu’attend plus qu’une mèche
Ca fait boum, au feu les boulets
Aujourd’hui c’est Waterloo et j’aimerais bien qu’on m’aime
J’sens qu’j’vais encore finir en cotation et ses  notes sur dix
Et ses Inscrivez-vous à la newsletter ;
Oh Gaby !

Scénario :6.5/10
Dessin :6/10
surprises.smileysmiley.com.6.3.gif Global.

SAMBA.

gaby.jpg

8 commentaires sur “Gabrielle B. Cycle II Antilles : Liberté.

  1. Bravo Samba
    Grand prix de la critique la plus drôle !
    Mais fait encore un petit effort et tu finiras par comprendre les thèmes de la séries et notamment pourquoi gaby tire la tête. Tu sais, une fille ça ne fait pas que sourire et séduire…On sait bien qu’en Belgique vous avez zappé le Siècle des Lumières et toute la littérature qui va avec, mais à force de lire tu vas bien finir par comprendre qu’une femme n’est pas qu’un objet sexuel.
    Allez, rdv à la prochaine dédicace, et comme tu dis c’est pas personnel.

    J'aime

  2. Et puis surtout j’oubliais, dom est prof de lettres et de latin donc s’il te plaît, pourrais-tu écrire tes critiques sans fautes d’orthographe ni de syntaxe, ça te rendrait un peu plus crédible.
    Merci
    Alain

    J'aime

  3. Pour les fötes d’orthographe, ça ne risque pas de s’arranger .En Belgique , on doit en plus d’un français approximatif, se coltiner le néerlandais , l’anglais voir l’allemand. Et puis comme les lumières sont restées en France, on doit écrire dans le noir, ça ne facilite pas l’affaire.Mais que fait Electrabel/Suez ?

    J'aime

  4. N’ayant pas encore lu cet album, je me pose une question existentielle:
    « Faut-il avoir fait Bac+5 pour lire cette BD? »
    Une aimable réponse m’éclairerait…;-)

    J'aime

  5. Prof de Français ? Sifflement double ! La classe ! Si si. Ca permet de rattraper les dessins des personnages. J’accroche pas du tout. Par contre bravo pour les bateaux. Eh oui on sait faire des remarques constructives sur le net (suivre mon regard…)

    J'aime

  6. Bien sûr que non, de nombreux enfants lisent cette histoire.
    Je me suis juste contenté de titiller le titilleur…Dom n’est vraiment pas la seule prof à écrire des scénarios, c’est même assez courant.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :