Gabrielle B. Cycle II Antilles : Liberté.

gabrielle b.jpggabrielle b p.jpgAuteurs : Dominique et Alain Robet.
Editeur : Emmanuel Proust.
Sortie : 10/2011

A l’abordage.
L’espionne de Napoléon est envoyée aux Antilles pour une mission décisive : attirer dans un guet-apens, la flotte de l’amiral Nelson. Une mission secrète très risquée pour la belle Gabrielle … Entre l’absurdité de la guerre et les horreurs de l’esclavage, elle ne pourra compter que sur le fidèle Masque d’Argent.

Chanson du matelot.
Parole de Gaby Oh Gaby:
J’fais ma traversée au milieu des algues et des coraux
Et j’fais mes abordages sur les restes d’un vieux brick, la  Revenante
J’dis bonjour… Faut bien que je me mouille et dérouille mes adversaires
C’est ma dernière escapade, je m’écrase le nez au hublot
J’ai mon contrat de confiance, le Masque qu’il faut
J’ai qu’du bol, j’en vois Nelson qui rigole

Gaby, oh Gaby, tu devrais pas toujours tirer la gueule
J’peux pas dormir, j’fais qu’des mauvaises critiques
Gaby, oh Gaby, tu veux qu’j’te chante la mer
Le long, le long, long des Antilles
Pas très clairs

En r’gardant les résultats d’son attaque
Un pavillon  anglais qui fumait plus à changer de camp
Ca fait frémir, faut savoir dire stop
Tu sais, tu sais c’est comme ce type qui voudrait me prendre ma liberté
Et qu’abandonne sa marque sur le peau des femmes
J’sens comme un vide, ramènes moi sur la Revenante.

Gaby, oh Gaby, tu devrais pas toujours tirer la gueule.
J’peux pas dormir, j’fais qu’des mauvaises critiques
Gaby, oh Gaby, tu veux qu’j’te chante la mer
Le long, le long, long des Antilles
Pas très clairs

Gaby j’t’ai déjà dit qu’t’es bien plus belle en souriant
T’es belle comme un canon qu’attend plus qu’une mèche
Ca fait boum, au feu les boulets
Aujourd’hui c’est Waterloo et j’aimerais bien qu’on m’aime
J’sens qu’j’vais encore finir en cotation et ses  notes sur dix
Et ses Inscrivez-vous à la newsletter ;
Oh Gaby !

Scénario :6.5/10
Dessin :6/10
surprises.smileysmiley.com.6.3.gif Global.

SAMBA.

gaby.jpg

Zombies 0. La mort et le mourant

Couv_152274.jpg

 

 

Résumé de l’album :


Rien n’arrête les morts qui marchent. Ville par ville, ils avancent et dévorent les vivants. La pandémie qui a emporté les pays pauvres se répand maintenant sur le reste du monde. Cependant, les nations développées ne prennent pas la réelle mesure du danger. Lapointe, acteur canadien de série B, pour qui le futile a meilleur goût que l’essentiel, poursuit son existence comme si de rien n’était. Invité d’honneur à un festival de cinéma d’horreur, il se retrouve piégé en Russie. Seul en territoire zombie, il comprend qu’il n’a rien d’un héros quand la réalité rejoint la fiction. Avoir tué des centaines de mort-vivants dans des films ne le rend pas meilleur qu’un autre. Aujourd’hui, plus de scénario, de doublures ou de trucages. Pourtant il doit jouer le rôle de sa vie : Celui de sa survie.

 

Mon avis :

INDISPENSABLE, GENIAL, MAGNIFIQUE !!!!! Les qualificatifs me manquent pour dire combien j’ai apprécié ce Tome 0 préquel de la série Zombies. Mon premier coup de cœur de l’année 2012. J’avais déjà bien accroché aux deux tomes précédents mais là je suis encore plus enthousiasmé.

 

zombies.jpg

Ce Tome 0 apporte un autre éclairage sur Serge Lapointe et nous montre ce personnage sous un autre visage que celui que nous lui connaissions jusque là. Nous trouvons ici la genèse du train de bateau et le pourquoi du comment de l’installation sur une île.

Olivier Péru assume pleinement la comparaison avec Walking Dead d’entrée de jeu en débutant La mort et le mourant par un gros clin d’œil à cette série. Forcement tout au long de la lecture, certaines situations, les humains protégés derrière un grillage, nous rappellent Walking Dead. Mais ici point de plagiat ou de vile copie que nenni. Le scénario est bien construit, dynamique et centré sur Serge Lapointe. Nous voyons comment ce petit acteur de série B va vivre et survivre à sa confrontation en vrai aux zombies qu’il extermine pourtant à tour de bras dans ses films. Oiliver Péru réussit pleinement l’amalgame entre action, réflexion, humour et espoir et il sait rendre ses personnages très attachants.

 

zombies wd.jpg

Les dessins de Leoni n’ont rien à envier à ceux de Cholet. Ils sont aussi aboutis, précis et efficaces. Le rendu des scènes d’actions est parfait !!! Les expressions des différents personnages sont très réussies, ce qui illustre parfaitement la tension et l’horreur présentes dans ce récit.

La mise en couleur avec l’utilisation du sépia est absolument parfaite et apporte le petit plus qui transforme ce tome en réussite complète !!! Rien que pour cela, il vous faut absolument lire cet ouvrage.

zombies armee.jpg

Zombies est vraiment une série absolument indispensable dans votre bibliothèque. Le seul risque que vous courrez avec ces ouvrages, c’est d’en devenir mordu ;-))))

Ma note 9/10

Scénario 9/10
Dessin 9/10
Couleur 9/10


Revedefer

zombies grilles.jpg


Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑