LES DERNIERS JOURS DE STEFAN ZWEIG

 

 

Capitol, Les derniers jours de Stefan Zweig, Guillaume Sorel, Laurent Seksik, Casterman, Biographie, Histoire, Drame Capitol, Les derniers jours de Stefan Zweig, Guillaume Sorel, Laurent Seksik, Casterman, Biographie, Histoire, Drame Dessin: Guillaume Sorel – Scénario : Laurent Seksik

Editions Casterman

Sortie : 22/02/2012

88 pages

Prix conseillé : 16 €

ISBN : 2203041765

Biographie, Histoire, Roman graphique, Drame

 

Résumé (de l’éditeur: Conjuguant réel et fiction, cette Bd revisite les six derniers mois de la vie du couple Zweig, entre nostalgie des fastes de Vienne et appel des ténèbres. Passés successivement par l’Angleterre et les États-Unis après avoir fui l’Autriche, Stefan et Lotte avaient cru fouler au Brésil une terre porteuse d’avenir. Mais c’était sans compter avec l’épouvante de la guerre. 

 

Capitol, Les derniers jours de Stefan Zweig, Guillaume Sorel, Laurent Seksik, Casterman, Biographie, Histoire, Drame

 

Mon avis : J’attendais avec impatience cette bande dessinée basée sur le roman de Laurent Seksik qui porte le même titre et paru en 2010. Il s’agit donc d’expliquer la fin de la vie d’un des plus grands écrivains du 20e siècle. Le problème de cet album, c’est qu’il faut le remettre dans le contexte. Il faut connaître un peu quelle fut la vie de Stefan Zweig pour comprendre ses états d’âme, son cheminement et pourquoi sa vie s’est terminée par ce drame.

Capitol, Les derniers jours de Stefan Zweig, Guillaume Sorel, Laurent Seksik, Casterman, Biographie, Histoire, Drame Capitol, Les derniers jours de Stefan Zweig, Guillaume Sorel, Laurent Seksik, Casterman, Biographie, Histoire, Drame

 

Né à Vienne en 1881, il est un écrivain, dramaturge, journaliste et biographe autrichien. On connaît de lui de nombreux romans à succès dont « Amok » paru en 1922 qui sera un best-seller mondial ou « le joueur d’échecs » publié à la fin de sa vie. Il fut l’ami de Verlaine, Emile Verhaeren ou Romain Rolland. C’est un juif non pratiquant mais qui va bien vite prendre conscience de son statut dans la société. Dès la guerre de 1914-1918, il va être mis dans un service de propagande. Il va aussi connaître la réalité de la guerre sur le front de Pologne où il va découvrir les juifs confinés dans des ghettos insalubres et désespérants. Après la guerre, dans les années 20, il va devenir le grand écrivain que l’on connaît. Il va traduire Charles Baudelaire, Arthur Rimbaud et Paul Verlaine. Mais la peste brune arrive. Il a pris conscience du problème « juif » et du danger du pouvoir Nazi. En 1933, un autodafé de ses œuvres a lieu à Berlin. Ses œuvres sont brûlées en place publique. Il décide alors de partir en exil à Londres, New York puis au Brésil. Il se sent persécuté, dans une insécurité constante. De plus, il n’est pas facile d’être un autrichien, même si on est opposant au régime…Il se suicidera au Véronal (barbiturique) avec son épouse en 1942 au Brésil alors qu’il a appris la défaite des anglais à Singapour…

 

Capitol, Les derniers jours de Stefan Zweig, Guillaume Sorel, Laurent Seksik, Casterman, Biographie, Histoire, Drame

 

Pour en revenir à l’album en lui-même, le dessin de Guillaume Sorel est de type classique, sobre mais efficace dans le plus pur style du dessin réaliste. Ce qui attire l’œil, c’est la colorisation directe mais qui reste dans des tons proches du sépia, pas de couleurs éclatantes, mais aussi une large place au blanc. Un dessin et des couleurs tout en retenue…

Capitol, Les derniers jours de Stefan Zweig, Guillaume Sorel, Laurent Seksik, Casterman, Biographie, Histoire, Drame

Le scénario de Laurent Seksik mêle l’histoire vraie et l’histoire romancée. Comme je le dis plus haut, il part  de connaissances pré requises. Je pense qu’il aurait été préférable de commencer l’album par une note biographique sur Stefan Zweig. Beaucoup ne le connaissent pas, même si ces dernières années il a été un peu remis au goût du jour et c’est totalement mérité. Ceci étant dit, j’ai beaucoup aimé la façon délicate d’aborder ce sujet qui reste un drame humain mais aussi la conclusion d’un parcours de vie extraordinaire tant dans le sublime que dans le désespoir. Alors à partir de là, reste à voir si votre sensibilité accroche ou n’accroche pas à ce type d’histoire. C’est une histoire focalisée sur un drame et ce n’est pas toujours évident de rentrer dedans. Pour ma part, j’ai trouvé la narration littéraire et graphique bouleversante. Cet album possède une certaine poésie mais est également très dur. Les sentiments divers et contraires se mélangent et j’estime que je ne suis pas sorti indemne de ce magnifique album. Un coup de cœur !

 

Graphisme :   8,0/10

Scénario :     9,0/10

Moyenne :     9,0/10

 

Capitol.

Capitol, Les derniers jours de Stefan Zweig, Guillaume Sorel, Laurent Seksik, Casterman, Biographie, Histoire, Drame

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑