L’ARMURE DU JAKOLASS – Valérian vu par Manu Larcenet

Couv_138245.jpgPlancheA_138245.jpgDessin : Manu Larcenet – scénario : Manu Larcenet, Christin et Mézières

D’après Christin et Mézières

Editions Dargaud

Sortie : 28/10/2011

48 pages – Prix conseillé : 11,99 €

Anticipation, Science fiction, Humour

 

Résumé (de l’éditeur: Avec L’OuvreTemps, nous avions quitté Valerian redevenu enfant dans les rues de Paris. On le retrouve accoudé au comptoir, la clope au bec, dégarni, hirsute et bedonnant. Entre les deux, un cataclysme, un accident majeur dans le continuum espace temps.

 

 

Capitol, Valérian, l'armure du Jakolass, Manu Larcenet, Christin, Mézières, Dargaud, Anticipation, Science fiction, Humour

 

Mon avis : Valérian n’est pas mort, d’autres auteurs se chargeront de le ressusciter ou de le laisser sous assistance respiratoire ! Manu Larcenet ( Blast, le combat ordinaire,…) se lance dans l’aventure avec la bénédiction des créateurs de la série, Christin et Mézières. Il faut cependant que le récipiendaire s’engage à revisiter la série d’une façon originale et décapante ! Tout un programme. Ah, la belle affaire !… Voyons si Larcenet a bien tenu le pari.

Le dessin, ce n’est pas une imitation de la série ordinaire… Loin de là ! C’est du Larcenet pur jus, un dessin pas très élaboré mais qui tient la route. Ce n’est pas spécialement dans le dessin qu’il faut s’attendre à être surpris par Larcenet, si ce n’est que Larcenet fait du Larcenet. C’est plutôt dans la narration que dans le graphisme que doit se trouver le décapant, cette substance qui va nous faire craquer, nous faire rire, nous esbaudir.

Capitol, Valérian, l'armure du Jakolass, Manu Larcenet, Christin, Mézières, Dargaud, Anticipation, Science fiction, Humour

Voilà donc qu’on retrouve Valérian dans un bistrot à Paris où il n’est plus que l’ombre de lui-même. Avachi, vieilli, on est loin du compte par rapport au Valérian de la série à succès… Mais, c’est plutôt son esprit qui est là dans le corps d’un malheureux terrien qu’il va falloir ramener dans l’espace avec pour mission de réhabiliter l’intégrité physique et mentale de Valérian. En effet, l’enveloppe physique de Valérian se trouve dans une sorte de formol et son esprit a été transplanté bien loin de là, dans le corps de ce terrien qui ne paie pas de mine et qui n’a pas l’air trop futé. C’est un peu iconoclaste comme vue, comme début, mais Larcenet s’y connaît pour laisser vagabonder son imagination… Je vous passe toutes les péripéties.

 

Capitol, Valérian, l'armure du Jakolass, Manu Larcenet, Christin, Mézières, Dargaud, Anticipation, Science fiction, Humour

Je dois bien avouer que j’ai eu du mal à me mettre en route avec cet album. D’abord, au niveau pratique et facilité de lecture, les caractères dans les phylactères sont petits, parfois très petits. Bientôt, Dargaud devra fournir une loupe… Cela m’a franchement géné. Je me suis dit aussi plus d’une fois : « Qu’est ce que Valérian vient faire dans ce foutoir avec Larcenet ? ». D’autant plus que nous n’avons plus le graphisme élégant de Mézières pour nous divertir, nous pousser à aller voir plus loin… Je me suis dit plus d’une fois : « cela ne casse pas la baraque. Comment se fait-il que ce livre a eu tant de bonnes critiques ? ». Et puis petit à petit, la sauce prend. L’histoire se met en place, les calembours, les références et surtout une fin d’histoire inattendue et déconcertante. Je ne m’attendais pas du tout à cette fin d’album. Je dirais même plus, la fin de l’album, nettement supérieure, sauve l’histoire qui a eu du mal à se mettre en place, à prendre sa vitesse de croisière.

Capitol, Valérian, l'armure du Jakolass, Manu Larcenet, Christin, Mézières, Dargaud, Anticipation, Science fiction, Humour

En conclusion, c’est un bon album divertissant mais pas le chef d’œuvre ultime décrit par certains critiques… C’est avant tout un exercice de style pas trop mal réussi mais cela reste un album en marche de la série, tout comme Mystery XIII est en marche de la série XIII.

Ceux qui ont porté aux nues « blast » vont en faire de même avec cet album. On ne se refait pas… Pour ma part, je me permettrai de ne pas crier au génie où alors c’est un « génie sans bouillir »… Gardons les superlatifs pour d’autres albums bien plus novateurs et plus emballants…

Capitol, Valérian, l'armure du Jakolass, Manu Larcenet, Christin, Mézières, Dargaud, Anticipation, Science fiction, Humour

 

Graphisme :   6,5/10

Scénario :     8,5/10

Moyenne :     7,5/10

 

 

Capitol.

 

 

On en parle sur le Forum : ICI.

Capitol, Valérian, l'armure du Jakolass, Manu Larcenet, Christin, Mézières, Dargaud, Anticipation, Science fiction, Humour

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑