UNE NUIT DE PLEINE LUNE

 

 

Couv_136948.jpgPlancheA_136948.jpgDessin : Hermann – Scénario : Yves H.

Editions Glenat

Collection Grafica

Sortie : 14/09/2011

56 pages

Prix conseillé : 13,50 €

ISBN : 9782723480543

Drame, thriller

 

Résumé (de l’éditeur: Karim rêve de retourner vivre un jour au Maroc, dans une villa au soleil, au bord de la mer. Mais pour ça, il aurait besoin de toucher le pactole. Avec une équipe pas vraiment pro, il décide de s’attaquer à la petite fortune d’un couple de particuliers… Ce sont donc cinq jeunes nerveux et mal préparés qui pénètrent un soir chez les Boisseau, un couple âgé vivant dans une maison isolée en rase campagne. L’idée est d’attendre le retour du couple et de les effrayer suffisamment pour qu’ils dévoilent le code de leur coffre. N’importe qui finirait par céder ! Sauf que Boisseau n’est pas n’importe qui…

104124.JPG

Mon avis : C’est un « one shot » d’Hermann au dessin et de Yves H., le fils d’Hermann, au scénario. Autant vous le dire de suite, c’est un drame, une histoire noire, très noire…C’est pas le genre de Bd qui vont vous esbaudir… Oh que non ! Ames sensibles s’en écarter…On se rend compte bien vite que ce petit vol dans une maison cossue va bien vite déraper et partir en eau de boudin. De la faute des apprentis voleurs, de la faute du propriétaire des lieux qui n’est pas n’importe qui non plus! Bien vite, le contrôle de la situation va échapper à leurs initiateurs et tout va basculer…

104338.JPG

Hermann nous livre un travail très sobre, sans grande envolée mais il s’adapte très bien au scénario. Il le sert de façon impeccable.  C’est sombre et ténébreux. Les couleurs sont dans les teintes foncées, grises, noires,…Yves H. se réhabilite par rapport à d’autres travaux antérieurs moins réussis. Il donne aux personnages des personnalités propres et bien campées. Sans faire de trop, il reste sobre dans la narration  et mène l’histoire jusqu’au bout du pire du pire. Le seul reproche qu’on peut lui faire, c’est qu’à la moitié de la BD, on se doute bien de la tournure de  l’histoire et de sa  fin dramatique…Mais l’exercice de style en vaut la peine. Pour les amateurs du genre…

 

104517.JPG

 

Graphisme :   7,0/10

Scénario :     7,0/10

Moyenne :     7,0/10

 

Capitol.

104222.JPG

Arms Peddler (The) – Tome 1

Couv_154597.jpgarms planche serie.jpg

  • Scénario : Nanatsuki, Kyoichi
  • Dessin : Night Owl
  • Dépot légal : 02/2012
  • Editeur : Ki-oon
  • Collection : Seinen
  • ISBN : 978-2-355-92353-1
  • Planches : 200 

 

 

Présentation :

Le monde est devenu une zone de non-droit, une terre désolée où grouillent démons et criminels de tout poil. Au bord d’une route, la famille de Sona Yuki est assassinée par des bandits. Marqué au fer rouge, le jeune garçon agonise dans un désert aride quand surgit Garami, une marchande d’armes qui lui propose un choix cruel : céder à la facilité en s’abandonnant à la mort ou bien choisir la survie dans un monde hostile et sans merci. Lorsqu’il accepte cette main tendue, Sona découvre que l’inconnue n’a pas menti : jusqu’à ce qu’il ait remboursé sa dette, il restera l’esclave de la jeune femme. Son destin est désormais lié à celui de Garami…et plus d’une fois au cours de leur périple, il regrettera de ne pas avoir préféré la mort…

 

arms planche.jpg

100 pièces d’or pour une vie :

N’étant pas à la base fan de Manga, je n’aurai surement pas fait attention à la sortie de ce premier tome, si BDGest n’avait organisé un concours afin de le gagner. A chaque fois que j’allais surfer sur ce site, un bandeau annonçant ce concours s’affichait et l’agréable jeune femme qui se trouve sur la couverture avait retenu toute mon attention.

J’accompagne mon fiston dans un magasin spécialisé Manga et là en plein à côté de la caisse une PLV et un grand présentoir au couleur de The Arms Peddler. Je prends le Manga histoire de feuilleter et juste regarder sans plus. Là, le vendeur engage la conversation avec moi et commence à me faire l’article. Finalement j’ai craqué et je suis reparti avec, je sais, je suis faible (lol).

1.jpg

Bien m’en a pris !!! J’ai vraiment adoré au point de relire ce tome une deuxième fois, alors que j’ai des tonnes de trucs en retard de lecture ;-)))

L’univers de The Armns Peddler m’a fait penser à la rencontre d’un westerm avec de l’héroïc fantasy. Cinématographiquement cela ressemble au croisement de Mad Max 2 pour le côté fin du monde et à Conan le barbare, celui avec Arnold Schwarzenegger, pour le côté héroïc fantasy. Le monde de The Arms Peddler est peuplé d’humains qui ne sont pas très tendres avec leurs semblables, de nécromanciens qui ressuscitent les morts, de créatures étranges et effrayantes, bref ce n’est pas le coin idéal pour partir en vacances.

 

arms graga.jpg

Les dessins du collectif Night Owl sont fluides et dynamiques, les détails sont très travaillés, le tout dans un style conventionnel. Les scènes d’actions, nombreuses dans ce premier tome, sont particulièrement réussies.

arms Garami nue.jpgLe scénario est bien ficelé et sait nous réserver quelques surprises et quelques débuts de pistes pour la suite de cette aventure. Ce premier tome se terminant sur un cliffhanger qui laisse présager de l’action pour le tome 2. Le duo Garami, Sona fonctionne à merveille, la froideur et le cynisme de l’une contrastant avec la gentillesse et la naïveté de l’autre. Vous l’aurez compris, je suis tombé sous le charme, non pas de la belle Garami, mais de ce Manga et je serai présent pour la suite de cette série.

 

 

 

 

 

Ma note 8/10

Dessins 8/10

Scénario 8/10


Revedefer


arms flamme.jpg


Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑