Ekhö monde miroir T1 New-York.

ekho2.jpgekho 1.jpgAuteurs: Arleston et Barbucci.

Éditeur: Soleil.

Sortie:03/2013.

 

Atterrissage forcé.

Quand Fourmille prend son avion pour New York, elle est loin de s’imaginer que son voyage va prendre un tour étrange. Au milieu du vol, elle est abordée par une étrange créature qui lui demande si elle accepte l’héritage d’une tante disparue depuis 20 ans.

Et après qu’un éclair ait touché le 747, c’est à bord d’un dragon qu’elle atterrit à New York.

Elle découvre alors un monde complètement décalé, où tout est semblable à la Terre, mais tellement différent. Ici, pas d’électricité, et c’est dans un Manhatan d’heroic fantasy qu’elle se trouve plongée.

Au coeur de l’intrigue, une race étrange, les Preshauns, qui semble dominer cet univers parallèle : Ekhö.

 

Appel boomerang.

ekho.jpgEkho , c’est une extension philoplasmique d’une a- réalité alternative .

Parfois, je me demande ce que met Arleston dans ses thés pour nous pondre des postulats peptiques pareils. 

Il doit utiliser à forte dose des psychoneuroniques pour arriver à nous amuser avec ses univers cosmoreveurs. Sur ce coup là, il est vachement bien tracté par les BDtraits  de Barbucci (ex joueur de sky doll). Un univers très dynamo et bien imaginopensé . On y trouve aussi pas mal de fraicheur chromosomiale XX. Ekho se lit comme la gangman style, c’est amusant mais on n’y cherchera pas non plus le génie néanderthalien. A noter que chaque tome  se passera dans une ville différence, prochaine station : Paris.

Ehko devrait plaire à un large publique vu la qualité de son dessin, de la richesse de son univers et aussi par son coté « sans prise de tête » du scénario. Les personnages sont là pour vous divertir mesdames et messieurs. Une petite tasse de thé en attendant la suite ?

a05-3e788c9.gif Scénario.

a08-3e78906.gif dessin.

a07-3e78901.gif Global.

Samba.

ekho 3.jpg

 

On en parle dans la bulle pyroclastique .

Inscrivez-vous au salon de thé.

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :