CASTILLA DRIVE

Couv_165182.jpgPlancheS_33926-540x776.jpgScénario : Pastor, Anthony
Dessin : Pastor, Anthony

Couleurs : Pastor, Anthony
Dépot légal : 05/2012
Editeur : Actes Sud – l’An 2
Planches : 160

Parti chercher des cigarettes depuis trois ans, Robert, détective privé, a laissé seule Sally avec son lot de questions, de dettes, d’amertume, de solitude et deux ados à charge. Pour survivre Sally a repris bon an mal an l’activité de Robert. Elle accepte de répondre aux questions d’Oswaldo, poète en galère, victime d’un mystérieux tir de fusil….

Anthony Pastor nous avait laissés avec des étoiles dans les yeux sur son très bon « Las Rosas », sorte de western moderne à l’eau de rose où se mêlaient les sentiments et la critique sociale. Il récidive ici dans un one shot aux couleurs pastelles. Comme une marque de fabrique, Anthony Pastor s’amuse à mélanger les genres du polar, de la comédie douce-amère et de la tragédie. A la lecture de ce brillant pamphlet, toi lecteur, tu seras frappé par l’antagonisme entre la banalité de l’histoire et la virtuosité de Pastor à les révéler.

Banal, ce patelin perdu au fin fond du désert Nord-Américain ! Quatre baraques, un bowling, un Drug store : il émane de cette agglomération une atmosphère poisseuse d’ennui et de tristesse. L’auteur s’amuse même à souligner les contraires pour épaissir le décor dérisoire (il neige là où il devrait faire chaud…).

Banals, ces personnages d’un cliché affligeant ! La femme abandonnée luttant pour sa survie, le mari perdu ayant fui ces responsabilités, le flic, ex meilleurs copain du mari, transi d’amour pour la « veuve », et enfin la victime, loin (très) du sex-symbol, est agent d’entretien.

Parmi toute cet ennui, l’auteur nous éblouit par son sens du spectacle pour en faire un récit tout à fait cohérent et attractif. Une autre de ces forces est de parsemer le récit de moment apparemment creux (pauses, vacuité des échanges…). Ils permettent d’asseoir les personnages, de préciser leur caractère, leurs forces et leurs faiblesses. Tous les protagonistes prennent ainsi de l’épaisseur au rythme de la narration. Ils en deviennent presque attachants. Même les personnages secondaires totalement insignifiants se trouvent éclairés par notre scénariste.

 

Anthony Pastor, Polar, ennui, an 2, ed  actes sud, langueur

 

Les dessins sont déclinés sur le thème de la ligne claire. Ils surprennent. Ils donnent une sensation de vide, de non palpable. Et cela jusqu’à la colorisation parcimonieuse ou plutôt la perte de couleurs : le blanc (encore un contraire) souligne les ombres. Etonnant !

Cette bande dessinée est sur un mode cinématographique. Une pincée de Robert Altman, un soupçon de frères Cohen, ce roman graphique sur le mode de la romance est tout à fait plaisant, « surtout dans la dernière partie du livre, quand le mystère – évacué dans de belles séquences de tension – laisse s’épanouir un vrai conte de Noël à l’américaine ». On referme Castilla Drive avec une certaine surprise et un sourire en coin.

 

Note : 7,5/10

Tigrevolant

Shi Xiu T3 :L’appât.

Shi Xiu3.jpgShi Xiu3g.jpgAuteur :Meylaender et Qing Song.

Editeur : Fei.

Sortie : 03/2013

 

Un nouveau poisson.

 

La nouvelle alliance des pirates est devenue une véritable puissance qui commence à inquiéter l’Empire. Pour se faire oublier, Shi Xiu décide d’attaquer des cibles neutres : les navires anglais. Mais le jeu de l’espionnage est plus dangereux qu’elle ne l’aurait cru..


Du rhum, des femmes ….


Ah , le charme asiatique, je ne peux y résister  . Christine va encore me qualifier de faible chose mais comment voulez vous ne pas tomber sous le charme de cette affriolante pirate qu’est Shi Xiu ?


Elle m’a fait penser un peu à Emma Thurman dans Kill Bill , attirante mais aussi terriblement dangereuse . Elle joue dans ce tome un agent d’infiltration sur un navire de sa majesté. Certaines scènes sont peu vraisemblables mais c’est un peu comme dans les James Bond, on veut bien y croire .


Vous l’aurez compris , on est dans le film d’aventure  avec un dépaysement garanti. Rajoutez-y un beau  suspense  final  et on obtient une lecture fort agréable. Comme le dessin détaillé du chinois  Qing Song est une belle réussite esthétique, Shi Xiu mérite toute notre attention surtout si vous êtes friand d’aventures exotiques.


a08-3e78906.gifDessin


a06-3e788fc.gifScénario


 a07-3e78901.gifGlobal.


Samba.

On en parle sur pont de la canonnière.

Shi Xiu3t.jpg

 

Inscrivez-vous au décret de l’empereur.

 

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑