Alien Le huitième passager.

alien.jpgalein 1.jpgAuteurs : Archie Goodwin et Walter Simonson.

Editeur : Soleil US comics.

Sortie : 04/2012

 

L’adaptation officielle du premier film de Ridley Scott.

Deux des plus grands auteurs de comics ont conjugué leurs talents en 1979, pour transposer le film culte de Ridley Scott en BD.

Ce roman graphique suit très précisément le scénario et les images du long-métrage, y compris les représentations  graphiques de quelques scènes supprimées au montage.

 

Avant ma lecture, je ne voyais pas trop l’intérêt de retranscrire ce film (effectivement culte) tel quel. Encore plus en voyant les couleurs criardes style mauve clappant, jaune électrique ou même des arc-en-ciel, dénoter avec l’atmosphère très sombre d’Alien. Le film de Ridley Scott, c’était avant tout de la SF « sale » avec des trucs qui coulent ou qui suintent. Au contraire des « star trek » ou « star wars » où tout était cliniquement propre.  

Ma lecture débute, je me laisse de nouveau avoir par cette incroyable histoire, j’entends les notes de la BO et surtout les silences  dans ma tête, je  revois les images du film s’intercaler entre les cases, je cherche les petits suppléments …bref, je me refais peur. C’était quand même un coup de génie ce film. Je me rappelle de ma première vision accroché à mon fauteuil. Il faut dire aussi que ce film était précédé d’une fameuse renommée annonçant l’horreur absolue. On en rigole peut être maintenant mais à l’époque, c’était le graal ce huitième passager. Bref, j’ai aimé le film et donc aussi la BD même si elle peut paraitre inutile. Quand on aime, il ne faut pas toujours chercher à comprendre.

Scénario : 10 pour l’histoire originelle.

Dessin : 6/10

surprises.smileysmiley.com.7.3.gif Global.

alein 12.jpg

 

Inscrivez-vous à l’atterrissage.

Samba.

7 commentaires sur “Alien Le huitième passager.

  1. En fait tu ne dis rien sur la BD mais tu te remémores le film! Est-il nécessaire de lire ce livre, apporte t-il un plus au film ou pas ? n’est ce qu’une mise en BD du film comme les américains ont l’habitude de faire ?

    J’aime

  2. Autant j’ai adoré les films qui sont très sombres et très angoissants … autant les planches vues ne donnent pas du tout envie.
    Dessins moches et vieillots et couleurs criardes et ringardes … quelle horreur ! Beuurk ! c’est vraiment très laid ! ^^

    J’aime

  3. J’ai regardé la planche avant de lire la chronique, et ça m’a fait pensé tout de suite au style des années 70. Je ne dirai pas que c’est moche, mais dépassé. et donc ça fait vieillot.

    J’aime

  4. Oui, ces couleurs sont passées de mode… Pour ne pas dire atroces…
    Mais pour avoir vu l’édition anglaise récente (en fac-similé des planches originales comme les Spirou de Marsu), le dessin de Simonson tient encore très bien la route !

    J’aime

  5. Oui, ces couleurs sont passées de mode… Pour ne pas dire atroces…
    Mais pour avoir vu l’édition anglaise récente (en fac-similé des planches originales comme les Spirou de Marsu), le dessin de Simonson tient encore très bien la route !

    J’aime

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :