Fumée blanche.

 

 

_le-dessinateur-et-caricaturiste-neerlandais-willem-a-angouleme-le-25-janvier-2002.jpgCoup de théâtre à Angoulême puisqu’on apprend que Willem rend son tablier pour la présidence du prochain festival international 2014.
Mais que s’est-il passé ? Visiblement Willem ne se sentait plus d’attaque pour diriger une telle entreprise. La crise actuelle a elle  plongé l’église à phylactère dans une situation inextricable pour le dessinateur hollandais ? Mais est ce là les vraies raisons ? Les grosses maisons d’édition ont-elles fait pression pour obtenir sa tête ? Il faut rappeler que Willem les avait qualifiés de « Soupes ». Un coup à la Vladimir ? Difficile à dire pour le moment.

Voilà donc les cardinaux  auteurs appelés d’urgence pour élire un nouveau pape du festival. Vous remarquerez qu’on oublie la vaste blague  de la présélection avec les auteurs présents au festival.
Réunis  dans une chapelle, les auteurs ont mis deux jours avant que la fumée blanche sorte de la cheminée. Ils ont quand même attendu 20H pour faire une bonne communication sur  les médias. On sait via les tweet de Trondheim que le choix fut de nouveau délicat. Les anti manga et anti comics ont joué leur rôle dans cette élection. Pour ne contenter personne, ils sont  allés chercher un auteur argentin, c’est à la mode actuellement. Le dessinateur Pablo Couillendoros qui publie des caricatures dans un obscur journal « El mundo del torero ».
Pour sa première interview, il  est apparu très relax. Nous saurons assez vite quels sont ses objectifs et notamment  sa position des femmes dans ce monde d’homme. A quand une auteure chez les « cardinaux » ? Il y a aussi la question de la capote numérique  et du prix de nos chères bibles à bulles. Bref, bonne chance Pablo.
En tout cas, la foule est vite arrivée pour acclamer son nouveau messie.

Bolivie-foule_20-10-2008.jpg

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑