Noémie Marsily.

En echo à la chronique de ce matin de Monsieur William.
Visitons le monde de Noémie Marsily.

marsily 2.JPGSon Blog. 

Marsily 1.JPGSes travaux.




 

Marsily..JPGSon Facebook. 






PS: Comme je me doute que le comic sans MS est  honni dans ce milieu , j’ai fait un effort de ne pas le mettre sur cette note.

Fétiche

album-cover-large-19449.jpgalbum-page-large-19449.jpgLe fétichisme s’expose.

 

Résumé de l’éditeur : Fétiche rapporte les tribulations d’une tête de chevreuil dans le monde moderne. Effrayé par un enfant, un chevreuil se fait renverser par une voiture. Accident ? Homicide ? Il se trouve que l’enfant est un jeune prodige taxidermiste. Grâce à la paille extraite de son ours en peluche, il transforme l’animal mort en véritable trophée : une tête naturalisée orne dorénavant le mur de la cuisine familiale. Mais ce n’est que le début de ses aventures. Tour à tour poupée gonflable, masque, ballon de baudruche, la pauvre bête est rarement bien traitée.

 

Fétiche est avant tout un album qui surprend par son visuel. Un simple coup d’œil sur l’objet (graphisme, dimensions,…) avant même de le feuilleter, laisse supposer un aspect peu conventionnel quant à son contenu. A l’intérieur on découvre un dessin aux crayons de couleurs dans un style presque enfantin, voir naïf, qui au fur et à mesure de l’album va prendre toute son importance dans le contraste qu’il propose avec le scénario. Fétiche traite des différents aspects que peut prendre le fétichisme et nous pousse finalement à la réflexion tout en gardant un ton léger. L’œuvre reste très aérée, lumineuse, va à l’essentiel (pas de dialogue) et évite avec beaucoup de justesse les pièges plus sombres que son sujet pouvait amener.

 

On peut diviser la bande dessinée moderne en trois catégories ; les œuvres d’arts, les objets marketings et les œuvres d’arts marketings. Dans cette configuration, Fétiche appartient sans hésitation à la première catégorie.

 

téléchargement.jpg

Donc, une belle réussite artistique pour son auteur, Noémie Marsilly, qui est déjà active dans la bande dessinée via de nombreux projets collectifs. Elle possède également un talent pour l’audiovisuel qu’elle exprime par la réalisation de courts-métrages (elle compte déjà plusieurs prix dans de prestigieux festivals).  Une artiste à découvrir et à suivre pour les amateurs de romans graphiques alternatifs.

 

Le+ : une vraie œuvre d’art qui réussit son pari fou graphique et narratif.

 

Le- : un album qui s’adresse essentiellement aux amateurs de BD alternatives.

 

 

Je clique chez :

 

LES REQUINS MARTEAUX

 

Noémie MARSILY



William

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑