LANFEUST ODYSSEY, La grande traque

LanfeustOdyssey4.jpg20121203102617_t4.jpgLanfeust Odyssey, est-ce assez ?

Résumé de l’éditeur : Lanfeust, accompagné de ses 4 nouvelles épouses et d’Hébus, est parti à la recherche de Ryplëh, le jeune sage du Conservatoire d’Eckmül, témoin de l’assassinat de Nicolède et le seul à pouvoir l’innocenter de ce crime. Mais Qynostre, le sage devenu Vénérable, a lancé à sa poursuite Zakhöl, le terrible demi-troll. Il doit retrouver Ryplëh avant Lanfeust et à tout prix l’éliminer, s’il veut garder les pleins pouvoirs….

 

Que dire de plus sur la saga Lanfeust qui n’ait déjà été dit (car on a déjà dit tout et n’importe quoi) ? Ce n’est un scoop pour personne,la saga Lanfeust est fatiguée, épuisée, à bout,… bref, y a-t-il encore quelque chose à en attendre ? La réponse est : non (comme ça c’est clair une bonne fois pour toutes). Souvenez-vous avec nostalgie du cycle Lanfeust de Troy qui a vu le jour en 1994 (si si ! bientôt 20 ans) et faites votre deuil car cette époque merveilleuse est terminée, révolue. Lanfeust des étoiles, le cycle suivant, annonça très rapidement la couleur. Lanfeust allait devenir une saga en mode automatique qui au fur et à mesure allait abandonner ses milliers de fans sur le bord de la route d’Eckmul, les laissant pleurer sur leur triste sort et embrasser avec tendresse leurs vieux albums de Lanfeust de Troy…snif, snif !

04 copier.jpg

 

Mais restons honnête, à ce jour le plus gros défaut de la saga, et de Lanfeust Odyssey plus particulièrement, c’est le poids de Lanfeust de Troy qui marqua son époque comme on le sait. Si vous parvenez à faire abstraction de ce détail (de taille, on vous l’accorde), vous découvrirez une série d’importance mineure mais qui, malgré tout, garde assez de qualité pour évoluer au-dessus de la mêlée (de l’héroïque-fantasy BD, entendons nous bien). Même si Arleston semble être surtout devenu la vache à lait des éditions Soleil et que Tarquin semble offrir un trait moins régulier qu’auparavant, n’oublions pas les deux génies qu’ils ont été et les bons moments qu’ils nous ont fait passer. Ils ne sont plus que l’ombre d’eux-mêmes, ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a plus rien à en tirer. Car en effet, ce tome 4 est probablement le plus réussi de ce cycle Odyssey. Le cocktail humour/ aventure semble au rendez-vous après deux premiers tomes très médiocres et un troisième qui remonte la pente (on revient de loin) durement mais sûrement.

 

Le + : On retrouve Lanfeust dans ce tome 4 qui est jusqu’à présent le meilleur album du cycle Odyssey.

 

Le – : Pour apprécier le Lanfeust d’aujourd’hui, il faut faire le deuil du Lanfeust d’hier et ça…c’est pas forcément évident. 


Infos: scénario, ARLESTON; dessin, TARQUIN; éditeur, SOLEIL; prix, 13.95 euros.


William

6 commentaires sur “LANFEUST ODYSSEY, La grande traque

  1. j’ai arrêté cette série sur le tome 3 des étoiles. Le fruit était déjà sec à force d’être pressé .Reste quelques bons passages, ah être et avoir été.

    J’aime

  2. Sauf qu’à priori, ça se vend toujours aussi bien, et que si des vieux arrêtent, ça veut dire que la série se crée de nouveaux lecteurs…
    Ceci dit, moi aussi j’ai arrêté au tome 3 du 2e cycle, comme toi Samba. Lassé, moi aussi.

    J’aime

  3. Arrêté d’acheter anfeust après e cycle des Étoiles que je n’ai jamais fini de lire. Lu les deux premiers Odyssey et waouh si c’est mauvais !!!!

    J’aime

  4. Bien d’accord avec ta chronique, Samba. Bien écrit, juste, sans complaisance ni mépris mais réaliste. En ce qui me concerne, je les ai tous. Lanfeust de Troy, Lanfeust des Etoiles, Lanfeust Odyssey, Trolls de Troy, les Conquérants de Troy, Gnomes de Troy, Les Cixy… Halala, quelle épopée les 8 premiers. Les Lanfirst, en quelque sorte. Après, oui, je suis 100% d’accord : on a perdu le souffle, la nouveauté, on tourne en rond. Les Trolls de Troy arrivent encore à me faire sourire mais Lanfesut se perd. je le suis quand même pour voir où cette collection va me mener et parce que le graphisme est agréable, en espérant un rebondissement comme quand Lanfeust s’est avéré avoir un fils. Sous -exploité…
    Et Cixy, pourquoi ont-ils changé son graphisme ? Bouhohou… elle était si belle dans les tout premiers tomes. Tout se manganise, s’américanise. J’aimais bien, moi, ses belles formes dans Lanfeust de Troy.
    Et puis, que dire de tous ces jeux de mot ? Troll Hébus, Haïwépa Troll, Troll Gnondpom, Profî Troll, etc. J’avoue que ça me fait quand même rire 🙂
    C’était un petit coucou en passant. Maintenant, j’aime bien lire Jennifer Blood, Crossed Badlands, the Boys,… oui, les goûts ont un peu évolué 🙂 mais je reste un lecteur omnivore.

    J’aime

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :