BIENVENUE A JOBOURG!

Couv_180989.jpgPlancheA_180989.jpgDessin & scénario : Pascal Rabaté

Editions Futuropolis

Sortie : 10/01/2013

80 pages

Prix conseillé : 16,00 €

ISBN : 9782754808941

Voyage, société, Johannesbourg, Afrique du Sud.

 

Résumé (de l’éditeur): Patrick, un jeune Français, arrive à Johannesburg pour travailler dans l’imprimerie d’un ami de son père. À peine débarqué, il se demande très vite ce qu’il fait ici, tant la violence de la ville et la paranoïa sécuritaire l’effraient. Comble de malchance, l’imprimerie tombe en cessation de paiement et son futur employeur ne peut plus l’embaucher, ni même lui payer son billet de retour. Dès lors, Patrick n’a plus d’autre choix que de visiter, sentir, s’imprégner, comprendre ce pays.

1301201852060001.JPG

 

Mon avis : Attention ! Cet album n’est pas vraiment une nouveauté. Il a paru initialement en 2003 aux éditions du Seuil. Je dois dire que cette sortie était pour moi passée totalement inaperçue. Comme quoi, parfois, il y a  des rééditions qui en valent la peine. C’est le cas ici.

1301201852400001.JPG

C’est une nouvelle édition en bichromie, complétée par des croquis faits sur place par Pascal Rabaté en 2003 à Johannesburg  (Joburg pour les intimes…) à l’occasion d’une « résidence artistique ».

Par un heureux hasard, j’ai eu l’occasion de me rendre à Johannesburg en 2001 dans le cadre d’activités sportives. J’ai eu la chance d’avoir des contacts avec des belges installés sur place et des sud-africains de toutes couleurs (blancs, métisses, indiens, noirs) et de toutes conditions. J’ai eu l’occasion, entre autres, de me rendre à Soweto (le quartier de Joburg où a démarré la révolution qui allait sonner le glas de l’apartheid) et à Durban dans une école défavorisée. J’ai donc pu confronter mon expérience de 2001 à celle de 2003 de Pascal Rabaté.

1301201853210001.JPG

L’auteur a décrit de façon tout à fait réaliste et véridique ce que j’ai vu deux ans plus tôt. L’Afrique du Sud et plus particulièrement Johannesburg est un phare en Afrique, une lumière qui attire pas mal de monde et d’espoirs de toutes parts. On y rencontre des gens de toutes nationalités, surtout des congolais (ex Zaïrois), qui y sont venu chercher un job, un avenir. Car il s’agit d’un pays riche, très riche mais avec de grosses disparités entre les classes sociales. L’opulence et la pauvreté cohabitent même à Soweto ! Mais n’importe quelle société ne peut accepter toute la misère du monde. Nelson Mandela est une icône mais cela reste un état pauvre même si son sous-sol est riche et exploité par des multinationales. La violence dans la société Sud Africaine est latente, c’est comme une chape de plomb. Les nantis se retranchent dans des quartiers sécurisés, derrière des fils barbelés, des vitres grillagées, des portes blindées et des gardes armés…Se promener la nuit en rue est fortement déconseillé. Les morts par balle se comptent à la pelle dans les bidonvilles.

1301201855070001.JPG

Rabaté raconte l’histoire de Patrick qui se retrouve dans la mouise alors qu’il s’attendait à pouvoir y travailler. Mais cette situation va pouvoir lui permettre de s’immerger dans la société sud-africaine et plus particulièrement dans un quartier pauvre, proche de Soweto. Au niveau du scénario, l’histoire se tient même si cela se passe bien pour le personnage principal et que c’est plein d’espoir. Rabaté ne reste pas dupe de la situation, la dernière scène de l’album montre qu’il a tout compris.

Le dessin est brut, sans grand fignolage, mais cela donne encore plus de force au graphisme. En fin d’album, des croquis rendent encore une autre dimension à l’album.

1301201855580001.JPG

En conclusion, cet album est un bel instantané d’une époque mais il est vite lu. La situation évolue. Nelson Mandela vit toujours mais est retiré de la politique. Une nouvelle classe sociale noire est arrivée au pouvoir mais commence à oublier d’où elle vient. Le pouvoir corrompt et c’est ça le problème. Mais c’est une autre histoire. Ceux qui aiment l’Afrique, les voyages et les expériences particulières aimeront cette très belle bande dessinée.

 

Graphisme :   7,5/10

Scénario :     8,5/10

Moyenne :     8,0/10

 

Capitol.

Lien vers le site Futuropolis: ICI.

1301201857150001.JPG

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑