Saria T2 : La porte de l’ange

Auteurs : Dufaux et Federici
Editeur : Delcourt.
Sortie : 10/2012
Purgatoire
Orlando a soudainement disparu. Il est détenu par la garde du doge et persécuté par Galadriel, l’ange déchu et ancien détenteur des clés. Un mal étrange le transforme en monstre. Saria n’hésite pas à faire appel à l’étrange major Sirocco, un banni qui vit dans les eaux du repentir, pour sauver Orlando…

dce20-3004670280
Tentation.

J’ai ressorti des abimes ma vieille version Robert Laffont de 2007 pour relire le tome 1 de cette série initialement intitulée les enfers. J’espère que vous suivez car ce n’est pas fini .Entre ce passage au purgatoire, Serpieri  doit rendre la main pour des ennuis de santé à un de ses compatriotes Riccardo Federici pour le dessin. Une chance que c’est toujours Jean Dufaux qui s’occupe du scénario. Pour une série qui parle de néant, de déchéance et de damnation, on peut difficilement faire mieux comme parcours chaotique.
Bon, ce qui frappe en premier avec ce tome 2, c’est le grand écart du point vu graphique. Federici est nettement plus dans le dessin hyper réaliste, moderne jouant avec les lumières et invitant le lecteur dans d’impressionnants cadrages. On n’attend plus que la luxure des enfers pour être complètement subjugué.
Par contre, en relisant le tome 1, j’ai été nettement moins captivé par l’histoire .J’aurais bien aimé connaitre les raisons de la décadence de Venise, le pourquoi de l’omniprésence religieuse version obscurantisme, connaitre le mal qui ronge les murs de cette ville, comment se fait-il que certain soit fait de chair déformée et d’autre de mécanique ? Bref, beaucoup de questions qui m’empêchent de bien appréhender cet univers .En plus, le ton solennel rend l’ensemble assez peu sympathique mais bon, nous sommes en enfer  et ce n’est pas la foire aux bisounours non plus. 
Du coté positif, certaines scènes sont admirables, la scène des miracles, le bureau de vote, la mort d’Orlando sont vraiment incroyables à contempler.
Voilà, ceux qui n’ont pas peur d’affronter un univers différent en pleine déliquescence, Saria vous attend derrière la porte.

Scénario : 6.5/10.
Dessin : 8.5/10
7/10 Global.
Public cible : Voyageurs de mondes parallèles.
On en parle sur le forum.
Samba.

Saria1.jpg

Inscrivez-vous à la newsletter.

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :