Fatale

Couv_172649.jpgDessinateur : Sean PHILLIPS

Scénariste : Ed BRUBAKER

Coloriste : Dave STEWART

Éditions : DELCOURT

Collection : Contrebande

Sortie :  Octobre 2012

Genre : Comics,  Fantastique,  Polar

 


Résumé (éditeur)

Dominic Raines, le vieil écrivain vient de mourir. Nicolas Lash est son héritier. Lors de l’enterrement il rencontre une vieille amie de son parrain, une certaine « Jo » qui commence déjà à exercer sur lui une étrange fascination qu’il ne comprend pas vraiment ! Revenu faire une dernière visite dans la maison de Raines, Nick découvre un livre jamais publié. Cette lecture va lui en apprendre un peu plus sur cette mystérieuse Jo, mais surtout sur d’étranges personnages qui, jadis, à la fin des années 60, changèrent la vie de Dominic…

 

numérisation0001b.jpg

 

Après Criminals et incognito, le duo Brubaker / Phillips récidive dans le sombre polar. Cette fois-ci, la noirceur prend un virage fantastique.

Tous les ingrédients du polar noir sont réunis : flics pourris, maffieux, sectes, meurtres des plus affreux, ambiance sordide, créature de rêve rendant dingue le plus honnête homme. Peut-être trop d’ingrédients d’un coup rendant la lecture assez déroutante et presque pénible, du moins pour le premier tiers.

Toutefois, l’auteur réussit à garder le lecteur en haleine en maintenant un équilibre précaire entre polar noir classique et récit fantastique. On sent que ça peut basculer à chaque page, et la curiosité nous pousse à suivre l’énigmatique Jo. Car tout comme les protagonistes, le lecteur finit par succomber au charme envoûtant de cette beauté fatale.


numérisation0009.jpg


le dessin très noir de Sean Phillips colle parfaitement au récit. Le contraire eut été surprenant ! Mais là on sent qu’il s’éclate vraiment à mettre en image cette histoire qui devrait – on l’espère – rapidement virer au cauchemar.

Ce premier volume édité par Delcourt reprend les 5 premiers fascicules édités aux USA. L’édition Française devrait compter 5 albums.

Pour résumer, il faut un peu s’accrocher sur le premier tiers, mais se laisser capturer par le mystère tranquillement mis en place, se laisser envoûter par les ambiances créées par Sean Phillips, et souhaiter que la suite n’ouvre pas trop de nouvelles portes au risque de perdre définitivement le lecteur.

numérisation0011.jpg

numérisation0012.jpg

numérisation0013.jpg

 

ma note : 7/10

Loubrun

numérisation0008.jpg

7 commentaires sur “Fatale

  1. Marrant le petit encart « pour public averti », plus pour les dialogues que le sexe je parie venant des US ?

    J'aime

  2. J’adore les américains, la violence aucun soucis mais une paire de seins, c’est horreur et damnation …..pourtant à choisir …….

    J'aime

  3. Si je ne me trompe pas, cet encart n’existe pas en VO. C’est un rajout de Delcourt.

    J'aime

  4. J’adore Ed Brubaker. Je suis tombé un jour sur Criminals et depuis je suis fan !

    J'aime

  5. C’est la même chose pour l’alcool en rue et pour les mineurs aux States…Par contre un pétard,pas de problème!

    J'aime

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :