Surcouf T1 : la naissance d’une légende.

Surcouf (12bis)1.jpgSurcouf (12bis)1p.jpgAuteurs : Delalande,Surcouf et Michel.
Editeur : 12bis.
Sortie : 04/2012.

A l’abordage !
Fin du 18e siècle. La Révolution est en marche. Mais l’Angleterre est  maîtresse des mers. Le roi de France a recours à des armateurs privés qui offrent à des aventuriers la possibilité de s’enrichir sur le dos de l’ennemi. Ainsi est créée la course en mer. Un acte officiel, la « lettre de marque », en fixe le cadre légal. Les corsaires ne sont pas des pirates : ils ne peuvent
attaquer que des bateaux en guerre avec leur pays, ou transportant des marchandises ennemies.
Or, tandis que la guerre navale se déchaîne, un jeune homme s’apprête à quitter Saint-Malo. Il deviendra un héros de légende…
La terreur des océans et de l’Angleterre… Un symbole de courage, d’audace et d’aventure, dont le nom claque comme une voile au vent… Surcouf ! Le Tigre des Mers ! Le futur « roi des corsaires » ! Et voici qu’un mystérieux journaliste du Times, alors naissant, se lance sur ses traces…

Pour la France.
Là, j’ai vraiment le syndrome de la chronique vide (j’entends déjà  certains dirent comme d’hab) qui me guette. Non, pas que cette BD soit mauvaise ….ni extraordinaire non plus, normal quoi dans un moule classique, bien construite, bien dessinée mais ….je suis désolé de le dire conventionnelle aussi.
On suit via un espion anglais, la vie du célèbre corsaire Surcouf. On remonte ainsi le cours de son existante jusqu’à leur rencontre. SI vous avez fait attention aux auteurs, vous noterez qu’un descendant au corsaire français à travailler à l’élaboration de cette BD. On peut donc raisonnablement penser que l’histoire proposée doit être assez authentique .J’imagine qu’elle est aussi un peu romancée pour atténuer la barbarie des combats. Le dessin de Guy Michel est maintenant bien connus(Le sang du dragon par exemple) et son trait est définitivement très à l’aise avec le milieu maritime. C’est du très bon travail.
 Voilà, si vous êtes féru d’aventure et de grand large, cette BD vous fera indéniablement plaisir.

Scénario : 6.5/10
Dessin : 8/10
surprises.smileysmiley.com.7.3.gif Global.

On en parle sur le forum.
Samba.

surcouf.jpg

Inscrivez-vous à la newsletter.

2 commentaires sur “Surcouf T1 : la naissance d’une légende.

  1. bonjour
    je ne suis pas d’accord avec vous sur la qualité du dessin, notament pour ce qui concerne les bateaux. ils sont peu précis, ont des formes très aléatoires, ils sont extrêment hauts sur l’eau… on est loin de bourgeon, pellerin, delitte ou meme bonnet. et c’est dommage, car un livre sur un tel sujet, avec deux dessinateurs en plus, se devrait d’au moins faire illusion sur le dommaine maritime, et je trouve pour ma part que ce n’est pas le cas…
    bien à vous

    J'aime

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :