Le pilote à l’Edelweiss T1 Valentine.

Auteurs : Yann et Hugault.
Editeur : Paquet (cockpit).
Sortie : 01/2012

Les débuts de l’aviation.
En 1917-18, les deux frères Castillac participent activement au conflit mondial ; Henri est devenu un des « as » de l’aviation française et Alphonse, ancien pilote lui aussi, a été sanctionné et muté dans les chars pour raison disciplinaire; mais tandis que ce dernier ronge son frein et rêve de voler à nouveau, son frère vit dans la terreur d’affronter un certain pilote allemand dont le Fokker est décoré́ d’un superbe Edelweiss.

1f6c5-3192871108
Les as.

L’air de rien, un nouvel album de Romain Hugault ça devient un petit événement vu le nombre croissant d’aficionados de la voltige aérienne. Ce qui est sûr, c’est que pour son éditeur Pierre Paquet s’est un bon tirage assuré. C’est aussi l’occasion de faire contribuer les fanas avec des tirages spéciaux comme celui du justement nommé de luxe à 125 euros. Pour les plus « normaux », vous pourrez vous procurer l’édition originale avec une couverture métallisée réservée à la 1ère édition.

EDELWEISS_case-d855f.jpg

Le duo du grand duc nous revient donc, avec des biplans pour nous intéresser à l’aviation de la grande guerre. Le dessin de maitre Hugault est toujours aussi magnifique et un réel plaisir à regarder (c’est presque de la contemplation à ce niveau là)  J’ai aussi noté quelques très beaux cadrages mettant bien en valeur les nombreuses scènes de combats aériens. Et quand il nous propose d’autres courbes, c’est indéniablement du lourd. C’est à se demander si cet album n’est pas sponsorisé par PIP. Sinon, comme on met essentiellement l’accent sur l’action, le scénario se résume à une mise en place des protagonistes. J’ai même été un peu déçu car on arrive trop vite à la fin juste au moment où on commençait à bien comprendre les enjeux de cette rivalité. Saint Milliard, c’est un supplice maintenant de devoir attendre certainement un an après une telle mise en bouche. C’est des sadiques ces auteurs de BD !
Scénario : 7.5/10
Dessin : 9/10
8-17b1.gif Global.

On en parle sur le forum.

Pilote à l'Edelweiss (Le)1v.jpg

Inscrivez-vous à la newsletter.

5 commentaires sur “Le pilote à l’Edelweiss T1 Valentine.

  1. J’ai été plus captivé par les combats aériens que par l’histoire en elle-même…Va falloir que je relise cet album à tête reposée…:-)

    J'aime

  2. non, tu as bien raison Capitol, il nous manque trop de données pour l’instant pour se captiver pour le scénario ….

    J'aime

  3. Le dessin est époustouflant, précis, (hyper)réaliste (rendu des revétements toilés, aérofreins du Sopwith Struter…). Le scénario est plus élaboré (mystérieux ?) que celui de la série précédente : vivement la suite !
    Les anecdotes authentiques émaillent le récit : suicide du pilote abattu qui ne peut bénéficier de parachute, dépôt d’agent derrière les lignes, vénération pour des as souvent imbuvables, récupération de trophées d’avions abattus…
    Malheureusement quelques anachronismes sont à relever !
    Trois faits corroborent le cadre temporel de l’histoire : 1917.
    Le char Schneider CA1 a connu ses premiers combats le 16 avril 1917 à Berry-au-Bac (chemin des Dames). L’Abatros DV fut livré aux unités en mai 1917 et entra en action en juillet. Le Bréguet 14 date du début 1917. Ces observations permettent de situer le début du récit à la fin de l’été 1917.
    Or, à ce moment, l’ecadrille des Cigognes n’utilisait plus les Nieuport 17, moins performants. Elle avait reçu ses premiers Spad VII dès septembre 1916 et, en avril 1917, la conversion sur cet appareil était complète, donc avant le temps du récit. Notons que son nom N3 ne fut changé en SPA3 qu’en octobre 1917 !
    Un autre téléscopage temporel, encore plus évident, concerne le bombardement de Pais par le canon de marine « Lange Frederick », nommé erronément « Grosse Bertha » par les Parisiens.Les tirs, d’une distance de 120km, se sont déroulés entre le 23 mars et le 9 août 1918, et non en 1917.

    J'aime

  4. Là, on est tombé sur un spécialiste!…C’est Hugault qui va être content 😉
    Merci pour ces précisions. Je ne suis qu’un profane!

    J'aime

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :